La Coalition des Médecins pour la Justice Sociale : Choisir de vivre en dignité, vouloir de bons soins: Un cas de sclérose latérale amyotrophique (SLA) grave

MONTRÉAL, le 5 juin 2013 /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, une conférence de presse a été présentée au chevet du Dr Frank Humphrey à sa résidence afin d'illustrer la valeur de la vie humaine. M. Humphrey est un tétraplégique souffrant de sclérose latérale amyotrophique (SLA ou maladie de Lou Gehrig). Il est un âgé de soixante-cinq ans et il demeure chez lui en utilisant l'aide d'un ventilateur.

Il a récemment publié un livre sur les origines de l'univers.

Lors de la conférence de presse, deux médecins étaient présents. Dr. Paul Saba est son médecin de famille ainsi que co‐président de la Coalition des médecins pour la justice sociale. Dr. Ron Olivenstein, chef de l'Hôpital Thoracique de Montréal, a une longue expérience avec des patients qui montrent le profil de «candidats idéaux» pour l'euthanasie, comme ceux atteints de maladies neurodégénératives telles que la Sclérose Latérale Amyotrophique ou la dystrophie musculaire.

Ces médecins ont discuté de l'importance d'assurer la disponibilité des ressources médicales appropriées afin de permettre à ces patients d'accéder à une qualité de vie acceptable pour eux et leur famille. Selon Dr Olivenstein, la grande majorité des patients exprime plus d'inquiétude de souffrir que de mourir. Ils réclament une façon de mourir avec le moins de souffrance possible et une qualité de vie la plus raisonnable pour la plus longue période possible. Lorsqu'ils ont accès à des moyens reconnus pour soulager leurs souffrances et profitent d'une qualité de vie acceptable pendant leurs dernières jours ou dernières années, peu d'entre eux vont réclamer l'euthanasie.

Le Dr Saba a souligné que la vie du Dr Humphrey démontre la valeur intrinsèque de chaque vie. De plus, même les plus malades peuvent vivre leurs derniers jours en dignité avec les soins appropriés. Avant d'être branché sur le ventilateur, Dr Humphrey s'est exprimé clairement contre l'euthanasie. Encore, il démontre sa volonté de vivre par une communication adaptée.

Il vit ses derniers jours à la maison entouré par sa famille. Pour lui, toute vie humaine a une valeur qui ne doit jamais être ignorée par une terminaison intentionnelle. Pour lui, les gouvernements ont la responsabilité de promouvoir ces valeurs. Une loi autorisant l'euthanasie pourrait créer un risque bien réel de dérapages dans la sélection des cas visés par l'intervention de mort intentionnelle. Le Dr Saba rappelle que les meilleures balises encadrant l'aide médicale à mourir comme en Hollande, en Belgique et dans l'état d'Oregon aux États-Unis n'ont pas permis d'éviter des bavures regrettables sur le plan de la sélection et du consentement des patients, et particulièrement chez les patients psychiatrisés.

L'épouse de M. Humphrey, Daria Humphrey, a témoigné du support insuffisant pour les patients ventilés avec 17 heures de soins par semaine pour son époux. Malgré l'aide précieuse apportée par l'équipe de Centre Thoracique de Montréal en terme d'expertise et de soutien, un support plus important pour les aidants naturels serait apprécié pour les patients en grand besoin.

Dr Paul Saba affirme qu'il n'y aucune raison de changer la loi actuelle pour aider les patients qui arrivent au terme de leur vie qui ne souhaitent pas l'acharnement thérapeutique. Tous les patients ont le droit de refuser, d'interrompre, de s'abstenir de soins, mais ils ont aussi le droit d'avoir un accès aux soins palliatifs. Actuellement, seulement 20 pourcent de nos concitoyens ont accès à ces soins spécialisés. On tire à côté de la cible lorsque l'on propose l'euthanasie pour soulager les souffrances de fin de vie. L'euthanasie n'est pas une solution de rechange au manque d'accès à un soutien du qualité en terme de soins généraux et palliatifs permettant aux patients gravement malades de mourir dans la dignité et sans souffrir. Des ressources appropriées peuvent permettre une qualité de vie acceptable dans la dignité durant les derniers jours pour eux et leur famille.

SOURCE : COALITION DES MEDECINS POUR LA JUSTICE SOCIALE

Renseignements :

Dr. Paul Saba :
514-886-3447
514-249-8541

Profil de l'entreprise

COALITION DES MEDECINS POUR LA JUSTICE SOCIALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.