Langue française et identité québécoise - Le Parti Québécois passe à
l'offensive

MONTRÉAL, le 22 nov. /CNW Telbec/ - À l'occasion du colloque Gouvernement souverainiste et développement culturel qui se tenait à Montréal en fin de semaine, la chef du Parti Québécois, Pauline Marois, a insisté sur l'urgence d'agir pour protéger la langue française et l'identité québécoise et a dénoncé l'inertie du gouvernement libéral en la matière. "À Montréal, le français recule. Nous avons le devoir de prendre tous les moyens de nous dire québécois en français. Nous n'avons pas le luxe de nous permettre plus longtemps l'attitude tiède, timorée, l'attitude de frilosité et de peur du gouvernement Charest".

Plus de 500 militants ont débattu, lors de ce colloque, des enjeux cruciaux reliés à l'identité québécoise et à la protection de notre langue commune : le français! Les orientations préconisées serviront à alimenter le comité chargé de la rédaction de la proposition principale en vue du prochain congrès national du parti.

La chef du Parti Québécois est satisfaite des discussions et échanges tenus lors du colloque. "Les réflexions que nous avons eues et que nous aurons au cours des prochains mois permettent et permettront de moderniser notre parti, de moderniser le Québec. Les Québécois doivent savoir que le Parti Québécois est de retour avec des idées neuves et avec une volonté de fer".

Sous le thème Gouvernement souverainiste et développement culturel, les militants ont échangé plus spécifiquement sur les enjeux de la culture et des communications à l'ère des nouveaux médias, du renforcement de la langue française au Québec et à Montréal, de l'accueil et de l'intégration des personnes immigrantes et de l'enseignement de l'histoire nationale, l'éducation à la culture et l'apprentissage des langues.

Jugement de la Cour suprême

Par ailleurs, les militants ont dénoncé la décision de la Cour suprême du Canada d'invalider la loi 104, permettant ainsi un retour des écoles passerelles. "Au nom d'une Constitution que le Québec n'a jamais signée, des juges nommés par une autre nation veulent nous empêcher de défendre ce qu'il y a de plus précieux pour la nation québécoise. La Cour suprême nous dit que notre manière de défendre le français ne lui convient pas. Eh! bien, au Québec, c'est la Constitution canadienne qui ne nous convient pas", a conclu Pauline Marois.

SOURCE Parti Québécois

Renseignements : Renseignements: Manuel Dionne, Attaché de presse, (514) 207-8303; Source: Parti Québécois

Profil de l'entreprise

Parti Québécois

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.