Étude prolongée jusqu'en juin 2015 - L'Institut de recherche Terry Fox et ses partenaires injectent $1.5 million dans l'étude nationale sur le cancer du poumon afin de répondre aux questions clés additionnelles sur le dépistage des personnes à risques

VANCOUVER, le 27 juin 2013 /CNW/ - L'institut de recherche Terry Fox, Lung Cancer Canada, la Fondation de l'Hôpital Princess Margaret, la BC Cancer Foundation et leurs partenaires injectent $1.5 million dans l'étude pancanadienne IRTF pour la détection précoce du cancer du poumon afin que les chercheurs puissent déterminer à quelle fréquence et pendant combien de temps  les personnes à risque élevé de cancer du poumon devraient être dépistées.

L'IRTF fournit jusqu'à $1.3 million au projet avec les contributions de $100 000 du Lung Cancer Canada, $61 900 de la Fondation de l'Hôpital Princess Margaret et $48 300 de la BC Cancer Agency. Ce financement permettra aux chercheurs de l'étude sur la détection précoce du cancer du poumon d'offrir un troisième dépistage avec tomodensitométrie à faibled ose (scanneur CT) à ses 2 500 participants à l'étude quatre ans après leur test par scanneur CT à faible dose afin de fournir des informations supplémentaires à ces deux paramètres clés de dépistage. L'étude sera prolongée jusqu'en juin 2015.

"Il se présente une fenêtre unique - vraiment une occasion unique - pour nos chercheurs de recueillir ces données à partir d'une cohorte très restreinte de personnes à risque élevé pour combler ce qui est présentement une lacune dans nos connaissance. Nous n'aurons pas cette information si cette cohorte se dissout maintenant. L'IRTF est extrêmement reconnaissant à nos partenaires pour leur financement afin de soutenir ce nouvel aspect de l'étude. Nous prévoyons qu'elle contribuera à d'importantes recommandations pour un programme potentiel de dépistage, ainsi que ses avantages et ses coûts" déclare Dr Victor Ling, président et directeur scientifique de l'IRTF.

"Nos sondages d'opinions ont montré l'énorme soutien du public pour le programme de dépistage précoce du cancer de l'ovaire chez les personnes à risque élevé" soutient Dr Natasha Leighl, présidente de Lung Cancer Canada. "Lung Cancer Canada est fièr d'appuyer cette importante recherche qui nous aidera à mettre en œuvre le dépistage du cancer du poumon de la façon la plus sûre et la plus rentable possible. En temps opportun, le dépistage par scanneur CT à faible dose chez les populations à risque élevé représente une avancée majeure dans la lutte contre la première cause de mortalité par le cancer au Canada, en épargnant la vie de milliers de Canadiens annuellement et en offrant de l'espoir là où auparavant il n'y avait que de l'inquiétude et du désespoir. "

Cette étude de cinq ans (2008-2013) de l'IRTF de $7.16 million est co-financée par le Partenariat canadien contre le cancer (PCCC) et se concentre sur l'efficacité d'un modèle d'évaluation de risques sur le web et de simples test d'haleine et de sang comme première étape de détection précoce de cancer du poumon. À ce jour, 4.6% des participants ont été diagnostiqués avec le cancer.

"Je reçois des CT annuellement depuis que j'ai joint l'étude en 2008. Je ne pense pas qu'il soit exagéré de dire que ma participation à cette étude m'a sauvé la vie" a déclaré M. Chris Douglas, 65 ans, un résident de Vancouver et participant à l'étude. Il présentait un nodule cancéreux, détecté tôt par une tomodensitométrie à faible dose et enlevé chirurgicalement en 2011. Aujourd'hui il est un nageur actif et grand-père de deux petits-enfants. L'ancien fumeur a cessé de l'être quand il a joint l'étude.

"Nous savons déjà que notre étude contribue à sauver des vies. Ce financement additionnel nous permettra de collecter et d'analyser de nouvelles données qui nous aideront à évaluer le dépistage des personnes à risque élevé. Il permettra également aux données de notre étude d'être comparées plus facilement avec les études déjà publiées, comme l'Essai national de dépistage du poumon" a déclaré Dr Stephen Lam, chercheur principal de l'étude, président du groupe provincial de la Colombie-Britannique sur les tumeurs pulmonaires et professeur de médecine à l'université de Colombie-Britannique.  "Nous croyons que ces nouvelles informations sauveront potentiellement des vies et fourniront au système de santé des données économiques pertinentes pour le développement d'un moyen efficace et abordable de mettre en œuvre un programme national de dépistage".

Une étude américaine a montré que la tomodensitométrie à faible dose a été efficace dans la réduction de la mortalité du cancer du poumon de 20 pour cent chez un groupe similaire à risque élevé.

Actuellement, huit villes sont impliquées dans l'étude canadienne : Vancouver, Calgary, Hamilton, Toronto, Ottawa, Québec, Halifax et St. Jean. Toutes ces villes vont participer à la prolongation de l'étude. Aucun nouveau participant ne sera recruté.

Les résultats préliminaires de l'étude sont attendus d'ici l'an prochain.

Au sujet de l'IRTF
Lancé en octobre 2007, l'Institut de recherche Terry Fox est une idée de la Fondation Terry Fox (FTF). Il fonctionne aujourd'hui comme son organisme de recherche, gérant son portefeuille  d'investissement  de recherche. L'IRTF vise à améliorer de façon significative les résultats de recherche sur le cancer pour le patient grâce à une approche d'équipe grandement collaborative avec des étapes de recherche qui permettront de mettre rapidement en pratique les découvertes de recherche en solution pratique pour les patients atteints de cancer dans le monde entier. L'IRTF collabore avec plus de 50 centres hospitaliers et organismes de recherche à travers le Canada. Le siège social de l'IRTF est à Vancouver, Colombie-Britannique. www.tfri.ca.

Au sujet de Lung Cancer Canada
Lung Cancer Canada est un organisme caritatif national qui sert de ressource principale au Canada pour l'éducation sur le cancer du poumon, la recherche, le soutien et la défense des intérêts  des patients. Il est le seul organisme axé  uniquement sur le cancer du poumon au Canada. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le www.lungcancercanada.ca.

Note aux éditeurs:
Le support vidéo (incluant les entrevues) et les photos de Dr Lam et M. Douglas sont disponibles au www.tfri.ca

Document d'informations disponible

Bas de vignette : "Dr Stephen Lam (BC Cancer Agency, Vancouver), chercheur principal de l'étude pancanadienne sur la détection précoce du cancer du poumon de l'IRTF, discute avec un participant à l'étude et résident de Vancouver, M.Chris Douglas, 65 ans, qui s'est fait enlevé par chirurgie un nodule cancéreux en 2011 après qu'il fut détecté par scanneur CT au cours de l'étude. Crédit photo: BC Cancer Agency. (Groupe CNW/Terry Fox Research Institute)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20130627_C3921_PHOTO_FR_28605.jpg

SOURCE : Terry Fox Research Institute

Renseignements :

Kelly Curwin, Directrice des communications
Institut de recherche Terry Fox, Vancouver C-B
Bureau: 604-675-8223
Cell:  778-237-8158
kcurwin@tfri.ca

Arielle Densen
Lung Cancer Canada
T: 212-358-8515, poste5
adensen@tillerllc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.