Publication des résultats de la première étude sur l'éthique dans les services policiers au Canada

NEW WESTMINSTER, C.-B., le 14 févr. 2012 /CNW/ - Les recommandations issues de la première étude nationale sur l'éthique et le professionnalisme dans les services policiers canadiens ont été publiées aujourd'hui par l'Association canadienne des chefs de police (ACCP), une organisation sans but lucratif représentant 90 % de la communauté policière du Canada.

L'étude, qui a été lancée en 2009, repose sur un sondage national auquel ont participé plus de 10 000 répondants de 31 corps policiers canadiens, ainsi que sur 80 entrevues et une analyse de la littérature pertinente.

« Partout au pays les chefs de police sont déterminés à rehausser le professionnalisme policier, et cette étude sera une importante ressource pour nos membres, a affirmé le président de l'ACCP le chef Dale McFee. La société progresse et les valeurs évoluent; la profession policière doit suivre le mouvement. »

Le sondage réalisé auprès de policiers assermentés du rang d'agent à sergent d'état-major posait des questions par exemple sur l'environnement de travail, les conditions de travail, la supervision, la prise de décisions, la gestion et l'engagement communautaire.

« Les chefs de police de tout le pays souhaitaient un vaste examen d'enjeux qui évoluent sans cesse, comme l'importance du soutien apporté par les superviseurs, a expliqué le commissaire adjoint Norm Lipinski, qui dirige le Comité de l'éthique de l'ACCP. Ils voulaient aussi des réponses à des questions difficiles, comme la perception qu'ont les agents de première ligne de l'intégrité du comportement de leurs collègues. Il s'agissait de recueillir des données de référence pour tous les corps policiers, afin de dégager des lignes directrices sur la façon dont nous pourrions mieux structurer les services policiers. »

L'étude a été réalisée par les professeurs Stephen Maguire et Lorraine Dyke, de l'Université Carleton. Elle a bénéficié d'un appui financier de l'ACCP et de la Sheldon Chumir Foundation for Ethics in Leadership.

La recherche a surtout porté sur les programmes et les pratiques qui soutiennent le mieux l'intégrité des agents et l'engagement organisationnel. Elle a notamment mené aux constatations suivantes :

  • 78 % des agents de police sont prêts à consentir de grands efforts pour assurer le succès de leur organisme;

  • 65 % des répondants estiment qu'il y a chez leurs collègues une bonne concordance entre ce qu'ils disent et ce qu'ils font (25 % ne se sont pas prononcés sur cette question, et 10 % estiment qu'il n'y a pas une bonne concordance);

  • 78 % des agents de police de première ligne sont d'accord pour dire que leur organisme a une bonne relation avec la communauté, qui prend par exemple la forme de partenariats communautaires en vue de résoudre des crimes (20 % des répondants n'ont pas exprimé d'opinion, et 2 % n'étaient pas d'accord);

  • 68 % des répondants croient que les plaintes des citoyens sont traitées équitablement (20 % n'ont pas exprimé d'opinions, et 12 % n'étaient pas d'accord);

  • 17 % des répondants ont des réserves au sujet de la qualité de la supervision, par exemple quant à la mesure dans laquelle leur superviseur les aiderait à régler des problèmes liés au travail (24 % étaient indécis, et 59 % ont dit croire que leur superviseur leur apporte un bon soutien);

  • 34 % des répondants ont exprimé des réserves quant à la mesure dans laquelle leur organisation se soucie de leur bien-être;

  • 48 % des répondants ont exprimé une insatisfaction face au leadership exercé par leur équipe de direction en matière d'éthique, selon par exemple la mesure dans laquelle la haute direction explique ses décisions aux employés ou la mesure dans laquelle les employés estiment que la direction les écoute.


Après avoir analysé les résultats du sondage, examiné la littérature pertinente et mené des entrevues, le PMaguire et son équipe ont estimé qu'il serait important que les organismes policiers canadiens consacrent plus de temps à la communication au sujet de leurs programmes et de leurs attentes.

« La bonne nouvelle est que j'ai constaté de très forts indicateurs de professionnalisme qui sont déjà présents dans les pratiques et programmes policiers partout au pays, a affirmé le PMaguire. Là où des améliorations sont nécessaires, la recommandation générale la plus importante est d'améliorer le soutien aux agents de première ligne et les communications avec eux. »

Le PMaguire a formulé 52 recommandations à l'intention des organismes policiers de tout le Canada. Les recommandations ont été acceptées par l'ACCP. En termes généraux, les principales recommandations incitent les organismes à :

  • élaborer un programme de gestion de l'éthique - pour fixer des normes à l'égard de l'exercice du jugement, créer une expertise interne en matière d'éthique et organiser des séances interactives sur l'éthique dans tous les programmes de formation interne;
  • appuyer le perfectionnement professionnel;
  • offrir davantage de soutien aux agents de première ligne en réduisant la portée de commandement et en offrant aux superviseurs une formation opportune en supervision comme source de soutien.


« Cette étude a apporté de précieuses perspectives à tous les organismes policiers canadiens, estime le chef McFee. Elle a mis en lumière combien il importe de renforcer notre engagement en faveur de l'éthique dans le leadership, et elle nous a montré que nous devons mieux communiquer cet engagement à nos policiers de première ligne. »

Les organismes policiers qui ont participé à l'étude peuvent demander les résultats de l'étude propres à leur organisme.

La liste complète des recommandations se trouve à www.cacp.ca/index/news.

SOURCE ASSOCIATION CANADIENNE DES CHEFS DE POLICE

Renseignements :

Commissaire adjoint Norm Lipinski
Président, Comité de l'éthique de l'ACCP
Commandant divisionnaire
Service de police régional du District du Lower Mainland de la GRC

(Entrevues : communiquer avec le sergent Peter Thiessen au 604-614-6177)

PStephen Maguire
Directeur intérimaire, Centre d'étude des valeurs et de l'éthique
Université Carleton
Tél. : 613-864-3004
Courriel : Stephen_maguire@carleton.ca

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION CANADIENNE DES CHEFS DE POLICE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.