L'Ontario et la Colombie-Britannique élargissent l'accessibilité au traitement pour les patients atteints de l'hépatite C chronique (HCC)

  • À compter du 28 février, l'Ontario sera la première province à rembourser ZEPATIER® (elbasvir/grazoprévir), un traitement sans ribavirine comportant un seul comprimé à prendre 1 fois par jour pendant 12 semaines, et ce, pour la plupart des patients. La Colombie-Britannique emboîtera le pas le 21 mars.
  • En plus des patients atteints d'une fibrose hépatique de stade F2+, les patients atteints de fibrose hépatique de stade F0 et F1 présentant des facteurs pronostiques défavorables et qui n'avaient précédemment accès à aucun traitement potentiel par l'intermédiaire d'un régime public d'assurance médicaments seront désormais couverts.
  • Les patients atteints d'une infection chronique par les génotypes 1 et 4 de l'HCC,  les patients atteints d'une maladie rénale chronique (MRC) et les utilisateurs de drogues injectables - ces derniers comptant la plus forte proportion de nouveaux cas1 - auront désormais accès au traitement.

KIRKLAND, QC, le 22 févr. 2017 /CNW Telbec/ - On estime que 185 000 personnes sont atteintes d'hépatite C en Ontario et en Colombie-Britannique, une maladie chronique du foie qui, en absence de traitement, peut entraîner une cirrhose, un cancer du foie et une greffe de foie2. Merck Canada inc. a annoncé aujourd'hui que les gouvernements de l'Ontario et de la Colombie-Britannique ont renforcé leur engagement envers la lutte menée à l'échelle mondiale contre l'hépatite C en devenant les deux premières provinces à rembourser ZEPATIER® (elbasvir/grazoprévir). Zepatier est indiqué pour le traitement de l'infection chronique par les génotypes 1, 3 ou 4 du HCC chez les adultes3. La monographie présentant l'indication détaillée du produit est accessible en ligne en cliquant ici.

« Nous sommes ravis d'avoir collaboré avec l'Alliance pan-canadienne pharmaceutique (APP) et d'avoir participé au processus législatif afin d'assurer l'accès à Zepatier aux patients qui en ont besoin, y compris ceux qui sont les plus susceptibles de transmettre l'infection, souligne Chirfi Guindo, président et directeur général de Merck Canada inc. L'hépatite C est une maladie dont on peut guérir et l'annonce faisant l'objet du présent communiqué représente une étape franchie vers l'éradication de ce virus au Canada. »

Pour la première fois, des populations particulières, y compris les patients atteints d'hépatite C présentant une fibrose de stade F0 et F1 qui sont co-infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ou le virus de l'hépatite B ou qui présentent une maladie rénale chronique (MRC) seront admissibles au remboursement du traitement par le Programme de médicaments de l'Ontario (à compter du 28 février) et par le programme PharmaCare en Colombie-Britannique (à compter de 21 mars).

« Le financement public de Zepatier au Canada pour le traitement de l'hépatite C constitue une étape importante dans l'accessibilité aux soins pour les patients; non seulement les patients présentant des lésions hépatiques avancées ou une cirrhose ont maintenant accès à un traitement, mais ceux qui pourraient développer des lésions hépatiques plus graves peuvent être guéris. L'engagement de Merck à entreprendre des études cliniques chez des populations ciblées et particulières ayant des besoins, comme les patients atteints de cirrhose, de maladie rénale à un stade avancé et les consommateurs de drogues injectables, permet aux médecins d'utiliser ce schéma thérapeutique pour guérir leurs patients en toute sécurité », a déclaré le Dr Sergio Borgia, directeur médical et chef du programme des maladies infectieuses au William Osler Health System.

Ces annonces de financement public provincial font suite à l'adoption par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) de la première stratégie mondiale sur l'hépatite virale, qui vise à réduire le nombre de nouveaux cas d'hépatite B et d'hépatite C de 30 % d'ici 2020, et la mortalité de 10 %, ainsi qu'à accroître l'accès au traitement des hépatites B et C.4 En juin 2016, le gouvernement du Canada a réitéré son engagement à participer à la lutte mondiale contre l'hépatite virale en adoptant la stratégie mondiale sur l'hépatite virale, dont l'objectif est l'éradication des hépatites B et C d'ici 20305.

À propos de l'hépatite C
L'hépatite C est une maladie chronique du foie causée par le virus de l'hépatite C (VHC). Au Canada, on estime que 250 000 personnes sont infectées par le VHC, mais bon nombre d'entre elles ne le savent pas. L'hépatite C est l'une des principales causes de problèmes de santé, dont la cirrhose, le cancer du foie et les greffes de foie. Les nouveaux traitements peuvent guérir l'hépatite C et prévenir l'aggravation des lésions hépatiques6.

Il existe au moins six génotypes du VHC (génotypes 1 à 6). Au Canada, le génotype 1 représente 65 % des infections, les génotypes 2 et 3 environ 14 % et 20 %, respectivement, tandis que les génotypes 4, 5 et 6 sont considérés comme rares7. Le fait de connaître le génotype dont une personne est porteuse aide à déterminer la meilleure option thérapeutique8.

Aujourd'hui, une proportion croissante des cas d'infection par le virus de l'hépatite C est attribuable à l'utilisation de drogues injectables. On estime que la fréquence de l'infection chez les utilisateurs de drogues injectables se situe entre 57 % et 90 %9.

L'engagement de Merck en matière de prise en charge du VHC
Depuis près de 30 ans, Merck, connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, joue un rôle de premier plan dans la réponse à l'épidémie de VHC. Les employés de Merck sont déterminés à tirer parti de leur savoir-faire scientifique, leurs ressources et leur présence mondiale afin d'offrir des solutions de santé novatrices qui sauront aider les personnes infectées par le VHC de partout dans le monde.

À propos de Merck
Depuis plus d'un siècle, la société Merck est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé qui vise à aider le monde à vivre mieux. Merck est connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada. Grâce à nos médicaments d'ordonnance, vaccins, traitements biologiques et produits de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons à procurer des solutions de santé novatrices dans plus de 140 pays. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l'accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d'envergure. Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca et suivez-nous sur YouTube et Twitter @MerckCanada.

Déclarations prospectives de Merck & Co., Inc., Kenilworth, N.J., États-Unis
Ce communiqué de Merck & Co., Inc., Kenilworth, N.J., États-Unis (la « Société ») contient des « déclarations prospectives » (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la direction de la Société et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Rien ne garantit que les produits au stade expérimental recevront les approbations nécessaires des organismes de réglementation ou qu'ils auront un succès commercial. Si les postulats comptables se révèlent inexacts, ou en cas de risques ou d'incertitudes, les résultats réels peuvent différer de façon appréciable de ceux que décrivent les déclarations prospectives.
Les risques et les incertitudes comprennent, sans s'y limiter, les conditions générales du secteur et la concurrence; les facteurs économiques généraux, y compris le taux d'intérêt et les fluctuations du taux de change; les effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou des lois concernant les soins de la santé aux États-Unis et à l'échelle mondiale; les tendances mondiales en matière de limitation des coûts de soins de santé; les percées technologiques et les nouveaux produits des concurrents ainsi que les brevets obtenus par ces derniers; les défis inhérents à la mise au point des nouveaux produits, y compris l'obtention de l'approbation réglementaire; la capacité de la Société à prédire précisément les conditions de marché futures; les difficultés ou les retards liés à la fabrication; l'instabilité financière des économies mondiales et le risque-pays; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de la Société et des autres protections relatives aux produits innovants, ainsi que le risque de faire l'objet d'actions judiciaires, y compris les litiges sur les brevets, ou de mesures réglementaires.
La Société ne s'engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives à la suite de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou de quelque fait que ce soit. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2015 de la Société établi sur le formulaire 10-K et dans les autres documents déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

###

ZEPATIER® est une marque déposée de Merck Sharp & Dohme Corp., filiale de Merck & Co., Inc.

_____________________________
1
Agence de la santé publique du Canada, 2011, L'hépatite C au Canada : Rapport de surveillance de 2005-2010, Centre de la lutte contre les maladies transmissibles et les infections, Direction générale de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses, [En ligne], http://publications.gc.ca/collections/collection_2012/aspc-phac/HP40-70-2012-fra.pdf, consulté en février 2017.
2 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, Hépatite C, [En ligne],  http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/hepatitis/hep_c.aspx/en/self.html, consulté en février 2017.
3 Merck Canada inc. Monographie de Zepatier. Date de révision : 22 juillet 2016. p. 3.
4 OMS, 2016, La Soixante-Neuvième Assemblée mondiale de la Santé prend fin, [En ligne], http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2016/wha69-28-may-2016/fr/, consulté en février 2017. 
5 Société canadienne de santé internationale (SCSI), 2016, Le Canada prend position contre l'hépatite virale, [En ligne], http://www.newswire.ca/fr/news-releases/le-canada-prend-position-contre-lhepatite-virale-583291441.html, consulté en février 2017.

6 Fondation canadienne du foie, Hépatite C, [En ligne], http://www.liver.ca/fr/liver-disease/types/viral_hepatitis/Hepatitis_C.aspx, consulté en février 2017.
7 Myers, Robert P. et coll., 2015, Canadian journal of Hepatology, An update on the management of chronic hepatitis C:2015 consensus guidelines from the Canadian Association for the Study of the Liver, [En ligne], http://www.liver.ca/files/Professional_Education___Partnerships/Information___Resources_for_HCP/CASL_Hep_C_Consensus_Guidelines_Update_-_Jan_2015.pdf, consulté en février 2017. 
8 CDC, 2016, Hepatitis C FAQs for Health Professionals, [En ligne], http://www.cdc.gov/hepatitis/HCV/HCVfaq.htm, consulté en juin 2016. 
9 Wedemeyer, H., Chapter 80 Hepatitis C, dans Feldman, M., Friedman, L.S. et coll., (réd.), Sleisenger and Fordtran's Gastrointestinal and Liver Disease, 10e édition, Philadelphie, PA, Saunders, 2015, p. 1332-1352., p. 1336.

 

SOURCE Merck Canada Inc.

Renseignements : Relations avec les médias : Dominique Quirion, 514-428-3469

LIENS CONNEXES
www.merck.ca

Profil de l'entreprise

Merck Canada Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.