Échec de la conciliation en vue de parvenir à une nouvelle entente pour le
personnel enseignant des collèges de l'Ontario

TORONTO, le 4 nov. /CNW/ - Les collèges publics de l'Ontario et le Syndicat des employées et employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) font face à de nouvelles pressions pour parvenir à une entente négociée pour le personnel enseignant à temps plein après une procédure de conciliation de trois mois qui n'a pas abouti.

"L'absence de progrès est très frustrante pour tout le monde, mais en particulier pour nos étudiants et pour leurs professeurs qui ont besoin de certitudes et ne devraient pas être aux prises avec la menace d'un arrêt de travail", a déclaré Rachael Donovan, présidente de l'équipe de négociation des collèges. "Nous n'avons pas renoncé à parvenir à une entente négociée, mais il est nécessaire que les deux parties travaillent ensemble pour y arriver bientôt."

Depuis le début du mois de juin, les deux parties ont eu des pourparlers en face à face pendant 25 jours et ont reçu, du mois d'août au mois d'octobre, l'aide d'un conciliateur nommé par le ministère du Travail. Les principaux enjeux de ces discussions sont les salaires et la charge de travail.

La dernière proposition du SEFPO à propos des salaires augmenterait de 14 % sur deux ans le salaire maximum d'un professeur à temps plein, le faisant passer à 109 915 $ en septembre prochain. La proposition du syndicat comprend une augmentation de quatre pour cent par an pendant deux ans (rétroactive au 1er septembre 2009) et un nouvel échelon dans la grille salariale chaque année sur deux ans.

Les collèges ont proposé une augmentation sur quatre ans, soit de 1,5 % pour chacune des deux premières années et de 2 % pour chacune des deux années suivantes. Le nouveau salaire maximum atteindrait ainsi 103 464 $ au 1er septembre 2012.

En ce qui a trait à la charge de travail, les collèges ont fait plusieurs propositions qui sont fondées sur les quatre principales recommandations d'un rapport conjoint sur la charge de travail commandé par l'arbitre qui avait réglé les conditions de la dernière convention collective à la suite de la grève des professeurs en 2006.

Les propositions des collèges offriraient plus de souplesse dans la charge de travail des enseignants, leur permettraient à tous de participer à la mise en place de méthodes d'évaluation, d'augmenter le temps hors classe ou d'autres types d'assistance pour les professeurs qui ont un nombre élevé d'étudiants, et d'améliorer les possibilités de perfectionnement professionnel.

Ces propositions n'augmentent pas la charge de travail qui peut leur être assignée.

Les négociations doivent reprendre le 10 novembre.

SOURCE CONSEIL DE LA REMUNERATION ET DES NOMINATIONS DANS LES COLLEGES

Renseignements : Renseignements: Don Sinclair, Directeur général, Conseil de la rémunération et des nominations dans les collèges, (416) 325-2908

Profil de l'entreprise

CONSEIL DE LA REMUNERATION ET DES NOMINATIONS DANS LES COLLEGES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.