Bonne nouvelle dans la prévention de l'AVC : Un nouveau traitement unique en son genre vient d'être approuvé

Une nouvelle option de traitement maintenant disponible pour les Canadiens affectés par un rythme cardiaque irrégulier et qui ont urgemment besoin d'une thérapie

OTTAWA, le 6 déc. 2012 /CNW/ - L'Association Stroke Survivors d'Ottawa applaudit l'approbation récente d'Eliquis (apixaban) par Santé Canada, un nouveau anticoagulant en prévention de l'AVC chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire (FA), une condition qui entraine, chez ceux qui en sont affectés, un rythme cardiaque irrégulier, ce qui augmente considérablement le risque d'accidents vasculaires cérébraux invalidants, voire même mortels.

« Les AVC causés par la fibrillation auriculaire sont évitables et malgré cela, un AVC sur cinq y est lié. Même avec l'introduction de nouveaux médicaments sur le marché, des patients n'ont toujours pas accès à la thérapie dont ils ont besoin. Par conséquent, leur santé est à risque, mentionne Janet McTaggart, directrice générale de l'Association Stroke Survivors d'Ottawa. L'approbation d'Eliquis par Santé Canada est encourageante, elle permet d'offrir aux patients une option de plus dans la prévention de l'AVC. En permettant à tous les patients atteints de fibrillation auriculaire d'accéder à des thérapies préventives, nous réduisons les risques qu'un AVC invalidant ou mortel se produise. »

Un tiers de tous les AVC qui se produisent chez les personnes de 60 ans et plus sont dus à une fibrillation auriculaire et ont tendance à être plus sérieux, causant une plus grande incapacité et deux fois plus de risque de décès chez les personnes atteintes. Jusqu'à la récente introduction de nouveaux anticoagulants sur le marché, dont Eliquis, qui se veut le troisième, seule la warfarine, principale thérapie anticoagulante, était disponible. Malgré que toutes ces options soient maintenant disponibles, encore trop de patients à haut risque ne sont pas traités avec le médicament qui convient parfaitement à leur condition. L'accès aux nouveaux agents est restreint aux patients pour qui le traitement avec la warfarine n'a pas fonctionné.

Eliquis est une nouvelle option de traitement qui a su démontrer, lors d'études cliniques, une efficacité supérieure à la warfarine dans la prévention des AVC et des décès. Également, c'est la première fois qu'un traitement vient prouver qu'il est aussi sécuritaire que l'aspirine.

« Bien que la warfarine soit efficace, son administration et sa surveillance sont, quant à elles, un peu plus complexes, ce qui n'en fait pas une option idéale pour tous les patients affectés de fibrillation auriculaire, souligne Janet, qui a joint l'Association Stroke Survivors d'Ottawa après que son père, qui souffre de fibrillation auriculaire, ait fait un AVC. Mon père, encore actif à l'âge de 74 ans, avait pris la décision d'arrêter son traitement parce que celui-ci ne convenait pas à son mode de vie. Résultat, quelques mois plus tard, il a été victime d'un important AVC. Cet accident a changé nos vies à jamais. »

L'AVC demeure un fardeau énorme pour les patients, leur famille et nos ressources en soins de santé. Le financement du gouvernement pour de nouveaux traitements anticoagulants efficaces est un investissement rentable et devrait être une priorité.

À propos de l'AVC et de la fibrillation auriculaire au Canada
Approximativement 50 000 AVC surviennent chaque année au Canada et 14 000 Canadiens meurent des suites d'un AVC tous les ans. Au pays, on note qu'environ 315 000 personnes vivent avec les séquelles d'un AVC.

La fibrillation auriculaire (FA) affecte à peu près 350 000 Canadiens et augmente de cinq fois le risque d'un AVC chez ceux qui en sont atteints en raison d'un flux sanguin anormal qui peut créer des caillots sanguins. En conséquence, 15 % de tous les AVC surviennent chez des personnes atteintes de fibrillation auriculaire. Chez ceux âgés de plus de 60 ans, un tiers de tous les AVC se produisent chez des gens affectés par la fibrillation auriculaire. De même, les AVC qui surviennent chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire ont tendance à être plus sévères et le risque de décès deux fois plus élevé que si l'on compare à ceux qui ne vivent pas avec cette condition, entrainant ainsi des incapacités plus dommageables.

À propos de l'Association Stroke Survivors d'Ottawa
L'Association Stroke Survivors d'Ottawa vient en aide aux survivants d'AVC, aux familles, aux aides-soignants, aux professionnels ainsi qu'au public en général grâce à un vaste éventail de services : réengagement communautaire, sensibilisation et éducation à l'AVC, etc. Également, l'Association entretient des liens avec d'autres organisations qui, tout comme elle, soutiennent la lutte à l'AVC à Ottawa et dans les environs.

SOURCE : Association Stroke Survivors d'Ottawa

Renseignements :

Janet McTaggart
Directrice générale
Association Stroke Survivors d'Ottawa
strokesurvivorsofottawa@gmail.com
613 237-0650 (ligne de l'Association)

Profil de l'entreprise

Association Stroke Survivors d'Ottawa

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.