Une victoire pour les centres d'éducation populaire de Montréal

MONTRÉAL, le 6 déc. 2016 /CNW Telbec/ - « C'est une superbe nouvelle pour les six centres d'éducation populaire », s'est exclamée Carole Poirier, députée d'Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole du Parti Québécois responsable de l'île de Montréal.

En effet, après des années de représentations, de sorties publiques et de mobilisation, le gouvernement du Québec a finalement annoncé qu'il allait financer les six centres d'éducation populaire de Montréal. L'avenir de ces centres était menacé par la fin du financement provenant de la Commission scolaire de Montréal, dont ils bénéficiaient depuis 40 ans.

« Une excellente nouvelle : le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, annonce que son ministère va soutenir les centres d'éducation populaire par une aide financière supplémentaire de 750 000 $ par année pour deux ans, et par un montant de 12 M$ pour la rénovation des bâtiments. De plus, les centres d'éducation populaire pourront obtenir un appui financier pour leurs projets éducatifs, par le biais du Programme d'action communautaire sur le terrain de l'éducation, le PACTE, du ministère. J'ai défendu ce dossier avec beaucoup de passion comme porte-parole, et je suis ravi d'en voir l'aboutissement », a déclaré pour sa part le député de Saint-Jean, Dave Turcotte.

« Quel soulagement! Je suis très heureuse de ce dénouement. Le Pavillon d'éducation communautaire Hochelaga-Maisonneuve va pouvoir enfin se concentrer pleinement sur sa mission : aider les gens qui en ont besoin et favoriser l'éducation des citoyens en commençant par la base! Après toutes ces années d'efforts, je suis vraiment fière que nous ayons enfin réussi. Merci à tous les partenaires qui nous ont appuyés », a quant à elle réagi Louise Montgrain, directrice générale du Pavillon et membre de l'InterCEP, le regroupement des centres d'éducation populaire.

« C'est le résultat heureux d'une longue lutte dans laquelle je suis engagée depuis le début et à laquelle un grand nombre de personnes du quartier et de partout à Montréal ont contribué. L'enjeu de la survie des centres d'éducation populaire est, notamment, que leur spécificité soit reconnue par le gouvernement. Ce sont des agents de changement social, d'amélioration des conditions de vie par l'apprentissage et des espaces de dynamisme communautaire. Les quartiers qui en ont ne peuvent pas s'en passer. Des milliers de personnes les fréquentent chaque jour. L'annonce du financement, de la rénovation et de l'accès au PACTE pour les centres d'éducation populaire est une très bonne nouvelle pour la lutte contre la pauvreté, l'analphabétisme et l'exclusion à Montréal; c'est une victoire », a conclu Carole Poirier.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Étienne Potvin, Attaché politique, Bureau de Carole Poirier, députée d'Hochelaga-Maisonneuve, 514 944-4924


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.