La Coalition pour la souveraineté alimentaire au Forum des peuples de Rome du
13 au 17 novembre 2009

LONGUEUIL, QC, le 12 nov. /CNW Telbec/ - En marge du Sommet mondial sur la sécurité alimentaire de la FAO (Rome, du 16 au 19 novembre), la Coalition pour la souveraineté alimentaire prendra part au Forum des peuples aux côtés de plus 300 autres organisations nationales ou internationales de la société civile; elle participera à la rédaction et à l'envoi d'un message aux États du monde réunis pour l'occasion afin de définir les moyens d'éradiquer la faim, ce fléau qui afflige plus d'un milliard de personnes en 2009 (1 personne sur 6).

En ateliers de travail, les groupes présents se pencheront sur les thèmes de la gouvernance mondiale et nationale des systèmes alimentaires, du contrôle des ressources utiles à la production des aliments comme la terre, l'eau, le patrimoine génétique animal et végétal, des pratiques agricoles et agroalimentaires et des rapports urbains et ruraux, à l'heure où la moitié des citoyens du monde seront sous peu des urbains qu'il faudra bien alimenter. Toutes ces questions seront de plus débattues dans l'optique du respect du droit fondamental à l'alimentation.

"Notre présence au Forum des peuples sur la souveraineté alimentaire vise à faire connaître la Coalition et ses objectifs auprès de nombreuses organisations également favorables à cette option et de connaître aussi nos alliés potentiels", de dire son président, monsieur Christian Lacasse. "Notre objectif ultime est de réhabiliter l'espace politique, la capacité à faire des choix collectifs en vue d'un fonctionnement juste, équitable et durable de nos systèmes alimentaires. Cette cible s'obtient, entre autres, sur la scène internationale et est très actuelle puisque l'OMC tente d'accélérer les pourparlers en vue d'une conclusion du Cycle de Doha en 2010, pour une libéralisation accrue des échanges commerciaux à l'échelle de la planète, y compris ceux des aliments", de conclure monsieur Lacasse.

Pourtant, fort d'une mission réalisée en juin 2008 à l'OMC pour mieux comprendre la contribution de l'Accord sur l'agriculture sur la faim dans le monde, le rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l'alimentation, le professeur Olivier De Schutter, plaide au contraire, depuis plusieurs mois, au sein des instances onusiennes et des gouvernements, pour un encadrement accru du marché et des grandes entreprises transnationales qui profitent le plus de ce libéralisme. Il milite pour une régulation des marchés et une limitation de la dépendance des nations du monde au commerce afin d'assurer leur sécurité alimentaire. Monsieur De Schutter donne d'ailleurs en exemple le modèle canadien éprouvé de la gestion de l'offre comme moyen concret et efficace d'humaniser les marchés alimentaires et d'assurer la sécurité alimentaire.

La Coalition pour la souveraineté alimentaire compte maintenant 80 organisations membres. Elles se sont engagées, sur la base de la Déclaration de Montréal signée à l'occasion du Rendez-vous québécois pour la souveraineté alimentaire en septembre 2007, à militer en faveur de cette approche et des mesures qui y concourent en vue de tendre à un système alimentaire durable, solidaire et universel.

SOURCE Coalition pour la souveraineté alimentaire

Renseignements : Renseignements: Frédéric Paré, coordonnateur, Coalition pour la souveraineté alimentaire, Secrétariat: (450) 679-0530, poste 8870, Cellulaire Rome: (514) 975-9025

Profil de l'entreprise

Coalition pour la souveraineté alimentaire

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.