Avez-vous entendu parler du trouble de traitement auditif?

Si votre enfant a de la difficulté à se concentrer ou à suivre le fil d'une conversation, le TTA pourrait être en cause - et le phénomène est plus courant que vous ne le pensez

OTTAWA, le 13 déc. 2012 /CNW/ - Une des situations les plus angoissantes pour un parent est de savoir que quelque chose ne tourne pas rond chez son enfant mais sans que ce parent ne sache comment résoudre la situation ni à qui s'adresser pour obtenir de l'aide.

La plupart d'entre nous avons entendu parler du trouble de l'attention avec hyperactivité (TAH), de l'autisme ou de la paralysie cérébrale, mais un autre trouble du neurodéveloppement — le trouble de traitement auditif (TTA) — est relativement inconnu; un fait étonnant compte tenu que le TTA touche une tranche estimative de 2 à 3 % des enfants du Canada et qu'une recherche récente laisse entendre que c'est une atteinte plus courante chez les adultes et les aînés que ce qu'on avait pensé à l'origine.

Alors, qu'est-ce que le trouble de traitement auditif? En clair : le TTA affecte la façon dont le cerveau interprète l'information que les oreilles entendent. Non traités, les effets néfastes du TTA peuvent engendrer des séquelles permanentes.

« L'un des défis les plus importants est que les comportements et les caractéristiques du TTA sont tellement similaires à ceux d'autres troubles comme, par exemple, le trouble de l'attention avec hyperactivité (TAH) : la difficulté à écouter et à lire, la capacité d'attention limitée, l'anxiété, les problèmes de mémoire, etc. », a expliqué Dr. Chantal Kealey, audiologiste et directrice de l'audiologie et du personnel de soutien chez l'Association canadienne des orthophonistes et audiologistes (ACOA). « Il est important de mentionner que, le TTA n'a nullement trait au niveau d'intelligence d'un individu; et, contrairement à ce que vous pourriez vous attendre, de nombreuses personnes avec le TTA ont une audition fonctionnelle. »

Les Lignes directrices canadiennes relatives au trouble  du traitement auditif chez les enfants et les adultes : évaluation et intervention ont été rendues publiques aujourd'hui par le Groupe directeur interorganisationnel canadien pour l'orthophonie et l'audiologie (GDICOA), un consortium d'associations professionnelles, d'organismes de réglementation provinciaux/territoriaux et de programmes universitaires au Canada. Les lignes directrices offrent un cadre de travail avec les personnes atteintes de ce trouble.

La manière et le degré dont le TTA touche une personne sont tout à fait uniques, ce qui signifie que l'évaluation, le traitement et la gestion de ce trouble doivent être adaptés à chaque individu.

« La façon dont le cerveau interprète l'information varie d'une personne à l'autre. Certaines personnes avec le TTA ont de la difficulté à déterminer d'où provient chaque son, tandis que chez d'autres, les sons qu'elles entendent deviennent dénaturés », a expliqué Mme Kealey. « À titre de membre du GDICOA, l'ACOA est confiante que ces lignes directrices éclaireront le TTA et aideront à faire en sorte que ce trouble soit géré de manière uniforme à l'échelle du Canada. »

Dans certains cas, un accident vasculaire cérébral (AVC), un traumatisme crânien ou des infections chroniques des oreilles sont des causes possibles du TTA; cependant, dans bien des cas, il n'y a pas de cause connue. Et, bien qu'il n'existe aucun remède au TTA, la bonne nouvelle est que cette atteinte peut être traitée. Les audiologistes et les orthophonistes peuvent travailler avec les personnes pour rééduquer le cerveau à interpréter correctement les données auditives.

Pour s'assurer que les tests soient fiables et que les résultats soient valides, une évaluation du TTA n'est habituellement pas effectuée avant que l'enfant n'atteigne l'âge d'environ sept ans. Toutefois, il est important de consulter un professionnel de la santé si vous soupçonnez la présence du TTA.

Nous encourageons les parents et les aidants naturels préoccupés par le développement de la communication d'un enfant, ou toute personne qui éprouve elle-même des difficultés à communiquer, à chercher de l'aide. Pour de plus amples renseignements à propos du TTA ou pour trouver un audiologiste ou un orthophoniste dans votre région, visitez www.speechandhearing.ca.

Avec plus de 6000 membres, l'ACOA est le seul organisme national qui soutient et représente les besoins professionnels à la fois des orthophonistes, des audiologistes et du personnel de soutien réunis au sein d'une seule organisation. Par le biais de son travail, l'ACOA défend aussi les besoins des personnes aux prises avec un trouble de la communication. Visitez l'ACOA à www.caslpa.ca ou améliorez vos connaissances sur le sujet à www.speechandhearing.ca.

À propos du GDICOA
Le Groupe directeur canadien interorganisationnel pour l'orthophonie et l'audiologie (GDICOA) est un consortium d'organismes de réglementation provinciaux, d'associations professionnelles et de programmes universitaires en orthophonie et en audiologie. Les membres du groupe travaillent de concert afin de coordonner l'élaboration de normes d'exercice et de lignes directrices et, à cette fin, rendent publics des documents de façon conjointe.

SOURCE : L'Association canadienne des orthophonistes et audiologists

Renseignements :

Cynthia Waldmeier, Affaires publiques de l'ACOA
Téléphone : 613-233-8906 /613-894-2128 (cell.)
Courriel : cynthia@impactcanada.com

Profil de l'entreprise

L'Association canadienne des orthophonistes et audiologists

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.