Conférence Underground Intelligence : l’importance de cartographier les eaux souterraines du Canada

Un nouveau rapport, des groupes d'experts et des photos satellite démontrent qu'il faut cartographier, surveiller et gérer l'approvisionnement en eaux souterraines à notre époque dominée par la sécheresse et les changements climatiques

TORONTO, le 25 juin 2013 /CNW/ - Selon l'auteur du nouveau document d'orientation présenté aujourd'hui, des millions de Canadiens dépendent des eaux souterraines pour combler leurs besoins en eau. Pourtant, nous savons peu de choses sur la quantité d'eau souterraine disponible et la façon dont elle a évolué avec le temps.

Ed Struzik, auteur primé et spécialiste de l'environnement, a déclaré devant d'éminents spécialistes canadiens et mondiaux qu'il faut accorder plus d'importance à la cartographie, à la surveillance et à la gestion de l'approvisionnement en eaux souterraines parce que notre dépendance à l'égard de cette ressource va forcément augmenter.

La cartographie nous permet de localiser les eaux souterraines, de repérer leurs mouvements et de savoir comment elles se renouvellent au fil du temps. La surveillance nous permet de connaître les réserves en eaux souterraines, leur qualité, et de quelle façon leur quantité et leur qualité évoluent. Toutefois, la cartographie et la surveillance des eaux souterraines profondes sont des solutions complexes et coûteuses.

« Il existe des technologies permettant de rendre les eaux souterraines visibles et des options pour internaliser les coûts. Nous devons adopter ces outils », a souligné M. Struzik dans son document d'orientation et sa présentation Underground Intelligence: The need to map, monitor and manage Canada's groundwater resources in an era of drought and climate change (en anglais seulement). .

« Si nous continuons à traiter les eaux souterraines sans les respecter, ce sera à nos risques et périls. »

Selon lui, la fréquence et l'intensité des sécheresses depuis les années 1990 ainsi que l'impact des changements climatiques justifient d'autant plus la nécessité de nous préoccuper plus sérieusement des eaux souterraines.

« Nous sommes déjà confrontés aux répercussions des changements climatiques sur les eaux souterraines, et celles-ci vont certainement s'aggraver au fur et à mesure que les activités agricoles vont s'intensifier et que les besoins en eau des villes et des industries ainsi que ceux générés par le développement du secteur minier et de l'énergie vont augmenter. Par conséquent, les polluants migrent de sources habituelles et actuelles vers les eaux souterraines tandis que les impacts sur les changements climatiques transforment la configuration des précipitations, l'accumulation d'eau dans les glaciers, les bancs de neige et les réservoirs. »

La présentation de M. Struzik s'est déroulée lors d'une séance d'une journée organisée par le Programme sur les enjeux de l'eau de l'École Munk des affaires internationales de l'Université de Toronto. Sa présentation a fait l'objet d'une diffusion Web et la séance comprenait des discussions d'experts et une période de questions avec le public, ainsi qu'un auditoire en ligne.

L'événement incluait une présentation de photos impressionnantes de la NASA montrant l'évolution des niveaux des eaux souterraines dans toute l'Amérique du Nord. Dans son document d'orientation et sa présentation, M. Struzik a fait remarquer que l'accent mis sur la cartographie et la surveillance — qui peuvent améliorer la gestion — sont possibles grâce à ces types de progrès réalisés dans les domaines de recherche et de la technologie.

« La cartographie et la modélisation des eaux souterraines peuvent aider les exploitants agricoles, les industries, les municipalités, et même les responsables de la gestion des aires naturelles à planifier la quantité d'eau souterraine qui peut être pompée d'un réservoir aquifère sans le mettre à sec. La cartographie et la modélisation peuvent aider les chercheurs à prédire comment les eaux souterraines répondront à des stress tels que le surpompage, l'intrusion de l'eau de mer, l'urbanisation, la sécheresse et les changements climatiques », a souligné M Struzik.

Ces solutions coûtent cher et exigeront un renforcement de la coopération intergouvernementale et de nouveaux financements, y compris d'impôts dans certains cas, a ajouté M. Struzik. En même temps, une cartographie, une surveillance et une gestion plus efficaces sont possibles, et cruciales, parce que près d'un tiers des Canadiens dépendent des eaux souterraines.

M. Struzik a formulé 10 recommandations, dont l'établissement d'une tarification plus réaliste sur l'utilisation de l'eau pour les Canadiens.

L'eau est l'une des plus importantes richesses naturelles du Canada qui injecte de 7,8 G$ à 22,9 G$ dans l'économie chaque année. « Il est temps que plus de territoires se décident à mettre un prix sur les eaux souterraines et les eaux de surface », a conclu M. Struzik.

Le document d'orientation Underground Intelligence (en anglais seulement) et le compte rendu du groupe de discussion d'aujourd'hui sont disponibles à l'adresse suivante : http://powi.ca/


SOURCE : Program on Water Issues, Munk School, University of Toronto

Renseignements :

Adèle Hurley
Programme sur les enjeux de l'eau
adele@adelehurley.com
416-946-8919

David Israelson
david.israelson@eoncr.com 
416-918-4611

Profil de l'entreprise

Program on Water Issues, Munk School, University of Toronto

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.