Grandes manifestations partout en Ontario pour demander au premier ministre
McGuinty de réduire les frais de scolarité et de mettre fin à la pauvreté

TORONTO, le 5 nov. /CNW/ - Des membres de communautés partout en Ontario se sont joints aux milliers d'étudiantes et étudiants de collèges et d'universités qui protestent aujourd'hui contre les frais de scolarité et les dettes d'études dans une campagne commune pour "un Ontario sans pauvreté". La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario et nombre d'autres organismes communautaires s'inquiètent du fait que la province n'investit pas adéquatement dans les programmes sociaux qui protègent les familles contre les difficultés financières et favorisent la relance économique, et demandent au premier ministre McGuinty de s'engager à mettre fin à la pauvreté en investissant davantage dans les infrastructures sociales de l'Ontario.

"Cette année, les étudiantes et étudiants de l'Ontario luttent pour payer leurs frais de scolarité, qui sont les plus élevés de tout le Canada, tandis que le taux de chômage chez les jeunes est le pire qu'il n'a jamais été", dit Shelley Melanson, présidente de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario. "Plus de 70 pour cent des nouveaux emplois exigent un diplôme ou un grade postsecondaire, et pour beaucoup, l'éducation supérieure est nécessaire pour éviter la pauvreté et le chômage."

Les étudiantes et étudiants ont déclaré le 5 novembre 2009 la Journée d'action pour un Ontario sans pauvreté et ont fait appel aux groupes ouvriers et communautaires pour qu'ils se joignent à eux afin de revendiquer d'une seule voix auprès du gouvernement McGuinty des investissements dans l'assurance-emploi, une réforme de l'assistance sociale, un salaire minimum vital, des garderies et des logements abordables, de bons emplois pour tous et pour toutes, et la réduction des frais de scolarité. Des milliers de personnes participent aujourd'hui à des activités et des manifestations qui ont été organisées dans les treize régions suivantes de l'Ontario : Toronto, Ottawa, Sudbury, Thunder Bay, Mississauga, Guelph, London, Sault Ste. Marie, Peterborough, Scarborough, St. Catharines, Kingston et Windsor.

"En temps de crise économique majeure, où le taux de chômage en Ontario est sans précédent, il est nécessaire de faire de nouvelles dépenses dans les programmes d'infrastructure sociale, comme l'éducation et le perfectionnement des compétences", dit Sid Ryan, président du Syndicat canadien de la fonction publique-Ontario. "L'accès à l'éducation postsecondaire devrait être une des pierres angulaires d'une stratégie de réduction de la pauvreté en Ontario. Mais ce n'est évidemment pas une des priorités de ce gouvernement."

"En investissant dans des services de garde d'enfants publics et abordables et les autres services sociaux, le gouvernement investirait directement dans la population, aiderait à revitaliser la province et favoriserait l'égalité des chances", dit Andrea Calver, de la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l'enfance. "Il est temps de considérer les bienfaits à long terme d'un investissement public dans les programmes sociaux et de ne pas menacer de sabrer dans les services de soutien qui aident les Ontariennes et les Ontariens à se remettre à flot."

"Nous espérons que le gouvernement McGuinty écoutera les milliers de personnes qui manifestent aujourd'hui, et qu'il investira dans un plan pour mettre fin à la pauvreté en Ontario", ajoute Shelley Melanson.

Veuillez trouver des statistiques et des faits pertinents à www.abaslesfrais.ca. La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario est la plus importante organisation de défense des droits et intérêts des étudiantes et étudiants de la province, représentant plus de 300 000 membres dans des collèges et universités dans toutes les régions de l'Ontario.

SOURCE Fédération canadienne des étudiant(e)s - Ontario

Renseignements : Renseignements: Shelley Melanson, présidente, (416) 882-9927 (cell.); Joel Duff, organisateur pour l'Ontario, (416) 301-5747 (cell.); Nadine Tkatchevskaia, relations avec les médias français de Toronto, (416) 271-5759 (cell.)

Profil de l'entreprise

Fédération canadienne des étudiant(e)s - Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.