Congés de maladie des fonctionnaires fédéraux : l'art de détourner l'attention

MONTRÉAL, le 13 juin 2013 /CNW Telbec/ - L'Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) souhaite rectifier les faits entourant l'annonce du gouvernement conservateur sur les congés de maladie des fonctionnaires.

« Le gouvernement conservateur tente de tromper la population au sujet des congés de maladie utilisés par les fonctionnaires fédéraux.  Au lieu de lancer des chiffres alarmistes, le gouvernement devrait faire preuve de transparence.  Mais on sait que la transparence n'est pas la tasse de thé de ce gouvernement, » indique Magali Picard, vice-présidente exécutive régionale de l'AFPC-Québec.

L'annonce du gouvernement survient en pleine Semaine de la fonction publique, semaine qui vise à reconnaître les importants services qu'assurent les fonctionnaires pour la santé et la sécurité des Canadiennes et des Canadiens. Au lieu de reconnaître le travail effectué par ses employées et employés, le gouvernement s'acharne sur eux en les accusant d'abuser du système.

« Il ne s'agit que d'un autre stratagème pour faire mal paraître les travailleuses et les travailleurs de l'État.  Cette annonce fait également partie d'un plan plus global de diversion. Quand des catastrophes surgiront suite aux décisions dangereuses que ce gouvernement a prises en sabrant dans les services publics, il pourra alors blâmer les fonctionnaires », souligne madame Picard.

Nos membres utilisent leurs congés de maladie lorsqu'ils sont malades, tel que prévu dans les conventions collectives.  Dans le contexte de compression d'emplois et de surcharge de travail, il se peut que des membres aient eu recours à des congés de maladie en banque.  L'environnement de travail dans la fonction publique fédérale est extrêmement difficile et nos membres en souffrent.  Les congés de maladie sont approuvés par les gestionnaires qui possèdent tous les moyens nécessaires pour gérer ce type de congé de manière responsable.

« Au lieu de manger du fonctionnaire, le gouvernement conservateur devrait mettre ses énergies à aider ses employé-e-s qui doivent en faire plus avec moins.  Au lieu de promouvoir la santé et la sécurité au travail, ce gouvernement fanatique joue au pyromane avec ses employé-e-s et la fonction publique, » renchérit Magali Picard.

L'AFPC-Québec souligne que la comparaison avec le secteur privé est trompeuse.  Plusieurs travailleuses et travailleurs de ce secteur n'ont pas accès à des congés de maladie.  Lorsque ces employées et employés sont malades et ne peuvent se présenter au travail, les employeurs ne comptabilisent pas nécessairement comme une journée manquée pour une raison de maladie, mais plutôt comme une absence sans solde.

« Le rôle d'un gouvernement est d'être rassembleur.  Mais le gouvernement conservateur fait tout le contraire.  Il doit cesser de chercher continuellement à diviser les travailleuses et les travailleurs des secteurs publics et privés, qu'ils soient syndiqués ou non, » conclut madame Picard.

L'AFPC représente plus de 178 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l'AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

SOURCE : Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec

Renseignements :

Pour informations : Patrick Leblanc, 514-706-5997, leblanp@psac-afpc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.