Un accord interprovincial sur l'énergie ne peut pas troquer le climat contre les pipelines

MONTRÉAL, le 26 mars 2015 /CNW/ - Des groupes environnementaux à travers le Canada ont réagi aujourd'hui à l'annonce d'une éventuelle stratégie interprovinciale sur l'énergie, mettant en garde qu'aucune amélioration au niveau climatique n'est possible si les projets de pipelines vont de l'avant.

« Un accord interprovincial sur le climat qui donnerait un feu vert à l'expansion des sables bitumineux empêcherait toute avancée et débat sérieux dans la lutte aux changements climatiques, a dit Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat et Énergie chez Greenpeace. La science est sans équivoque et montre que plus de 85% des réserves de sables bitumineux doivent rester sous terre si nous voulons stabiliser le climat planétaire. Il est temps pour nous d'écouter la science, de rejeter les pipelines et de développer les énergies vertes, comme le veulent les Canadiens. »

Les sables bitumineux de l'Alberta continueront à être la plus importante source d'augmentation des émissions de gaz à effet de serre au pays et ne pourront être contrebalancés à court terme par des réductions qui seraient faites ailleurs, car leur croissance est trop rapide. La meilleure stratégie que le Canada peut adopter pour réduire ses émissions de carbone est d'arrêter la construction de pipelines, comme Énergie Est, qui rendent possible l'expansion des sables bitumineux.

« L'Ontario et le Québec doivent se tenir debout face aux pressions, dit Dale Marshall, directeur national de programme chez Environmental Defense. La crédibilité de la stratégie énergétique des premiers ministres sera minée s'ils autorisent des projets de pipelines comme Énergie Est tout en se disant soucieux des changements climatiques ».

Le 11 avril prochain, quelques jours avant la rencontre des premiers ministres au Québec, des représentants des Premières nations, des syndicats, des organisations environnementales, des associations étudiantes, des groupes citoyens, et des mouvements sociaux convergeront dans la ville de Québec pour participer á la Marche Action Climat et demander des mesures concrètes pour contrer les changements climatiques et exhorter nos leaders á s'opposer à l'expansion des sables bitumineux.

« Harper devrait avoir honte de ne pas s'attaquer à l'une des plus graves menaces qui pèsent sur le Canada et le monde, a dit Steven Guilbeault, directeur principal d'Équiterre. Le changement climatique n'est pas seulement une question environnementale, mais aussi économique. Tous les leaders provinciaux et fédéraux doivent admettre qu'ils ne peuvent pas se réclamer leaders de la lutte aux changements climatiques s'ils continuent à soutenir les pipelines des sables bitumineux. »

Les groupes environnementaux qui lancent cet appel à exclure l'expansion des sables bitumineux de la stratégie interprovinciale sur l'énergie et le climat sont : Greenpeace Canada, Environmental Defence et Équiterre.

SOURCE Environmental Defence

Renseignements : Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace, 514-594-1221; Steven Guilbeault, Directeur principal d'Équiterre, 514-231-2650; Dale Marshall, Responsable du programme national, Environmental Defence, 613-868-9917

LIENS CONNEXES
http://www.greenpeace.ca/
www.equiterre.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.