Écoquartier Nodélo - La Ville a tout faux et se cache derrière le ministère de l'Environnement

QUÉBEC, le 12 juin 2013 /CNW Telbec/ - Leboeuf Société immobilière (LSI) est abasourdie devant la décision de la Ville de Québec qui, en prétextant un enjeu environnemental, a décidé de rejeter l'écoquartier Nodélo, renonçant ainsi à un développement de 500 M$ et à la concrétisation d'une vision durable et écoresponsable de l'immobilier. Ce coup de théâtre est d'autant plus frustrant qu'il véhicule plusieurs faussetés et démontre une flagrante et étonnante incompréhension du processus d'autorisation environnementale. Ce faisant, le promoteur juge essentiel de faire le point et de donner l'heure juste quant aux démarches constructives qui ont été entreprises dans le dossier depuis ses débuts.

Soucieux de l'environnement, le promoteur a dès le départ travaillé de bonne foi en amont avec le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) afin de prendre en compte les considérations du Ministère et ainsi faciliter l'analyse et le traitement de sa future demande d'autorisation. « Dès les balbutiements de la conception du projet, j'ai collaboré avec le ministère de l'Environnement afin de trouver une solution gagnante concernant l'avenir du milieu humide. La Ville est d'ailleurs bien au fait de cette situation depuis des années et semble plutôt avoir trouvée une fausse excuse pour ne pas aller de l'avant avec un processus référendaire en pleine année électorale », a expliqué le président, M. Sébastien Leboeuf.

LE PROCESSUS D'AUTORISATION ENVIRONNEMENTALE

Il faut savoir qu'au Québec, tout projet touchant un milieu humide est soumis à l'autorisation du MDDEFP en vertu de l'article 22 de la Loi sur la qualité de l'environnement (LQE). Cependant, pour que cette demande d'autorisation soit analysée, le promoteur doit avoir au préalable obtenu une attestation de la Ville pour son projet. De fait, celui qui demande un certificat d'autorisation doit obligatoirement fournir au ministre un certificat du greffier ou du secrétaire-trésorier de la municipalité concernée, attestant que la réalisation du projet ne contrevient à aucun règlement municipal. Suivant les procédures du Ministère, une demande de certificat d'autorisation qui ne présente pas ce document est donc considérée incomplète et ne peut pas être étudiée.

« Depuis le début du projet, mon équipe et le Ministère collaborent ensemble de façon proactive. Non seulement le dossier avance bien, mais l'analyse est toujours en cours. Nous avons d'ailleurs tenu une rencontre le 30 avril dernier et une autre visite terrain est prévue ce mois-ci. La Ville est donc dans l'erreur si elle croit que notre dossier a fait l'objet d'un refus! », a indiqué M. Leboeuf.

Le promoteur souhaite offrir une compensation en protégeant un milieu humide à haute valeur écologique dans le secteur. Ceci est sans compter la place prépondérante accordée aux espaces verts, à la bonification des services de commodités de proximité, à l'aménagement d'un parc enchanteur accessible à l'ensemble de la population, à l'amélioration du service de transport en commun, au souci constant de minimiser l'impact des activités sur l'environnement et à la protection du boisé qui serait, autrement, détruit.

« Je rappelle que le zonage actuel permet déjà un développement domiciliaire traditionnel et qu'en conséquence nous pourrions débuter prochainement la construction de jumelés dans le secteur qui n'est pas concerné par le milieu humide, ce qui mettrait définitivement fin au projet d'écoquartier Nodélo tel que proposé. Notre équipe a été à l'écoute et a toujours offert sa pleine collaboration. Ma vision était de bâtir différemment et intelligemment. Malheureusement, le temps passe et le statu quo n'est plus possible », a conclu Sébastien Leboeuf.

EN ROUTE VERS DEUX AUTRES ÉCOQUARTIERS

En ce qui concerne la livraison des deux écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de D'Estimauville, le promoteur précise que les négociations cheminent positivement avec la Ville et que son équipe est enthousiaste à l'idée de dévoiler tous les détails de ces projets emballants. Visiblement surpris des récentes allégations entourant l'échéancier, le promoteur se dit confiant d'en arriver prochainement à une entente, rappelant ne pas avoir l'habitude de négocier sur la place publique.

À PROPOS DE LEBOEUF SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE

Lebœuf Société immobilière (LSI) développe des projets résidentiels et commerciaux aux quatre coins de la région de Québec. Autant de projets qui prennent en considération l'environnement intérieur et extérieur afin de créer de véritables styles de vie. En juin 2012, la Société a remporté les deux appels d'offres pour la construction des écoquartiers Pointe-aux-Lièvres et Pointe-d'Estimauville. Combinés à l'écoquartier Nodélo, ces trois projets représentent 3 000 unités d'habitation écoresponsables pour une valeur avoisinant les 800 M$.

SOURCE : Leboeuf Société Immobilière

Renseignements :

Sylvie Patry
Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
Tél. : 418 648-1233, poste 232
Courriel : spatry@national.ca

Profil de l'entreprise

Leboeuf Société Immobilière

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.