Nouvelle cible de réduction des émissions de GES du Québec - Un pari ambitieux selon l'Association minière du Québec

QUÉBEC, le 17 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Selon l'Association minière du Québec (AMQ), en privilégiant, d'ici 2030, une réduction de 37,5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) sous les niveaux de 1990, le gouvernement prend un pari ambitieux et devra mettre l'épaule à la roue en soutenant les sociétés minières dans leurs efforts, notamment ceux liés à la conversion des installations du diésel vers le gaz naturel ou les énergies renouvelables.

« L'industrie minière déploie tous les efforts pour limiter ses émissions de GES au minimum et est impatiente de connaître de quelle façon le gouvernement veut s'y prendre pour atteindre cette nouvelle cible. Quel sera l'impact de celle-ci sur les sociétés minières du Nord actuellement prisonnière du diésel en raison de l'absence d'approvisionnement en gaz naturel ou en hydroélectricité? Quels efforts est-il prêt à déployer pour soutenir la conversion des installations? Nous connaissons la destination du gouvernement. Maintenant, nous voulons connaître son itinéraire », a déclaré Josée Méthot, présidente-directrice générale de l'AMQ.

Selon l'AMQ, la cible de réduction des GES doit aussi prendre en compte la réalité dans laquelle opèrent les sociétés minières. Actuellement, plusieurs de celles-ci n'ont pas accès au gaz naturel ou à des énergies renouvelables et doivent donc composer avec des sources d'énergie plus polluantes. Aussi, avec le ralentissement dans le secteur minier, investir des sommes considérables dans un processus de conversion peut s'avérer périlleux pour le maintien de la compétitivité et donc, des emplois. Consciente de l'impact de ses activités sur l'environnement, l'industrie minière pose des gestes pour limiter ses émissions de GES. À titre d'exemple, les nouvelles mines qui entrent en production intègrent le gaz naturel à leurs opérations lorsque possible et le recours à des énergies renouvelables, comme l'éolien, est aussi expérimenté.

« En matière de lutte contre les changements climatiques, l'industrie minière répond présente. Il s'agit d'un processus en continu dans lequel l'AMQ et ses membres sont bien engagés », a conclu Josée Méthot.

À propos de l'Association minière du Québec

Fondée en 1936, l'Association minière du Québec (AMQ) agit à titre de porte-parole proactif des entreprises minières en production, en exploration et en transformation, des entrepreneurs miniers, des entreprises minières en développement, de même que de fournisseurs, d'institutions, d'organismes sans but lucratif et de divers partenaires du secteur minier. Fière des 45 000 emplois de qualité et des investissements miniers de 3,2 milliards de dollars que l'industrie minière a générés au Québec au cours de la dernière année, l'AMQ a pour mission de promouvoir, soutenir et développer une industrie minérale québécoise engagée, responsable et innovante.

 

SOURCE Association minière du Québec inc.

Renseignements : Source : Mathieu St-Amant, Directeur, Communications stratégiques, Association minière du Québec, Tél. : 418 657-2016, poste 110, Courriel : mstamant@amq-inc.com; Renseignements médias : Raphaëlle Cyr-Lelièvre, Conseillère stratégique, Communications et relations publiques, Association minière du Québec, Tél. : 418 657-2016, poste 107, Courriel : rcyrlelievre@amq-inc.com

RELATED LINKS
http://www.amq-inc.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.