Jici Lauzon dénonce l'utilisation excessive et irréelle du tabac au cinéma et
à la télévision : "La cigarette à l'écran est loin d'être inoffensive. On
banalise le geste et on incite les jeunes à fumer"

MONTRÉAL, le 26 nov. /CNW Telbec/ - Dans le cadre du lancement des prix Oxygène et Cendrier, le comédien et porte-parole Jici Lauzon s'est indigné aujourd'hui de l'utilisation excessive et irréelle du tabac dans les productions cinématographiques et télévisuelles. "Alors que le taux de tabagisme a chuté de moitié depuis 20 ans, entre 1999 et 2006 la cigarette était présente dans 75 % des films destinés aux adolescents(1). À force d'être exposés à toutes ces scènes de consommation de tabac, les jeunes triplent leur risque de commencer à fumer(2), surestiment le pourcentage de fumeurs réels et en viennent à croire que l'usage du tabac est plus répandu qu'en réalité dans notre société", a déploré Jici lauzon.

En collaboration avec le Conseil québécois sur le tabac et la santé, Jici Lauzon lançait pour la toute première fois au Québec, l'ouverture de la période de nomination pour les prix Oxygène et Cendrier. Ces prix viendront reconnaître les productions cinématographiques de l'année 2009 qui se sont démarquées soit par leur usage responsable ou par leur utilisation exagérée du tabac à l'écran. Le public est invité à se rendre sur le tout nouveau site filmSANSfiltre.ca pour mettre en nomination les films de leur choix et en apprendre davantage sur la problématique du tabac à l'écran.

Un défi lancé aux artisans

Il soutient le regard de son vis-à-vis. Il marque une pose en inspirant profondément sur sa cigarette. Par provocation, il enlève cette dernière de sa bouche et la fait culbuter en direction de son interlocuteur. Cette scène n'est pas sortie d'un western hollywoodien, mais bien du film québécois Bon cop Bad cop où les deux personnages principaux sont ainsi campés. Le rebelle qui fume, le straight qui ne fume pas. La cigarette sert encore d'accessoire scénographique pour illustrer la solitude, l'angoisse, le côté glamour ou rebelle d'un personnage. "On banalise le geste et on floue les gens, parce qu'à l'écran, on ne montre généralement pas l'envers du tabagisme : la mauvaise haleine, le manque de souffle, la maladie et toutes les conséquences néfastes de la consommation du tabac", note le porte-parole.

Les adolescents qui sont à une étape cruciale de leur vie caractérisée par la recherche d'identité, sont particulièrement sensibles à ces héros fumeurs. "Je crois que les producteurs, réalisateurs, scénaristes et comédiens ont tous une responsabilité civique lorsqu'ils décident de choisir arbitrairement la cigarette comme accessoire dramatique. Il y a d'autres façons d'illustrer le côté névrosé, solitaire ou révolté d'un personnage. À nous d'user de créativité!", suggère Jici Lauzon.

Oxygène et Cendrier

Loin de vouloir interdire la cigarette à l'écran, le Conseil québécois sur le tabac et la santé désire sensibiliser la population et les artisans des milieux de la télévision et du cinéma à l'influence que la présence de personnages fumeurs exerce sur la consommation de tabac chez les enfants et adolescents. Du 26 novembre 2009 au 26 janvier 2010, le public est convié à mettre en nomination des films québécois et étrangers de la cuvée 2009, qui ont fait un usage responsable ou exagéré du tabac. Les intéressés peuvent y inscrire leurs suggestions sur le site filmSANSfiltre.ca et ainsi courir la chance de gagner des entrées gratuites au cinéma. En février, un jury composé d'artisans, d'experts, de critiques et d'étudiants du milieu cinématographique viendra évaluer trois productions finalistes dans ces deux catégories : film québécois, film étranger. Les jurés auront à évaluer le message véhiculé par les scènes de tabagisme, en plus de considérer la quantité et l'importance des personnages qui fument, de même que le nombre de scènes de consommation de tabac pour chaque production finaliste. Les prix Oxygène et Cendrier seront décernés en mars 2010 lors d'une conférence de presse.

Film sans filtre

Les prix Oxygène et Cendrier s'inscrivent dans une campagne de sensibilisation, mise en œuvre cet automne par le Conseil québécois sur le tabac et la santé, qui vise à dénoncer le filtre que créé auprès des jeunes la présence du tabac à l'écran. Cette campagne comprend plusieurs activités qui se dérouleront sur plus d'une année afin de rejoindre le grand public, les étudiants universitaires en cinéma et en communications, les artisans de l'industrie du cinéma et de la télévision ainsi que les jeunes du secondaire. Ces derniers sont appelés à participer activement à cette campagne dans les écoles du Québec en réalisant des Commandos oxygène qui invitent leurs milieux à demeurer critique face à la présence excessive et irréelle du tabac à l'écran.

Le site www.filmSANSfiltre.ca est le tout premier site québécois qui traite exclusivement de la problématique du tabac à l'écran. Cette campagne est réalisée grâce au soutien financier de Santé Canada.

    
    (1). First-Run Smoking Presentations in U.S. Movies 1999-2006, Jonathan
         R. Polansky, Stanton, Glantz, PhD, 2007.
    (2). Effect of viewing smoking in movies on adolescent smoking
         initiation : a cohort study", The Lancet, juin 2003.
    

SOURCE Conseil québécois sur le tabac et la santé

Renseignements : Renseignements: Nathalie Juteau, Agente aux relations médias et communications, Conseil québécois sur le tabac et la santé, (514) 948-5317 poste 229, Cellulaire: (514) 653-2062


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.