La FEUQ défend le projet de loi C-288 devant le Comité permanent des finances
afin de valoriser le travail des jeunes en région

MONTRÉAL, le 26 nov. /CNW Telbec/ - Encourageons les nouveaux diplômés à venir travailler en région. C'est le message que la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) a tenu lors de sa comparution devant le Comité permanent des finances hier à Ottawa en vue de l'adoption par la Chambre des communes du projet de loi C-288 : Loi modifiant la Loi de l'impôt sur le revenu (crédit d'impôt pour les nouveaux diplômés travaillant dans les régions désignées. "En accordant un crédit d'impôt, pouvant atteindre 8000 $, à un jeune diplômé décidant d'aller travailler dans une région en difficulté économique, on applique un frein à l'exode des jeunes diplômés des régions. Ces régions ont besoin de toutes les ressources disponibles face à une crise démographique et économique qui peut miner leur vitalité" a indiqué Jean Grégoire, président de la FEUQ.

Au Québec, un tel crédit existe déjà. Il a démontré des résultats concrets, intéressants et irréfutables. Grâce à ce crédit d'impôt, une quantité de plus en plus importante de jeunes diplômés viennent aider à la revitalisation des régions ressources désignées en stimulant l'économie locale et en fournissant une main-d'œuvre qualifiée. "Lors de la première année d'implantation du crédit d'impôt, c'est 4 500 nouveaux diplômés qui retournaient travailler en région. Quatre ans plus tard, en 2007, près de 16 000 finissants retournaient en région", s'est réjoui Jean Grégoire.

Le problème de l'exode des jeunes vers les grands centres urbains ne pourra se régler que par des initiatives qui ont fait leur preuve. Il est plus que temps que le Canada se dote d'une loi qui apportera une solution de long terme à l'exode des jeunes des régions et qui assurera à celles-ci une main-d'œuvre qualifiée nécessaire à son développement économique. L'époque où les régions ressources pouvaient compter sur l'extraction des ressources naturelles pour assurer une prospérité économique est terminée. Le développement du secteur de la transformation et le souci constant d'innovation deviennent des plus nécessaires pour stimuler les économies régionales. "Le projet de loi C-288 propose des mesures efficaces qui ont fait leurs preuves pour aider les jeunes diplômés à retourner en région et ainsi contribuer à relancer leur économie. Loin d'engendrer une discrimination sur le dos des diplômés des grands centres, ce projet de loi propose une solidarité entre ces derniers et le développement d'une économie du savoir en région", a conclu Jean Grégoire.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 16 associations membres et forte de 125 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeune au Québec. www.feuq.qc.ca

SOURCE Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements : Renseignements: Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, (514) 396-3380, Cell.: (514) 609-3380

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.