La Police provinciale de l'Ontario réagit à la publication du rapport 2012 du vérificateur provincial

ORILLIA, ON, le 12 déc. 2012 /CNW/ - Réagissant à la publication du rapport 2012 du vérificateur provincial, la Police provinciale de l'Ontario renouvelle son engagement consistant à offrir des services de maintien de l'ordre responsables, efficaces et efficients.

La Police provinciale de l'Ontario dans son ensemble est déterminée à améliorer constamment et à évaluer régulièrement ses activités pour mieux gérer ses ressources limitées sans nuire à la qualité de ses services. Le commissaire de la Police provinciale, Chris Lewis, considère ce processus d'examen comme une occasion d'apprentissage profitable. Toutefois, il faut se garder à son avis de tirer des conclusions hâtives de certaines constatations du rapport.

« Selon le rapport 2012 du vérificateur provincial, les dépenses de la Police provinciale ont augmenté au cours des cinq dernières années. Or, ailleurs au Canada, de nombreux autres corps de police d'envergure affichent des hausses semblables », a souligné le commissaire Lewis. « Celles-ci sont attribuables à l'augmentation des coûts due à l'inflation, mais aussi au fait que nos services policiers couvrent un plus grand nombre de municipalités, que nous enquêtons sur des crimes de plus en plus complexes, que nous devons répondre à des normes et à des attentes plus élevées et que nous devons en faire davantage. »

La Police provinciale a un mandat unique : celui de fournir des services policiers à l'échelle municipale et provinciale, souvent dans des régions rurales et isolées de la province, là où les coûts d'exploitation sont élevés et les distances, longues. Mener à bien ce mandat nécessite une bonne préparation opérationnelle et des ressources considérables.

« Oui, les heures supplémentaires nécessitent des coûts. Cela dit, quand ont lieu des événements comme la tornade à Goderich, des enquêtes majeures ou de gros incendies de forêt comme ceux qui ont fait rage dans le nord de l'Ontario, nous n'avons pas le choix : nous devons demander à nos agents de travailler de longues heures », a fait valoir le commissaire Lewis. « La population de l'Ontario s'attend, à juste titre, à ce que les services policiers réagissent de façon rigoureuse et professionnelle lorsque de tels événements surviennent.

« Par ailleurs, bien que nous nous réjouissions tous de la baisse du taux de criminalité, cela ne signifie pas automatiquement que nous puissions faire des compressions dans les services policiers », a poursuivi le commissaire Lewis. « Nous devons maintenir nos stratégies de prévention et de diminution du crime pour que le taux de criminalité reste bas. La prestation d'un programme de prévention efficace a un coût financier, mais cette façon de faire reste moins chère que le fait d'intervenir à la suite d'une infraction, d'enquêter à son sujet et de poursuivre ses auteurs. Surtout, elle atténue la victimisation. »

Comme l'explique le commissaire Lewis, l'une des stratégies fondamentales adoptées par la Police provinciale pour agir efficacement dans un environnement où le maintien de l'ordre est de plus en plus complexe et exigeant consiste à gérer efficacement les ressources.

« Nous prêterons une attention soutenue et vigilante aux recommandations du vérificateur. Nous nous sommes déjà engagés à mettre en place une série de stratégies de maîtrise des coûts et à favoriser l'amélioration continue. Ces recommandations nous offrent un nouvel angle sous lequel envisager nos efforts », a indiqué le commissaire Lewis.

La Police provinciale, comme le reste de la fonction publique de l'Ontario, traverse une période de restrictions budgétaires. La Police provinciale étudiera les recommandations du vérificateur et continuera de veiller à accroître son efficacité et sa responsabilité.

Avis aux directeurs de l'information : Il est possible de planifier des entrevues avec Gary Couture, surintendant en chef, en communiquant avec le coordonnateur des relations avec les médias au numéro ci-dessous.

Le surintendant en chef Couture, qui a été en poste à différents endroits dans la province, est un haut dirigeant de la Police provinciale et bénéficie d'une vaste expérience de commandement. Il a été commandant intérimaire aux Opérations régionales et commandant intérimaire du Bureau des services opérationnels et financiers.

www.opp.ca

Suivez la Police provinciale de l'Ontario sur Twitter à :  www.twitter.com/OPP_News


SOURCE : Police provinciale de l'Ontario

Renseignements :

Relations avec les médias :  Sergent Pierre Chamberland
Coordonnateur des relations avec les médias
Bureau des communications, Police provinciale de l'Ontario
Tél. : 705 329-6860


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.