Fin du placement syndical - La CSN-Construction respectera l'esprit et la lettre de la loi

MONTRÉAL, le 2 déc. 2012 /CNW Telbec/ - Pour la CSN-Construction, l'abolition, dès demain, du placement syndical dans l'industrie de la construction est une grande victoire. Enfin, tous les travailleuses et les travailleurs auront le droit de travailler sur les chantiers de leur région, peu importe leur allégeance syndicale. La CSN-Construction tient à rassurer la population : bien que, malheureusement, le règlement encadrant la référence de main-d'œuvre ne soit pas encore adopté, l'industrie ne s'en trouvera pas paralysée et les travailleuses et les travailleurs n'ont pas à craindre de difficultés pour accéder à un emploi dans l'industrie.

« Il est clair que, pour nous, les législateurs doivent prendre leurs responsabilités et s'entendre dans les meilleurs délais pour que le règlement soit adopté en tout respect de l'esprit et de la lettre de la loi qui proscrit les communications entre un syndicat et un employeur, pour ce qui a trait à l'embauche. Entre temps, il ne faut pas exagérer le problème : la situation n'est pas idéale mais les travailleuses et les travailleurs pourront compter sur leurs syndicats pour les aider », soutien le président de la CSN-Construction, Aldo Miguel Paolinelli.

La CSN-Construction se prépare depuis plus d'un an aux changements organisationnels rendus nécessaires par l'abolition du placement syndical. Chaque membre de la CSN-Construction a été contacté personnellement afin d'être bien informé sur les changements. Ainsi, la CSN-Construction demande à tous ses membres d'indiquer systématiquement leur disponibilité à l'emploi à la Commission de la construction du Québec (CCQ). Ils doivent également en informer leur syndicat car celui-ci joue un rôle auprès de la CCQ et peut l'aider à trouver la main-d'œuvre permettant de répondre à tous les besoins des employeurs. Rappelons que la CCQ dispose déjà d'un système de référence de main-d'œuvre. Bien que le règlement devant en améliorer le fonctionnement n'est pas finalisé, il est trompeur de laisser entendre aux salarié-es qu'ils n'ont plus d'option.

« Tout ce qui change demain, c'est que les syndicats ne pourront plus entrer en contact directement avec les employeurs pour leur imposer leurs propres membres, rappelle Aldo Miguel Paolinelli. Les travailleuses et les travailleurs déjà embauchés vont poursuivre leurs travaux. Ceux qui cherchent de l'emploi devront passer par la CCQ et les syndicats pourront les aider. Toutefois, il y aura un grand progrès dès maintenant puisque tous les employeurs devront désormais déclarer toutes leurs embauches et toutes leurs mises-à-pied : une mine d'information pour les organisations syndicales qui souhaitent combattre le travail clandestin, la discrimination et les entorses aux conventions collectives. À ce titre, il s'agit d'un acquis considérable pour toute la société. »

La CSN-Construction, regroupe plus de 16 000 travailleuses et travailleurs de la construction. Elle est affiliée à la Confédération des syndicats nationaux.

SOURCE : CSN-CONSTRUCTION

Renseignements :

Jean-Pierre Larche, communications-CSN 514 605-0757


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.