Un vol à main armée souligne la nécessité de modifier les normes de sécurité des véhicules blindés

TORONTO, le 22 août 2014 /CNW/ - Le braquage audacieux perpétré contre une équipe de deux personnes d'un véhicule blindé en banlieue de Montréal souligne la nécessité d'améliorer les normes de sécurité dans l'industrie.

« Combien d'autres attaques faudra-t-il encore avant que nos législateurs prennent au sérieux ces préoccupations sur la sécurité? Ces travailleurs sont placés tous les jours dans des situations dangereuses, pour lesquelles des solutions peuvent et doivent être trouvées », a déclaré le président national d'Unifor, Jerry Dias.

Jeudi soir, une équipe de deux personnes d'un véhicule blindé a été attaquée à Brossard, au Québec, par deux malfaiteurs portant des masques d'Halloween qui les ont menacées de leurs armes à feu et ont utilisé du poivre de cayenne.  Il s'agit du quatrième important braquage d'un véhicule blindé survenu au cours de la dernière année, incluant celui de Toronto en février qui s'est terminé par une fusillade.

Unifor a demandé qu'un groupe de travail national se penche sur les normes de sécurité dans l'industrie et qu'il soit mis fin aux équipes de deux personnes. Dans une décision historique rendue au début de l'année au terme d'une enquête approfondie, un agent de santé et de sécurité du gouvernement fédéral a déclaré que l'emploi d'équipes de deux personnes dans les véhicules blindés n'est pas sécuritaire.

« L'emploi d'équipe de deux personnes n'est rien d'autre qu'une mesure de réduction de coûts qui met des vies en danger, et il faut y mettre fin », a déclaré M. Dias.

Les statistiques de l'industrie montrent que 70 % des braquages de véhicules blindés survenus ces 10 dernières années ont porté contre des équipes de deux personnes.

En juin, Unifor a rencontré le directeur général de la Direction générale des politiques en matière de police, Mark Potter, pour discuter des préoccupations en matière de sécurité dans l'industrie des véhicules blindés et pour réclamer la formation d'un groupe de travail chargé de trouver des moyens d'améliorer la sécurité.

Pour obtenir un exemplaire de l'analyse d'Unifor sur l'industrie des véhicules blindés et ses recommandations complètes pour améliorer la sécurité, consultez la page http://www.unifor.org/fr/passer-a-laction/compagnes/la-securite-des-employes-des-vehicules-blindes.

Unifor, qui représente 2 000 travailleurs de l'industrie des véhicules blindés, a été constitué au cours de la fin de semaine de la fête du Travail de 2013 en fusionnant le Syndicat des travailleurs canadiens de l'automobile et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier. Avec plus de 305 000 membres, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada.

SOURCE : Le Syndicat Unifor

Renseignements :

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec le délégué du personnel des Communications d'Unifor, Stuart Laidlaw, au 647-385-4054 (cell.) ou avec le représentant national, Mike Armstrong, au 613-882-4949 (cell.) ou au 613-523-0434 (bur.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.