Équité salariale - Le Mouvement Desjardins veut bâtir une société meilleure
mais ne veut pas reconnaitre le droit à l'équité salariale pour ses propres
employés

RIMOUSKI, QC, le 21 nov. /CNW Telbec/ - Des employés du Mouvement Desjardins du Bas-St-Laurent, principalement des femmes, ont manifesté aujourd'hui à Rimouski pour dénoncer l'attitude de madame Monique Leroux dans le dossier de l'équité salariale.

Nous voulons dire à la présidente du Mouvement Desjardins que nous trouvons qu'elle est méprisante envers nous en ne voulant pas reconnaitre la juste valeur du travail des femmes qui œuvrent dans l'entreprise qu'elle dirige, a déclaré Lizon Dufour, une des organisatrice de cette manifestation.

Les manifestants n'ont pas manqué de souligner le fait que cette première présidente au Mouvement Desjardins, en près de 110 ans d'histoire, n'a pas démontré de sensibilité particulière à la cause des femmes en ne reconnaissant pas la discrimination économique dont sont victimes chaque jour des milliers de femmes qui font progresser la plus importante entreprise privée au Québec.

Rappelons que pour Desjardins, les valeurs fondamentales de la plus grande entreprise privée au Québec réfèrent à la prise en charge et la responsabilité personnelle et mutuelle, à la démocratie, l'égalité, l'équité et la solidarité. Fidèles à l'esprit des fondateurs, peut-on lire sur leur site Web, les membres des coopératives adhèrent à une éthique fondée sur l'honnêteté, la transparence, la responsabilité sociale et l'altruisme. Rappelons aussi que dans des publicités parues hier partout au Québec, le Mouvement Desjardins dit vouloir créer l'avenir en s'appuyant sur une vaste consultation pour bâtir une société meilleure.

Le Mouvement Desjardins et sa présidente ne lésinent pourtant pas sur les moyens quand vient le temps de faire la promotion de leurs valeurs coopératives. Ils font également preuve d'une imagination peu commune lorsque vient le temps d'acheter de pleines pages de publicité dans les grands quotidiens pour parler d'avenir et d'une société meilleure. Comment peut-on vraiment les prendre au sérieux quand ils refusent à leurs propres employés un droit aussi fondamental que celui de l'équité salariale ?, a poursuivi Mme Dufour.

La Loi sur l'équité salariale a pour objet de corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l'égard des personnes qui occupent des emplois dans des catégories d'emplois à prédominance féminine.

La section locale 575 du SEPB est un syndicat affilié à la FTQ, la plus grande centrale syndicale québécoise avec plus de un demi-million de membres.

SOURCE SECTION LOCALE 575 DU SEPB-QUEBEC (FTQ)

Renseignements : Renseignements: Lizon Dufour, (418) 723-1411, (418) 564-9847; Source: Section locale 575 du SEPB-Québec (FTQ)

Profil de l'entreprise

SECTION LOCALE 575 DU SEPB-QUEBEC (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.