L'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario approuve le blâme
contre la société Hamilton Health Sciences

HAMILTON, ON, le 17 nov. /CNW/ - Le conseil d'administration de l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario (AIIO) a accédé à la demande de blâme formulée à l'égard de leur employeur par les infirmières et infirmiers autorisés employés de la société Hamilton Health Sciences (HHS).

"Les 2 600 infirmières et infirmiers autorisés de la société Hamilton Health Sciences, qui sont membres de la section locale 70 de l'AIIO, ont exprimé leur vive inquiétude face à la détérioration des relations de travail et à l'impact de cette situation sur leur milieu de travail", déclare la présidente de l'AIIO, Linda Haslam-Stroud, IA. "Le blâme est une mesure exceptionnelle, mais sérieuse, que l'AIIO et ses membres prennent uniquement lorsqu'ils sont d'avis que c'est la seule avenue qu'il leur reste pour signaler que la piètre qualité des relations de travail et des pratiques administratives a des répercussions négatives sur le personnel et les soins qu'il prodigue. Un seul autre hôpital de la province a fait l'objet d'un blâme. Ces infirmières et infirmiers estiment que leur cadre de travail est toxique et qu'il compromet leur capacité de se concentrer sur les soins à donner aux patients."

La présidente de l'unité de négociation, Pat MacDonald, IA, affirme que les infirmières et infirmiers de HHS n'ont pris la décision de demander un blâme "ni à la légère, ni sans examiner la question en profondeur. La qualité des relations entre HHS et les infirmières et infirmiers autorisés membres de l'AIIO est en déclin depuis plus de cinq ans, et nos efforts visant à régler les différends avec l'équipe de la direction générale ont échoué."

Les principaux problèmes que vivent les infirmières et infirmiers autorisés membres de la section locale sont :

    
    -   le manque de respect continuel dans le traitement des infirmières et
        infirmiers malades ou atteints d'incapacité par une entreprise
        sous-traitante de Hamilton Health Sciences, malgré les sentences
        arbitrales réprouvant les cas de mauvaise administration des dossiers
        d'infirmières et d'infirmiers;
    -   la contestation répétée de pratiques antérieures et d'interprétations
        bien établies de la convention collective, qui a forcé l'arbitrage à
        plusieurs reprises;
    -   la baisse de la réceptivité et de l'échange de renseignements avec la
        personne représentant les infirmières et infirmiers aux réunions du
        Comité mixte de la santé et sécurité, notamment la suspension des
        essais d'ajustement du respirateur N95 sur le personnel, et ce, en
        pleine pandémie de grippe;
    -   la tendance qu'a HHS à refuser de donner de l'information aux agentes
        et agents des relations de travail de l'AIIO et à envoyer les griefs
        à l'arbitrage au lieu d'essayer d'en discuter à un stade
        préliminaire, ce qui permettrait de gagner du temps et d'économiser
        l'argent des contribuables, du temps et de l'argent qu'il serait plus
        avisé de consacrer aux soins aux patients;
    -   des violations flagrantes et répétées de la convention collective,
        notamment dans le cadre du récent grief relatif aux mises à pied, où
        l'arbitre a confirmé les droits que confère la convention collective
        aux infirmières et infirmiers autorisés.
    

"Nous espérons que les relations avec la société Hamilton Health Sciences ne se sont pas détériorées au point de rendre la situation irréparable", déclare Mme MacDonald. "Nos infirmières et infirmiers autorisés sont déterminés à faire tout le nécessaire pour améliorer ces relations, mais il faudra pour cela que la direction travaille avec nous et fasse partie de la solution. Nous espérons que notre blâme envers HHS fera comprendre à l'organisation que la situation est extrêmement grave et qu'il faut la rectifier."

Ce blâme signifie que l'AIIO demande aux écoles de soins infirmiers, aux associations et syndicats d'infirmières et d'infirmiers, aux collèges et aux universités de tout le Canada d'informer les futurs professionnels des activités de cet employeur. L'AIIO presse les employées et employés potentiels de refuser tout emploi chez Hamilton Health Sciences jusqu'au règlement satisfaisant des problèmes et à la levée du blâme.

L'AIIO est le syndicat qui représente 55 000 infirmières et infirmiers autorisés et membres des professions paramédicales et plus de 12 000 étudiantes et étudiants en soins infirmiers qui travaillent en milieu hospitalier, dans les établissements de soins de longue durée, en santé publique, dans les organismes communautaires, dans les cliniques et en entreprise.

SOURCE Association des infirmiers et des infirmières de l'Ontario

Renseignements : Renseignements: Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario: Melanie Levenson, (416) 964-8833, poste 2369; Sheree Bond, (416) 964-8833, poste 2430, Cell.: (416) 986-8240

Profil de l'entreprise

Association des infirmiers et des infirmières de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.