Impossible d'obtenir un règlement négocié - Les travailleuses et travailleurs
des musées rejettent l'offre finale

GATINEAU, QC, le 26 nov. /CNW Telbec/ - Les travailleuses et travailleurs en grève du Musée canadien des civilisations et du Musée de la guerre ont rejeté dans une proportion de 96% l'offre finale présentée par la Société du Musée canadien des civilisations (SMCC). Des centaines de grévistes ont participé à la réunion qui avait lieu en soirée à Gatineau.

Les négociations entre l'Alliance de la Fonction publique du Canada et la SMCC ont été rompues à 14 h 30 aujourd'hui, le Musée refusant toujours d'accorder à son personnel les mêmes protections contre la sous-traitance que celles consenties à d'autres travailleuses et travailleurs de musée et du secteur des arts de la région.

"En clair, après 67 jours de grève, la Société du Musée canadien des civilisations n'est pas encore disposée à négocier sérieusement ni à régler le conflit", a déclaré le président national de l'AFPC, John Gordon.

L'AFPC a informé aujourd'hui la ministre du Travail qu'un règlement négocié lui apparaît impossible et lui a demandé d'intervenir directement pour résoudre le conflit incessamment.

"J'ai écrit à Rona Ambrose, ministre du Travail, pour lui dire que nous étions prêts à discuter du choix d'un tiers neutre pour régler le conflit au moyen de l'arbitrage exécutoire", a souligné le président Gordon.

Mercredi dernier, les membres en grève de l'AFPC ont donné à leur syndicat le mandat d'essayer d'obtenir un règlement équitable au moyen de l'arbitrage exécutoire. Peu après, la SMCC a demandé la reprise des négociations avec le syndicat. Les négociations ont donc repris à 9 h 30 vendredi matin, mais ont été suspendues au cours de la fin de semaine, à la demande de l'employeur. Les pourparlers ont repris hier matin, mais ont achoppé de nouveau aujourd'hui, à 14 h 30.

"Nous avons tenté de négocier de bonne foi avec la Société en vue d'obtenir une entente équitable; malheureusement, nous avons échoué, a déclaré Daniel Poulin, président de la section locale 70396 de l'AFPC. La Société refuse d'accorder à son personnel les mêmes protections que celles accordées par d'autres employeurs fédéraux. Nos membres demeurent résolus à empêcher la sous-traitance de leurs emplois au plus bas soumissionnaire."

SOURCE AFPC

Renseignements : Renseignements: Alain Cossette, Communications, AFPC, (613) 293-9210


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.