Formation accélérée des préposés aux bénéficiaires au Québec : le ministre doit corriger le tir et rendre obligatoire la poursuite de leur formation

QUÉBEC, le 1er juin 2017 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) est de passage à l'Assemblée nationale ce matin pour proposer une solution à la formation accélérée des préposés aux bénéficiaires dans certaines régions du Québec. Orchestrés par certains CIUSSS et approuvés par le ministre de la Santé, ces passe-droits nous inquiètent pour les aînés en situation de vulnérabilité qui résident en CHSLD. En tant qu'association de retraités qui défend une qualité de vie décente des aînés du Québec, nous sommes préoccupés par les services qui seront offerts aux citoyens par des préposés n'ayant pas eu droit à une formation complète. « À quel point peut-on escamoter une formation d'intervenants ayant un rôle aussi important dans réseau de la santé au nom d'un problème d'embauche de la main d'œuvre ? On doit rendre obligatoire la poursuite de la leur formation suite à l'embauche » mentionne Donald Tremblay, président de l'AQRP.

L'argument utilisé par le ministre Barrette comme quoi ces individus seront formés « lors de l'exercice de leurs fonctions » est complètement farfelu. Selon nous, il est nécessaire qu'à court terme, il y ait des mesures de mise en place pour poursuivre la formation en dehors des heures régulières de travail, à l'automne 2017.

Erreurs potentielles dans les soins dispensés

Les préposés aux bénéficiaires sont les intervenants qui sont en contact quotidiennement avec les résidents des CHSLD et ils ont un rôle de premier plan en ce qui concerne les soins de base des aînés. Ils sont également des lanceurs d'alarme pour les autres professionnels de la santé lorsque des interventions particulières sont nécessaires. « Comment peut-on s'attendre à ce qu'en 20 à 25 jours de formation, on puisse former quelqu'un qui saura dispenser des soins, et ce, sans erreur ? À titre d'exemple, en France, la formation est obligatoire et cette dernière est de plus de 1400 heures. » rappelle Donald Tremblay, président de l'AQRP.

Nécessité de valoriser la profession pour mettre fin à un problème structurel :

La direction que prennent les administrateurs des CIUSSS et du ministre de la Santé est à l'opposé de ce que nous souhaitons : une valorisation de la profession des préposés aux bénéficiaires. « Ceci se fera notamment par l'uniformisation de la formation offerte en la rendant obligatoire, tant dans le secteur public que dans le secteur privé. « Arrêtons de panser le réseau avec des solutions temporaires et agissons avec diligence pour valoriser cette profession », suggère Donald Tremblay.  

AQRP
Fondée en 1968, l'AQRP représente les retraité(e)s des secteurs public et parapublic du Québec. Elle a pour mission de promouvoir et de défendre les droits et les intérêts économiques, financiers, culturels, intellectuels et sociaux des retraités de l'État et des aînés du Québec. Elle compte plus de 31 000 membres.

 

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : AQRP : David Chamberland, conseiller aux relations publiques, 418 999-6787, David.chamberland@aqrp.qc.ca

LIENS CONNEXES
www.aqrp.qc.ca

Profil de l'entreprise

AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.