IAMGOLD obtient de bons résultats d'exploitation en 2015,

DÉVOILE DE SOLIDES PLANS MINIERS ET ENTAME 2016 EN AYANT ENVIRON 0,7 MILLIARD $ EN
TRÉSORERIE ET EN LINGOTS D'OR

Toutes les valeurs monétaires sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.
Veuillez consulter le rapport de gestion et les états financiers consolidés annuels audités
au 31 décembre 2015 pour de plus amples renseignements.

TORONTO, le 17 févr. 2016 /CNW/ - IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD » ou « la Société ») présente ses résultats financiers consolidés et ses résultats d'exploitation du quatrième trimestre et de l'exercice terminés le 31 décembre 2015.

Le président et chef de la direction d'IAMGOLD, Steve Letwin, a déclaré : « Notre avons réalisé une forte performance en 2015. Essakane a connu une autre année exceptionnelle. Nous avons respecté nos prévisions dans l'ensemble, amélioré notre structure de coût et maintenu un excellent état de la situation financière. L'industrie continue de fonctionner dans un contexte d'incertitude économique, et en dépit de cela, IAMGOLD a démontré qu'elle peut optimiser sa performance dans des conditions difficiles. Nous sommes convaincus que nous pouvons continuer de faire fond sur ces réalisations et nous avons donc baissé nos prévisions de coûts pour une deuxième année consécutive. »

« Nos plans miniers, remaniés en fonction des prix actuels de l'or, sont solides, a ajouté M. Letwin. À Rosebel et à Essakane, nous profiterons des possibilités d'amélioration du rendement opérationnel en 2016 et nous visons des ressources de roche molle dans les secteurs environnants qui pourraient prolonger la durée de vie de la mine. À Westwood, nous nous concentrerons sur le développement souterrain pour accroître les secteurs d'exploitation au fur et à mesure qu'augmentera la production au cours des quatre prochaines années. Nous nous attendons à ce que Westwood soit une mine à faible coût et à forte teneur ayant une durée de vie minimale de 20 ans. Nous constatons une évolution favorable en ce qui concerne notre éventail de projets de prospection, comprenant une hausse de 27 % des ressources indiquées à Boto et une estimation initiale des ressources à l'indice Diakha au Mali. Nous demeurons liés à une stratégie de réduction des coûts et d'investissements disciplinés visant à améliorer nos marges et donner de meilleurs rendements économiques. »

Faits saillants de 2015

  • La production aurifère attribuable de 806 000 onces a dépassé le point milieu de la fourchette prévue.
  • Les coûts de maintien tout inclus1 de 1 118 $ par once étaient conformes aux prévisions et auraient même été inférieurs de 61 $ par once en excluant l'incidence des pertes réalisées sur dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture (63 $ par once) et de l'acquisition d'actifs détenus en vertu de contrats location-financement à Rosebel (33 $ par once), en partie contrebalancée par la normalisation des coûts de Westwood à la suite de l'interruption de la production (35 $ par once).
  • Les coûts en immobilisations se sont élevés à 243,6 millions $, en déclin de 13 % par rapport aux coûts en immobilisations liés aux actifs aurifères en 2014.
  • La Société a enregistré au quatrième trimestre une perte de valeur après impôts de 580 millions $ sans incidence sur la trésorerie associée au projet Côté Gold et à la mine Westwood. À des fins de tests de dépréciation, la Société a utilisé un prix hypothétique de l'or de 1 100 $ par once pour 2016 et un prix hypothétique de l'or à long terme de 1 200 $ par once. En 2014, la Société avait utilisé un prix de l'or de 1 250 $ par once pour 2015 et de 1 300 $ par once pour le long terme.
  • La trésorerie, les équivalents de trésorerie, la trésorerie affectée et les lingots d'or (à la valeur de marché) s'élevaient à 691,3 millions $ au 31 décembre 2015, par rapport à 321,0 millions $ au 31 décembre 2014.
  • Westwood a réalisé des progrès importants en activités de développement et de réhabilitation.
  • Les efforts soutenus ont porté sur les réductions de coûts, incluant une réduction des effectifs à Rosebel.
  • Essakane a connu une année record, enregistrant une hausse de production de 15 %; Falagountou a connu une augmentation des ressources indiquées de 84 %.

Événements ultérieurs à la fin de l'exercice

  • Le 19 janvier 2016 : annonce d'une mise à jour des plans miniers de Westwood, Rosebel et Essakane.
  • Le 1er février 2016 : signature d'une facilité de crédit renouvelable de 250 millions $ sur une durée de quatre ans comprenant une facilité entièrement engagée de 100 millions $ garantis, assortie d'une option d'ajouter un montant supplémentaire de 150 millions $.

SOMMAIRE DES RÉSULTATS FINANCIERS ET DES RÉSULTATS D'EXPLOITATION







Trois mois terminés le
31 décembre

Exercices terminés le
31 décembre


Situation financière (en millions de $, sauf indication contraire)

2015

2014

2015

2014


Activités poursuivies






Produits


238,2

$


272,5

$


917,0

$


1 007,9

$


Coût des ventes


283,5

$


239,5

$


971,6

$


892,9

$


Profit (perte) provenant des exploitations1


(45,3)

$


33,0

$


(54,6)

$


115,0

$


Perte nette comprenant les activités abandonnées attribuable aux















porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD


(675,9)

$


(122,0)

$


(755,3)

$


(206,8)

$


Perte nette comprenant les activités abandonnées attribuable aux















porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD par action ($/action)


(1,73)

$


(0,32)

$


(1,93)

$


(0,55)

$


Profit net (perte nette) rajusté comprenant les activités abandonnées















attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD1


(62,8)

$


10,2

$


(167,2)

$


32,8

$


Profit net (perte nette) rajusté comprenant les activités abandonnées















par action ($/action)1


(0,16)

$


0,03

$


(0,43)

$


0,08

$


Trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités















d'exploitation comprenant les activités abandonnées2


(45,5)

$


72,0

$


26,0

$


312,2

$


Trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités















d'exploitation avant les variations du fonds de roulement















comprenant les activités abandonnées1,2


(68,1)

$


93,7

$


67,2

$


317,3

$


Trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités















d'exploitation avant les variations du fonds de roulement















comprenant les activités abandonnées ($/action)1


(0,17)

$


0,25

$


0,17

$


0,84

$


Profit net provenant des activités abandonnées attribuable aux















porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD


--

$


26,7

$


41,8

$


62,7

$


Profit net provenant des activités abandonnées attribuable aux















porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD ($/action)


--

$


0,07

$


0,11

$


0,17

$


Importantes statistiques d'exploitation






Ventes d'or attribuables (milliers d'onces)

219


234


808


835



Production aurifère attribuable3 (milliers d'onces)

199


241


806


834



Prix moyen réalisé de l'or1 ($/once)


1 101

$


1 201

$


1 158

$


1 259

$


Total des coûts décaissés1,3 ($/once)


825

$


788

$


835

$


848

$


Marge sur l'or1 ($/once)


276

$


413

$


323

$


411

$


Coût de maintien tout inclus1 ($/once)


1 202

$


1 021

$


1 118

$


1 101

$




 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

 Comprend l'incidence d'une résiliation anticipée des dérivés au cours du quatrième trimestre et de l'exercice 2015 de 72,5 millions $.

 La production aurifère attribuable et le total des coûts décaissés ne comprennent pas la production précommerciale de Westwood pour l'exercice terminé le 31 décembre 2014 de 10 000 onces.

Pertes de valeur hors trésorerie

Au quatrième trimestre 2015, la Société a enregistré une perte de valeur hors trésorerie après impôts de 580 millions $ associée au projet Côté Gold et à la mine Westwood. À des fins de tests de dépréciation, la Société a utilisé une hypothèse du prix de l'or de 1 100 $ par once pour 2016 et une hypothèse d'un prix de l'or à long terme de 1 200 $ par once. En 2014, la Société avait utilisé un prix de l'or de 1 250 $ par once pour 2015 et de 1 300 par once à long terme.  Des pertes de valeur après impôts de 400 millions $ à l'encontre de la valeur comptable des actifs d'évaluation et de prospection du projet Côté Gold et de 180 millions $ à l'encontre de la valeur comptable des immobilisations de la mine Westwood ont été enregistrées (se reporter à la section de la situation financière dans le rapport de gestion pour de plus amples renseignements sur les pertes de valeur. 

FAITS SAILLANTS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L'EXERCICE 2015

Rendement financier

  • Les produits provenant des activités poursuivies en 2015 atteignaient 917,0 millions $, en baisse de 9 % par rapport à l'exercice précédent. La diminution était principalement attribuable à un prix réalisé de l'or inférieur (78,8 millions $), à un volume inférieur des ventes à Rosebel (59,8 millions $), à la fermeture de Mouska en 2014 (21,0 millions $) et à des redevances moindres à la suite de la vente de l'actif donnant un droit de redevance de Diavik (8,2 millions $), en partie contrebalancés par des ventes d'or supérieures à Essakane (76,9 millions $). Les produits provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre de 2015 totalisaient 238,2 millions $, en baisse de 13 % par rapport à la même période de l'exercice précédent, principalement attribuable au volume moindre des ventes d'or et à des prix réalisés de l'or inférieurs.
  • Le coût des ventes provenant des activités poursuivies de 2015 se chiffrait à 971,6 millions $, soit 9 % de plus qu'à l'exercice précédent. Cette hausse résulte d'une charge d'amortissement supérieure (55,9 millions $) et des coûts d'exploitation supérieurs (28,9 millions $), en partie contrebalancés par des redevances moindres attribuables à une baisse du prix réalisé de l'or (6,1 millions $). Les coûts d'exploitation étaient plus élevés principalement en raison du commencement de la production commerciale à Westwood au troisième trimestre de 2014 et d'une dévaluation des stocks, en partie contrebalancés par les prix inférieurs du carburant, un dollar américain plus fort par rapport à l'euro et au dollar canadien et des coûts inférieurs des biens non durables. Le coût des ventes au quatrième trimestre de 2015 se chiffrait à 283,5 millions $, soit 18 % de plus qu'à la même période de l'exercice précédent. Cette hausse résulte d'une charge d'amortissement plus élevée (6,9 millions $) et des coûts d'exploitation supérieurs (37,8 millions $), en partie contrebalancés par des redevances moindres attribuables au prix réalisé de l'or moins élevé (0,7 million $). Les coûts d'exploitation étaient plus élevés principalement en raison du volume des ventes supérieur à Essakane et d'une dévaluation des stocks, en partie contrebalancés par des prix inférieurs du carburant, un dollar américain plus fort par rapport à l'euro et au dollar canadien, des coûts inférieurs des biens non durables et des ventes moindres en raison de l'interruption de la production à Westwood.
  • La charge d'amortissement provenant des activités poursuivies en 2015 s'élevait à 260,9 millions $, en hausse de 27 % par rapport à l'exercice précédent. L'augmentation était principalement attribuable à l'amortissement linéaire d'une année entière à Westwood comparativement à six mois en 2014, à une production accrue à Essakane et à davantage d'amortissement lié aux frais de découverture capitalisés. La charge d'amortissement au quatrième trimestre de 2015 s'élevait à 63,9 millions $, une augmentation de 12 % comparativement à la même période de l'année précédente essentiellement attribuable à davantage d'amortissement lié aux frais de découverture capitalisés.
  • La charge d'impôts pour l'exercice s'élevait à 11,5 millions $ et incluait une charge d'impôt exigible de 30,4 millions $ et un recouvrement d'impôts différés hors trésorerie de 18,9 millions $. En raison des pertes générées par les activités d'exploitation poursuivies consolidées avant impôt pour l'exercice, il aurait été raisonnable d'anticiper un avantage d'impôt plutôt qu'une charge d'impôt sur le résultat. Toutefois, la Société n'a pas constaté un avantage d'impôt sur les pertes générées par certaines entités dans le groupe consolidé compte tenu de l'expérience récente de pertes, puisque les critères de constatation d'avantages d'impôt n'étaient pas respectés. Cela a entraîné un recouvrement d'impôts différés hors trésorerie réalisé dans la période moins élevé qu'anticipé.
  • La perte de valeur mise à l'encontre de la mine Westwood et constatée pendant l'exercice a entraîné un recouvrement d'impôts différés hors trésorerie de 29,1 millions $ à des fins d'impôt minier au Québec. Cette perte a toutefois été en partie contrebalancée par la charge d'impôt différé hors trésorerie de 10,2 millions $, principalement en raison de l'appréciation du dollar américain qui a réduit l'assiette fiscale des actifs miniers dans des territoires étrangers.
  • La perte nette provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres en 2015 s'élevait à 797,1 millions $ (2,04 $ par action), comparativement à 269,5 millions $ à l'exercice précédent. L'augmentation provenait principalement des charges de dépréciation avant impôt (621,3 millions $) et des produits et coûts des ventes moindres, comme indiqué ci-dessus, en partie contrebalancés par des charges d'impôts moins élevées (106,4 millions $), des variations moindres dans les estimations des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations aux sites fermés (45,1 millions $), un gain sur la disposition de l'actif donnant droit à des redevances de Diavik (43,5 millions $), un profit net supérieur provenant des participations dans les entreprises associées et les coentreprises (35,9 millions $) et des coûts de prospection inférieurs (12,0 millions $). La perte nette provenant des activités poursuivies attribuables aux porteurs de capitaux propres au quatrième trimestre de 2015 s'élevait à 675,9 millions $, en hausse par rapport à la perte de 148,7 millions $ à la même période de l'exercice précédent, principalement attribuable aux facteurs expliquant les écarts d'un exercice à l'autre.
  • Les résultats nets de Niobec ont été présentés séparément dans le profit net provenant des activités abandonnées, net de l'impôt sur les résultats dans l'état consolidé des résultats. Les périodes comparatives ont été ajustées en conséquence. Le profit net provenant des activités abandonnées en 2015 s'élevait à 41,8 millions $, comprenant le gain sur disposition d'actif de 39,0 millions $, en baisse de 20,9 millions $ comparativement à l'exercice précédent en raison de la vente de Niobec au premier trimestre de 2015.
  • La perte nette rajustée comprenant les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres1 en 2015 s'élevait à 167,2 millions $ (0,43 $ par action1), en déclin par rapport au profit net rajusté de 32,8 millions $ (0,08 $ par action1) à l'exercice précédent. La perte nette rajustée comprenant les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres1 au quatrième trimestre de 2015 s'élevait à 62,8 millions $ (0,16 $ par action1), en baisse par rapport au profit net rajusté de 10,2 millions $ (0,03 $ par action1) à l'exercice précédent.
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation comprenant les activités abandonnées en 2015 s'élevait à 26,0 millions $, une baisse de 286,2 millions $ comparativement à l'exercice précédent. La baisse provenait principalement des profits moindres liés aux exploitations (160,8 millions $), d'un règlement net supérieur des dérivés comprenant la résiliation anticipée des contrats de dérivés (122,2 millions $) et des fournisseurs et autres passifs inférieurs (28,3 millions $), en partie contrebalancés par une diminution des impôts sur les résultats payés (27,1 millions $).
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement1 comprenant les activités abandonnées en 2015 s'élevait à 67,2 millions $ (0,17 $ par action1), en baisse de 250,1 millions $ (0,67 $ par action1) par rapport à l'exercice précédent. La trésorerie nette utilisée par les activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement1 comprenant les activités abandonnées du quatrième trimestre 2015 s'élevait à 68,1 millions $ (0,17 $ par action1), en hausse de 161,8 millions $ (0,42 $ par action1) par rapport à la même période de l'exercice précédent. La trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement1 incluant les activités abandonnées au quatrième trimestre et pour l'exercice 2015 comprenait la résiliation anticipée de dérivés de 72,5 millions $.

Situation financière

  • La trésorerie, les équivalents de trésorerie, la trésorerie affectée et les lingots d'or (à la valeur de marché) s'élevaient à 691,3 millions $ au 31 décembre 2015, une hausse de 370,3 millions $ par rapport au 31 décembre 2014. L'augmentation provenait principalement du produit net tiré de la vente de Niobec (491,2 millions $), du prélèvement sur la facilité de crédit (70,0 millions $), du produit de la vente de l'actif donnant un droit de redevance de Diavik (52,5 millions $), de l'émission d'actions accréditives (43,0 millions $) et de la trésorerie générée par les activités d'exploitation (26,0 millions $), en partie contrebalancés par les coûts en immobilisations et en actifs de prospection et d'évaluation (200,7 millions $), l'intérêt payé (45,4 millions $), l'acquisition d'actifs détenus en vertu de contrats location-financement (28,3 millions $), la baisse de la valeur de marché des lingots d'or (19,2 millions $) et le rachat de la dette à long terme (11,5 millions $).
  • En 2015, la Société a émis 15,8 millions d'actions ordinaires accréditives pour un produit de 43 millions $. L'émission d'actions accréditives transfère la déduction fiscale des dépenses de prospection et de développement de projets au Canada à l'acquéreur des actions accréditives. Les actions accréditives sont conçues pour fournir un incitatif de financement aux projets de prospection et de développement admissibles au Canada. Ces transactions permettent à la Société de financer des dépenses déjà prévues sans réduire ses liquidités. Les actions ordinaires accréditives ont été émises principalement pour financer les coûts de développement de la mine Westwood au Québec.

Production et coûts

  • En 2015, la production d'or attribuable, comprenant les exploitations en coentreprises, s'élevait à 806 000 onces en 2015, en baisse de 38 000 onces par rapport à l'exercice antérieur. La baisse s'expliquait par des teneurs moindres à Rosebel (38 000 onces), une production inférieure à Westwood à la suite de l'interruption de production en mai 2015 (20 000 onces), des teneurs inférieures à Sadiola (15 000 onces), la fermeture de Mouska (12 000 onces) et la fermeture de Yatéla (4 000 onces), en partie contrebalancées par la production record à Essakane (51 000 onces) occasionnée par de meilleures teneurs. La production d'or attribuable, comprenant les exploitations en coentreprises, au quatrième trimestre de 2015, a chuté de 42 000 onces ou de 17 % par rapport à la même période de l'exercice précédent pour les mêmes raisons que celles énumérées ci-dessus, auxquelles s'ajoute l'arrêt de travail survenu à Rosebel en décembre 2015.
  • Les ventes d'or attribuables de 808 000 onces en 2015, comprenant celles des exploitations en coentreprises, étaient supérieures à la production aurifère attribuable de 806 000 onces principalement en raison d'une réduction du stock d'argent aurifère à Westwood.
  • Le total des coûts décaissés en 2015 s'élevait à 835 $ par once produite, en baisse de 2 % par rapport à l'exercice précédent. La baisse est principalement attribuable à une plus forte production à Essakane, à des prix inférieurs du carburant et à un dollar américain plus fort par rapport à l'euro et au dollar canadien, en partie contrebalancés par les pertes réalisées sur instruments dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture, les teneurs inférieures à Rosebel et à Sadiola et une production moindre à Westwood. Le total des coûts décaissés au quatrième trimestre 2015 atteignait 825 $ par once, en hausse de 5 % par rapport à la même période de l'exercice précédent, surtout en raison d'une production inférieure à Rosebel, en partie contrebalancée par les prix à la baisse du carburant et des biens non durables, un dollar américain plus fort par rapport à l'euro et au dollar canadien et une production supérieure à Essakane.
  • Les coûts de maintien tout inclus en 2015 s'élevaient à 1 118 $ par once vendue, soit 2 % supérieurs à ceux de l'exercice précédent. L'augmentation s'expliquait principalement par un volume inférieur des ventes et des coûts de maintien supérieurs. Les coûts de maintien tout inclus au quatrième trimestre de 2015 s'élevaient à 1 202 $ par once vendue, en hausse de 18 % comparativement à la même période de l'exercice précédent, essentiellement en raison des coûts décaissés et des coûts en immobilisations de maintien supérieurs. Les coûts de maintien tout inclus en 2015 comprenaient :
    • L'acquisition d'actifs détenus en vertu de contrats location-financement (28,3 millions $) à Rosebel au quatrième trimestre de 2015, qui a fait augmenter les coûts de maintien tout inclus consolidés de 123 $ par once au quatrième trimestre et de 33 $ par once pour l'exercice.
    • Les pertes réalisées sur dérivés utilisés (monnaie) et non utilisés (carburant) à des fins de couverture, qui ont augmenté les coûts de maintien tout inclus de 63 $ par once pour l'exercice complet (néant en 2014) et de 59 $ par once (néant au 4e trimestre 2014) au quatrième trimestre.
    • La normalisation des coûts de Westwood représentant 28,2 millions $ pour l'exercice et 7,8 millions $ au quatrième trimestre en raison de l'interruption de la production en 2015, qui a réduit les coûts de maintien tout inclus consolidés de 35 $ par once pour l'exercice et de 36 $ par once au quatrième trimestre.

Couvertures de carburant [Se reporter au rapport de gestion pour de plus amples renseignements]

Le mazout et le diesel sont des intrants importants dans l'extraction du minerai et, dans certains cas, dans l'alimentation en énergie en totalité ou en partie des activités d'exploitation. Afin de limiter l'incidence des prix du brut, la Société a conclu des contrats de dérivés au début de 2015 pour couvrir une portion de sa consommation anticipée en diesel et en mazout aux mines Rosebel et Essakane jusqu'en 2017. Cependant, la chute radicale par la suite des prix du pétrole brut tout au long de 2015 a entraîné des pertes réalisées sur la portion couverte des achats de carburant anticipés en 2015. Au quatrième trimestre, la Société a résilié les couvertures de 2016 et 2017, engendrant une perte nette sur le règlement de ces contrats, et a conclu de nouveaux contrats couvrant environ 75 % de la consommation anticipée en 2016 et environ 62 % de la consommation anticipée en 2017. Les nouveaux contrats se qualifient sous la comptabilité de couverture ce qui signifie que de futures variations de la juste valeur seront comptabilisées dans les autres éléments du résultat global. La perte nette totale sur dérivés de mazout brut s'élève à 43,7 millions $ pour l'exercice.

L'engagement envers Zéro Incident se poursuit

  • La fréquence de tous les types de blessures graves (mesurées selon le taux JART2), une importante mesure en santé et sécurité, se situait à 0,67 en 2015, conforme au taux visé de 0,69 et semblable au taux de 0,66 en 2014.
  • Les mines Rosebel, Essakane et Westwood ont reçu le prestigieux Prix du leadership Vers le développement minier durable (« VDMD ») de 2015 décerné par l'Association minière du Canada. Cette année, les mines à l'extérieur du Canada étaient admissibles pour la première fois au Prix du leadership VDMD. Essakane représente la seule récipiendaire d'Afrique et Rosebel, la seule récipiendaire d'Amérique du Sud.

 

PRÉVISIONS DE 2016

Le 19 janvier 2016, la Société a annoncé ses prévisions de production aurifère, du total des coûts décaissés et des coûts de maintien tout inclus ainsi que des coûts en immobilisations et en prospection. Se reporter au communiqué de presse du 19 janvier 2016 et au rapport de gestion annuel pour de plus amples renseignements.

Production aurifère attribuable : entre 770 000 et 800 000 onces

Total des coûts décaissés : entre 775 $ et 815 $ l'once

Coûts de maintien tout inclus : entre 1 000 $ et 1 100 $ l'once

Coûts en immobilisations : 250 millions $, ± 10 %, dont 155 millions $ en immobilisations de maintien et 95 millions $ en coûts de développement. Les coûts de développement visent principalement le développement souterrain à Westwood ainsi que l'installation d'un concasseur secondaire à Rosebel. Les frais de découverture capitalisés à Essakane et à Rosebel représentent 37 % des coûts en immobilisations de maintien.

Prospection : Des 47 millions $ prévus, 18 millions $ seront capitalisés et sont compris dans les 250 millions $ en coûts en immobilisations prévus en 2016.

Amortissement : Les charges d'amortissement en 2016 devaient se situer entre 260 et 270 millions $, comparativement aux 261 millions $ en 2015. La hausse prévue est attribuable à des réserves moindres, à un amortissement supérieur des frais de découverture capitalisés à Rosebel et au calendrier des ajouts d'immobilisations, en partie contrebalancée par des réserves supérieures à Essakane.

Paiement des impôts : La Société s'attend à payer en trésorerie des impôts se situant entre 15,0 millions $ et 20,0 millions $ en 2016. De plus, des redressements des actifs et/ou des passifs d'impôts différés pourraient être comptabilisés au cours de l'exercice.

PRODUCTION AURIFÈRE ATTRIBUABLE, COÛTS DE MAINTIEN TOUT INCLUS
ET TOTAL DES COÛTS DÉCAISSÉS






Production aurifère
(milliers d'onces)

Total des coûts
décaissés1
($ par once produite)

Coûts de maintien
tout inclus1
($ par once vendue)

Trois mois terminés le 31 décembre

2015

2014

2015

2014

2015

2014

Activités poursuivies







Propriétaire-exploitant







Rosebel (95 %)

70


94



812

$


678

$


1 420

$


916

$

Essakane (90 %)

98


89


802


828


1 024


955


Westwood (100 %)

13


35


995


845


1 265


1 119



181


218


820


766


1 218


1 001


Coentreprises







Sadiola (41 %)

16


20


866


931


1 010


1 100


Yatéla (40 %)

2


3


998


1 532


1 386


1 954



18


23


877


995


1 043


1 199


Total des exploitations

199


241



825

$


788

$


1 202

$


1 021

$

Coûts décaissés sans les redevances



771


738




Redevances



54


50




Total des coûts décaissés1




825

$


788

$



Coûts de maintien tout inclus1






1 202

$


1 021

$



 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion. Comprennent Rosebel, Essakane, Westwood, Mouska, Sadiola et Yatéla en fonction de la proportion attribuable.

 

PRODUCTION AURIFÈRE ATTRIBUABLE, COÛTS DE MAINTIEN TOUT INCLUS
ET TOTAL DES COÛTS DÉCAISSÉS






Production aurifère
(milliers d'onces)

Total des coûts
décaissés1
($ par once produite)

Coûts de maintien
tout inclus1
($ par once vendue)

Exercices terminés le 31 décembre

2015

2014

2015

2014

2015

2014

Activités poursuivies







Propriétaire-exploitant







Rosebel (95 %)

287


325



849

$


804

$


1 165

$


1 045

$

Essakane (90 %)

383


332


808


852


1 010


1 060


Westwood (100 %)3

60


82


1 001


768


1 292


955



730


739


840


822


1 145


1 090


Coentreprises







Sadiola (41 %)

69


84


769


985


839


1 083


Yatéla (40 %)

7


11


974


1 590


1 104


1 929



76


95


787


1 055


862


1 182


Total des activités commerciales

806


834



835

$


848

$


1 118

$


1 101

$

Westwood (100 %)

--


10


--


--


--


--


Total des exploitations

806


844



835

$


848

$


1 118

$


1 101

$

Coûts décaissés sans les redevances



784


790




Redevances



51


58




Total des coûts décaissés1,2




835

$


848

$



Coûts de maintien tout inclus1






1 118

$


1 101

$



 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion. Comprennent Rosebel, Essakane, Westwood (production commerciale), Mouska, Sadiola et Yatéla en fonction de la proportion attribuable.

 Le calcul du total des coûts décaissés ne comprend pas la production précommerciale de Westwood de 10 000 onces pour l'exercice terminé le 31 décembre 2014.

Les montants de 2014 incluent la mine Mouska fermée au troisième trimestre de 2014.

 

ANALYSE DES ACTIVITÉS DE CHAQUE SITE MINIER

(Se reporter au rapport de gestion annuel pour de plus amples renseignements)

MINE WESTWOOD - CANADA (participation d'IAMGOLD - 100 %)

La production aurifère au quatrième trimestre et pour l'exercice 2015 s'élevait à 13 000 onces et à 60 000 onces respectivement, comparativement à 35 000 onces et à 70 000 aux mêmes périodes de l'exercice antérieur. La production était moindre que celle de l'exercice précédent en raison de l'interruption de la production en mai 2015, à la suite de l'événement sismique.

Après l'interruption de production, la Société a effectué un examen approfondi dans le but de déterminer la cause de l'événement sismique et d'élaborer un plan pour la suite. Pendant cet examen, l'activité minière à l'extérieur de la zone touchée s'est poursuivie à un rythme modéré, et bon nombre d'employés des activités de chantiers ont été affectés aux activités de développement. Pour toutes ces raisons, la production de 2015 était inférieure à celle de 2014.

Dans le but de normaliser les coûts indirects fixes imputés sur une base unitaire à la suite d'une production anormalement basse, conformément aux Normes internationales d'information financière, la Société a réduit les coûts imputés aux stocks de 7,8 millions $ au quatrième trimestre et de 28,2 millions $ pour l'exercice. Par conséquent, les coûts décaissés par once produite ont été réduits de 586 $ au quatrième trimestre et de 471 $ pour l'exercice. Les coûts de maintien tout inclus par once vendue ont été réduits de 826 $ par once au quatrième trimestre et de 436 $ par once pour l'exercice. Ainsi, sur une base normalisée, le total des coûts décaissés par once produite s'élevait à 995 $ au quatrième trimestre et à 1 001 $ pour l'exercice. Les coûts de maintien tout inclus par once vendue s'élevaient à 1 265 $ au quatrième trimestre et à 1 292 $ pour l'exercice.

Perspectives de 2016
En 2016, Westwood devrait produire entre 50 000 et 60 000 onces d'or. À la suite de l'interruption de la production en 2015 et selon le plan révisé de la durée de vie de la mine, les efforts en 2016 porteront sur le développement souterrain pour accroître le nombre de secteurs d'exploitation, sur les travaux de réhabilitation liés à la zone touchée par l'événement sismique qui représente d'ailleurs que de 6 à 7 % des ressources de Westwood, et sur les activités de développement visant à donner l'accès aux blocs de production pour les années à venir. Tout au long de 2016, l'usine fonctionnera selon un horaire réduit en raison de la faible extraction minière et elle augmentera graduellement à sa pleine capacité au cours des quatre prochaines années. La Société compte effectuer environ 22 kilomètres de développement latéral et 2 kilomètres de développement vertical en 2016. Les initiatives d'amélioration des coûts viseront une meilleure productivité liée au développement.

En 2016, la Société prévoit continuer à normaliser les coûts de maintien tout inclus de Westwood comme elle l'a fait en 2015.

MINE ROSEBEL - SURINAME (participation d'IAMGOLD - 95 %)

Rosebel a produit 70 000 onces d'or attribuable au quatrième trimestre, pour une production totale annuelle attribuable atteignant 287 000 onces. La production était moins élevée que celle de l'exercice précédent en raison d'un débit inférieur et des teneurs moindres en raison de la séquence d'exploitation. Un arrêt de production de 11 jours en décembre a eu une incidence sur le débit de production à l'usine au quatrième trimestre. De plus, la proportion inférieure de roche molle a eu des répercussions sur le débit de production du trimestre et de l'exercice.

Le total des coûts décaissés par once produite s'élevait à 812 $ au quatrième trimestre et à 849 $ pour l'exercice, soit de 20 % et de 6 % respectivement plus élevés qu'aux mêmes périodes de l'exercice précédent, en raison d'une production inférieure et d'une hausse des pertes réalisées sur les dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture relatives à 2015, en partie contrebalancées par des prix du carburant inférieurs.

Les coûts de maintien tout inclus par once vendue de 1 420 $ au quatrième trimestre et de 1 165 $ pour l'exercice reflètent l'effet important qu'a eu l'acquisition d'actifs détenus en vertu de contrats location-financement et les pertes supérieures réalisées en 2015 sur les dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture en partie contrebalancées par des prix du carburant inférieurs au quatrième trimestre de 2015. À l'exclusion de l'incidence de l'acquisition d'actifs détenus en vertu de contrats location-financement (382 $ et 94 $ par once vendue au quatrième trimestre et pour l'exercice de 2015) et les pertes réalisées sur les dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture (58 $ et 46 $ par once vendue au quatrième trimestre et pour l'exercice de 2015), les coûts de maintien tout inclus par once s'élevaient à 980 $ au quatrième trimestre et à 1 025 $ pour l'exercice.

Perspectives de 2016
Rosebel devrait produire entre 285 000 et 295 000 onces d'or attribuables en 2016. Le débit de l'usine devrait être inférieur en 2016 puisque la proportion de roche dure usinée continue d'augmenter. La baisse du débit sera compensée par l'amélioration des teneurs. Afin de gérer la proportion grandissante de roche dure, Rosebel compte accroître la capacité de traitement de la roche dure par l'entremise d'un certain nombre de mesures notamment en modifiant la configuration des revêtements à l'usine, en changeant la grosseur des corps broyant et en continuant à utiliser des empilements spécialement élaborés. Dans le but d'optimiser la capacité d'exploitation et de réduire les coûts, la Société prévoit réduire le temps des cycles en améliorant la répartition, en optimisant les routes, en diminuant les coûts par l'augmentation de la hauteur des gradins, en continuant à améliorer le contrôle des teneurs et en réduisant la dilution par le forage en circulation inverse. De plus, Rosebel compte réduire ses coûts en optimisant les circuits gravimétriques, de lavage à l'acide et d'élution, et la configuration du charbon en lixiviation. En 2016, le site installera un concasseur secondaire permanent qui, une fois mis en service à la fin de 2016, aidera à atténuer l'effet d'une plus grande proportion de roche dure à traiter au cours des prochaines années.

L'objectif du programme de forage de la Société demeure axé sur l'identification de roche molle à plus forte teneur aux alentours de l'exploitation de Rosebel et sur la propriété Sarafina visée par une convention de participation, et à examiner les possibilités d'acquérir des propriétés supplémentaires pouvant contenir des oxydes.

MINE ESSAKANE - BURKINA FASO (participation d'IAMGOLD - 90 %)

La production d'or attribuable au cours du quatrième trimestre atteignait 98 000 onces, en hausse de 10 % comparativement au même trimestre de l'exercice précédent en raison d'un meilleur débit en partie contrebalancé par des teneurs moindres. La production d'or attribuable pour l'exercice totalisait 383 000 onces, en hausse de 15 % par rapport à 2014. La production record en 2015 reflète l'optimisation de l'usine agrandie qui se poursuit ainsi que le traitement de minerai à plus forte teneur et d'une meilleure récupération.

Le total des coûts décaissés par once produite s'élevait à 802 $ au quatrième trimestre et à 808 $ pour l'exercice, soit de 3 % et de 5 % respectivement plus bas qu'aux mêmes périodes de l'exercice précédent, malgré une production record jumelée aux bas prix du carburant et au dollar américain plus fort par rapport à l'euro, en partie contrebalancée par l'incidence des pertes supérieures réalisées sur instruments dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture de 2015.

Les coûts de maintien tout inclus par once vendue de 1 024 $ au quatrième trimestre ont augmenté de 7 % par rapport à la même période de l'exercice précédent, principalement en raison d'une hausse des coûts en immobilisations de maintien et de l'incidence des pertes supérieures réalisées sur dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture de 2015, en partie contrebalancées par une augmentation des ventes d'or, une baisse des prix du carburant et une appréciation du dollar américain par rapport à l'euro. Les coûts de maintien tout inclus par once vendue de 1 010 $ pour l'exercice ont diminué de 5 % par rapport à l'exercice précédent en raison d'une augmentation des ventes d'or, d'une baisse des prix du carburant et une appréciation du dollar américain par rapport à l'euro en partie contrebalancées par des pertes supérieures réalisées sur dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture de 2015 et une hausse des coûts en immobilisations de maintien. À l'exclusion de l'incidence des pertes réalisées sur dérivés utilisés et non utilisés à des fins de couverture (55 $ et 75 $ par once vendue au quatrième trimestre et pour l'exercice terminé en 2015), les coûts de maintien tout inclus d'Essakane s'élevaient à 969 $ par once au quatrième trimestre et à 935 $ par once pour l'exercice.

Perspectives de 2016
En 2016, la production attribuable d'Essakane devrait se situer entre 365 000 et 375 000 onces. Le tonnage extrait devrait être supérieur puisqu'il comprendra une année complète d'extraction à Falagountou. La baisse de production anticipée reflète les teneurs moindres, en partie contrebalancées par un meilleur débit. Poursuivant sur la lancée des améliorations opérationnelles effectuées en 2015, Essakane continuera d'optimiser la production, de réduire les coûts unitaires et d'augmenter l'efficacité à la mine et à l'usine en traitant constamment une plus grande proportion de roche dure. Le site entreprendra un certain nombre de mesures d'amélioration de la performance, comme l'ajustement des techniques de forage en vue de réduire la consommation d'explosifs, l'installation d'un réacteur de lixiviation intensive au circuit de gravimétrie, l'étude d'injection d'oxygène dans les réservoirs de procédé de charbon en lixiviation pour améliorer la récupération d'or et l'automatisation de l'injection de cyanure pour améliorer la stabilité du circuit. Il cherchera aussi des façons de diminuer la consommation de carburant et d'augmenter l'efficacité de la centrale d'énergie. La mise en service d'un incinérateur de particules fines de charbon est aussi prévue au site et coïncidera avec les initiatives de fonds de roulement.

MINE SADIOLA - MALI (participation d'IAMGOLD - 41 %)

La production d'or attribuable au quatrième trimestre de 2015 s'élevait à 16 000 onces. La production de l'exercice atteignait 69 000 onces, une diminution de 18 % par rapport à l'exercice précédent en raison d'une baisse de 17 % de la teneur.

Le total des coûts décaissés par once produite s'élevait à 866 $ au quatrième trimestre et à 769 $ pour l'exercice, soit de 7 % et de 22 % respectivement inférieur aux mêmes périodes de l'exercice précédent, attribuable aux prix du carburant et aux coûts des biens non durables en baisse et à des taux de change favorables.

Les coûts de maintien tout inclus par once d'or vendue s'élevaient à 1 010 $ au quatrième trimestre et à 839 $ pour l'exercice, enregistrant une diminution respective de 8 % et de 23 % par rapport aux mêmes périodes de l'exercice précédent, essentiellement en raison des coûts décaissés inférieurs en partie contrebalancés par des coûts en immobilisations de maintien supérieurs.

À la suite des résultats positifs obtenus lors du programme de forage en circulation inverse, la Société a augmenté l'estimation des réserves et des ressources à la fin de l'exercice pour Sadiola. L'évaluation actuelle indique une prolongation de l'extraction et de l'usinage d'oxydes jusqu'au début de 2018. La Société continue de mettre à jour l'étude de faisabilité du projet d'expansion des sulfures et, en collaboration avec son partenaire AngloGold Ashanti, elle cherche des options permettant de prolonger la durée de vie de la mine.

PROSPECTION
(Se reporter au rapport de gestion annuel pour de plus amples renseignements)

En 2015, les coûts de prospection totalisaient 48,5 millions $, dont 30,7 millions $ étaient imputés aux charges et 17,8 millions $ à la prospection immobilisée. Comparativement à l'exercice précédent, les coûts de prospection ont diminué de 30 % en raison des initiatives continues de réduction des coûts et de priorisation des projets. La section suivante résume l'état d'avancement de la majorité des projets les plus avancés de la Société.

PROJETS EN PROPRIÉTÉ EXCLUSIVE

Boto - Sénégal
En 2015, la Société a réalisé environ 14 400 mètres de forage au diamant dans le cadre d'un programme de définition sur une maille de 50 mètres par 50 mètres, principalement au gisement Malikoundi. Tous les résultats de sondage ont été intégrés dans un modèle géologique révisé de la ressource afin d'étayer la mise à jour de l'estimation des ressources. En date du 31 décembre 2015, le projet Boto contenait des ressources indiquées de 27,7 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,8 g Au/t représentant 1,56 million d'onces, et des ressources présumées de 2,9 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,3 g Au/t contenant 125 000 onces (se reporter au communiqué de presse du 17 février 2016). Au cours du quatrième trimestre, la Société a poursuivi les différentes études techniques et environnementales visant à faire progresser l'évaluation économique du projet.

Pitangui - Brésil
En 2015, un peu plus de 12 800 mètres de forage au diamant ont été réalisés dans le cadre du programme de forage de délimitation en cours depuis 2014 au gisement São Sebastião, une nouvelle découverte. Le forage a commencé afin de tester différentes anomalies électromagnétiques (« EM ») identifiées sur la propriété par des levés héliportés effectués en 2014. Ces anomalies sont semblables aux anomalies EM observées au gisement São Sebastião et représentent des cibles prioritaires de prospection. Au cours du quatrième trimestre, tous les résultats de sondages ont été intégrés dans un modèle géologique révisé pour étayer la mise à jour de l'estimation des ressources. En date du 31 décembre 2015, les ressources minérales publiées concernant le gisement São Sebastião comprenaient des ressources présumées de 4,3 millions de tonnes d'une teneur de 5,0 g Au/t, soit 679 000 onces contenues (voir le communiqué de presse du 17 février 2016).

PROJETS EN COENTREPRISES
La section ci-dessous présente les grandes lignes des projets de prospection de la Société détenus en coentreprises. Ces ententes sont habituellement structurées et conditionnelles pour que la Société ait l'option d'accroître sa participation au fil du temps, en appuyant la décision de le faire en fonction des résultats d'exploration.

Monster Lake - Canada (convention de participation conditionnelle avec TomaGold Corporation)
Le projet Monster Lake, situé à 50 kilomètres au sud-ouest de Chibougamau, au Québec, est un projet détenu en vertu d'une convention de participation conditionnelle dans le but de former une coentreprise avec TomaGold Corporation. Le 30 octobre 2015, IAMGOLD et TomaGold ont modifié la convention de participation conditionnelle pour permettre à la Société d'acquérir immédiatement un intérêt indivis de 50 % dans la propriété en échange d'un paiement en trésorerie de 3,2 millions $ CA, et d'avoir une option supplémentaire d'acquérir un intérêt indivis additionnel de 25 %, pour un intérêt indivis total de 75 % dans le projet si la Société investit 10 millions $ CA supplémentaires dans le projet à l'intérieur d'une période de 7 ans débutant le 1er janvier 2015. Advenant une décision de la coentreprise de développer le projet ou si la coentreprise décide de déclarer la production commerciale, TomaGold aurait droit à un paiement supplémentaire de 1 million $ CA. Au cours de l'exercice, un peu plus de 11 700 mètres de forage au diamant ont été réalisés, dont 3 000 mètres effectués au quatrième trimestre visant la zone Megane-325 ainsi que des secteurs cibles d'après les programmes sur le terrain déterminés lors de la saison estivale. Les résultats de sondage seront validés et évalués au fur et à mesure qu'ils sont reçus et guideront les prochains programmes d'exploration.

Borosi Est - Nicaragua (convention de participation conditionnelle avec Calibre Mining Corporation)
Situé dans le Triangle d'or du nord-est du Nicaragua, le projet Borosi Est est détenu en vertu d'une entente de participation conditionnelle avec Calibre Mining Corporation (« Calibre »). Selon la convention signée le 26 mai 2014, la Société peut acquérir une participation allant jusqu'à 70 % dans le projet en procédant à des versements en trésorerie selon un certain calendrier et en effectuant des travaux de prospection, le tout totalisant 10,9 millions $ sur six années. En 2015, un peu plus de 5 900 mètres de forage au diamant ont été effectués pour tester des réseaux filoniens auro-argentifères. Calibre a annoncé des résultats d'analyse encourageants tout au long de l'année provenant d'un certain nombre de réseaux filoniens testés comprenant : 5,37 mètres d'une teneur de 2,99 g Au/t et 31,60 g Ag/t provenant du trou BL15-015; 19,16 mètres d'une teneur de 1,11 g Au/t et 223,40 g Ag/t provenant du trou BL15-017; 9,44 mètres d'une teneur de 0,69 g Au/t et 488,60 g Ag/t provenant du trou BL15-018 et 4,58 mètres d'une teneur de 7,84 g Au/t et 6,00 g Ag/t provenant du trou BL15-023 (voir le communiqué de presse de Calibre en date du 20 juillet 2015). Les résultats de 2015 sont en train d'être compilés et étudiés afin d'orienter la campagne d'exploration de 2016.

Siribaya - Mali (partenariat à parts égales avec Merrex Gold Inc.)
Le projet d'exploration Siribaya au Mali est géré par IAMGOLD en vertu d'une entente de coentreprise à parts égales avec Merrex Gold Inc. (« Merrex »). Au cours de l'exercice, la Société a effectué environ 18 500 mètres de forage en circulation inverse et de forage au diamant dans le cadre du programme de forage de délimitation au nouvel indice découvert, Diakha. Au cours du quatrième trimestre, tous les résultats ont été intégrés au modèle géologique visant à étayer une estimation des ressources minérales conforme à la Norme canadienne 43-101 commandée pour le projet. En date du 31 décembre 2015, le total des ressources estimées au projet Siribaya comprenait des ressources indiquées totalisant 2,1 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,90 g Au/t représentant 129 000 onces contenues et des ressources présumées comptant 19,8 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,71 g Au/t représentant 1,09 million d'onces contenues. Dans les ressources présumées, la nouvelle découverte, le gisement Diakha, représente 14,8 millions de tonnes d'une teneur de 1,81 g Au/t équivalant à 863 000 onces contenues, soit 75 % du tonnage total et 79 % de l'or contenu dans le total des ressources présumées à Siribaya (se reporter au communiqué de presse du 9 février 2016). Les travaux métallurgiques préliminaires ont confirmé que la Société peut s'attendre à une récupération de l'or supérieure à 90 % à l'issue d'un traitement traditionnel du minerai. Le gisement Diakha demeure ouvert dans toutes les directions et davantage de prospection est prévue en 2016 pour continuer l'expansion et la mise à jour de la ressource.

RENVOIS (excluant les tableaux)

 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter au rapprochement de la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

 Le taux JART désigne le nombre d'incidents occasionnant des jours d'absence, des restrictions et des transferts par 100 employés.

 

IAMGOLD CORPORATION États consolidés de la situation financière




(En millions de dollars américains)

31 décembre
2015

31 décembre
2014

Actifs



Actifs courants




Trésorerie et équivalents de trésorerie


481,0

$


158,5

$


Trésorerie affectée

67,0


--



Lingots d'or (valeur de marché 143,3 $; 162,5 $ au 31 décembre 2014)

97,4


96,9



Impôts sur les résultats à recevoir

3,1


0,2



Créances et autres actifs courants

79,5


55,5



Stocks

223,9


245,1



Actifs détenus en vue de la vente

--


628,5



951,9


1 184,7


Actifs non courants




Participations dans des entreprises associées et coentreprises

56,6


56,4



Immobilisations corporelles

1 853,8


2 152,9



Actifs de prospection et d'évaluation

155,1


544,8



Impôts sur les résultats à recevoir

35,1


67,4



Autres actifs

198,9


216,6



2 299,5


3 038,1




3 251,4

$


4 222,8

$

Passifs et capitaux propres



Passifs courants




Dette bancaire


70,0

$


--

$


Fournisseurs et autres créditeurs

143,2


169,5



Impôts sur les résultats à payer

14,6


8,7



Portion courante des provisions

13,4


13,7



Portion courante des autres dettes

9,1


36,2



Passifs détenus en vue de la vente

--


167,0



250,3


395,1


Passifs non courants




Passifs d'impôts différés sur les résultats

145,8


165,5



Provisions

289,3


297,7



Dette à long terme

628,1


641,7



Autres passifs

--


59,2



1 063,2


1 164,1



1 313,5


1 559,2


Capitaux propres



Capitaux propres attribuables aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD




Actions ordinaires

2 366,2


2 322,7



Surplus d'apport

38,2


38,2



Résultats non distribués (déficit)

(461,2)


301,2



Cumul des autres éléments du résultat global (perte)

(47,4)


(43,6)



1 895,8


2 618,5


Participations ne donnant pas le contrôle

42,1


45,1



1 937,9


2 663,6







3 251,4

$


4 222,8

$

 

IAMGOLD CORPORATION États consolidés des résultats







Trois mois terminés le
31 décembre

(non audité)

Exercices terminés le
31 décembre

 


(En millions de dollars américains, sauf les données par action)

2015

2014

2015

2014


Activités poursuivies






Produits


238,2

$


272,5

$


917,0

$


1 007,9

$


Coût des ventes

283,5


239,5


971,6


892,9



Frais généraux et administratifs

9,2


10,5


39,1


44,8



Dépenses de prospection

6,6


11,9


30,7


42,7



Charges de dépréciation

621,3


--


621,3


--



Autres charges

1,5


47,0


16,3


70,1



Coûts d'exploitation

922,1


308,9


1 679,0


1 050,5



Perte provenant des exploitations

(683,9)


(36,4)


(762,0)


(42,6)



Part du profit net (perte nette) provenant des participations dans les entreprises associées et











coentreprises, nette d'impôts

4,4


(5,3)


9,7


(26,2)



Frais financiers

(9,1)


(10,3)


(38,3)


(26,5)



Gain (perte) de change

(3,4)


(6,4)


0,5


(8,2)



Produits d'intérêts et gains (pertes) sur instruments dérivés et autres placements

(10,5)


(47,4)


6,3


(40,2)



Perte avant les impôts sur les résultats

(702,5)


(105,8)


(783,8)


(143,7)



Impôts sur les résultats

25,0


(42,0)


(11,5)


(117,9)



Perte nette provenant des activités poursuivies

(677,5)


(147,8)


(795,3)


(261,6)



Profit net provenant des activités abandonnées

--


26,7


41,8


62,7



Perte nette


(677,5)

$


(121,1)

$


(753,5)

$


(198,9)

$


Perte nette provenant des activités poursuivies attribuable aux






Porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation


(675,9)

$


(148,7)

$


(797,1)

$


(269,5)

$


Participations ne donnant pas le contrôle

(1,6)


0,9


1,8


7,9



Perte nette provenant des activités poursuivies


(677,5)

$


(147,8)

$


(795,3)

$


(261,6)

$


Perte nette attribuable aux






Porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation


(675,9)

$


(122,0)

$


(755,3)

$


(206,8)

$


Participations ne donnant pas le contrôle

(1,6)


0,9


1,8


7,9



Perte nette


(677,5)

$


(121,1)

$


(753,5)

$


(198,9)

$


Attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation






Moyenne pondérée de base du nombre d'actions ordinaires en circulation











(en millions) - de base et dilué

391,4


376,9


389,9


376,8









Perte par action provenant des activités poursuivies ($ par action) de base et dilué


(1,73)

$


(0,39)

$


(2,04)

$


(0,72)

$








Profit par action provenant des activités abandonnées ($ par action) de base et dilué


--

$


0,07

$


0,11

$


0,17

$








Perte de base et diluée par action ($ par action)


(1,73)

$


(0,32)

$


(1,93)

$


(0,55)

$


 

IAMGOLD CORPORATION États consolidés du résultat global





Trois mois terminés le
31 décembre
(non audité)

Exercices terminés le
31 décembre

 

(En millions de dollars américains)

2015

2014

2015

2014

Perte nette


(677,5)

$


(121,1)

$


(753,5)

$


(198,9)

$

Autres éléments du résultat global (perte), nets d'impôt





Éléments qui ne seront pas reclassés en résultat





Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des titres






négociables





Variation nette non réalisée de la juste valeur des titres négociables

6,0


(8,7)


(0,1)


(9,1)


Variation nette réalisée de la juste valeur des titres négociables

(6,5)


4,4


(1,2)


5,2


Incidence fiscale

0,3


0,2


0,7


(0,5)



(0,2)


(4,1)


(0,6)


(4,4)


Éléments qui pourraient être reclassés en résultat





Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des






couvertures de flux de trésorerie provenant des activités






poursuivies





Partie efficace de la variation de la juste valeur des couvertures de flux de










trésorerie

(7,8)


(4,8)


(36,3)


(2,1)


Valeur temps des options et des contrats à terme exclus de la relation de










couverture

0,4


(2,8)


3,8


(5,1)


Variation nette de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie










reclassées aux résultats

(1,4)


(2,4)


20,6


(2,6)


Valeur temps des options et des contrats à terme reclassés aux résultats

--


0,2


(0,6)


2,3


Incidence fiscale

0,5


1,0


0,1


0,4


Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des










couvertures de flux de trésorerie provenant des activités










abandonnées, nette d'impôts

--


(2,2)


1,6


(1,6)



(8,3)


(11,0)


(10,8)


(8,7)


Écart de conversion cumulé

0,5


(0,7)


(0,8)


(2,7)


Autre

(0,3)


1,8


(0,3)


1,8


Total des autres éléments du résultat (perte) global

(8,3)


(14,0)


(12,5)


(14,0)


Perte globale


(685,8)

$


(135,1)

$


(766,0)

$


(212,9)

$






Perte globale attribuable aux :





Porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation


(684,2)

$


(136,0)

$


(767,8)

$


(220,8)

$

Participations ne donnant pas le contrôle

(1,6)


0,9


1,8


7,9


Perte globale


(685,8)

$


(135,1)

$


(766,0)

$


(212,9)

$






Perte globale provenant des :





Activités poursuivies


(685,5)

$


(161,4)

$


(809,1)

$


(275,8)

$

Activités abandonnées

(0,3)


26,3


43,1


62,9


Perte globale


(685,8)

$


(135,1)

$


(766,0)

$


(212,9)

$
















 

IAMGOLD CORPORATION États consolidés des flux de trésorerie





Trois mois terminés
 le 31 décembre

(non audité)

Exercices terminés
le 31 décembre

 

(En millions de dollars américains)

2015

2014

2015

2014

Activités d'exploitation





Perte nette


(677,5)

$


(121,1)

$


(753,5)

$


(198,9)

$

Ajustements pour :






Frais financiers

9,0


10,5


38,8


28,0



Charge d'amortissement

64,7


58,0


264,2


231,2



Changements dans l'estimation des obligations liées à la mise hors service











d'immobilisations des sites fermés

(0,9)


39,6


3,6


48,7



Impôts sur les résultats

(25,0)


56,7


11,5


155,1



Perte sur dérivés

16,9


47,5


66,6


54,1



Part de la perte nette (profit net) provenant des participations dans les











entreprises associées et coentreprises, nette d'impôts sur les résultats

(4,4)


5,3


(9,7)


26,2



Gain sur la disposition d'activités abandonnées

--


--


(39,0)


--



Gain sur la vente d'un actif de redevances

--


--


(43,5)


--



Pertes de valeur

621,3


--


621,3


--



Incidence des variations des cours de change sur la trésorerie et les











équivalents de trésorerie

5,8


1,7


19,5


9,2



Autres éléments sans effet sur la trésorerie

11,4


2,1


23,8


10,8


Ajustements pour les autres éléments ayant un effet sur la trésorerie






Règlement des dérivés

(86,5)


(3,8)


(128,3)


(6,1)



Autres ajustements des éléments de trésorerie

(0,6)


(1,1)


(2,6)


(8,4)


Variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement et des









empilements de minerai non courants

22,6


(21,7)


(41,2)


(5,1)


Trésorerie provenant des activités d'exploitation, avant les impôts sur









les résultats payés

(43,2)


73,7


31,5


344,8


Impôts sur les résultats payés

(2,3)


(1,7)


(5,5)


(32,6)


Trésorerie nette provenant des (utilisées dans les) activités









d'exploitation

(45,5)


72,0


26,0


312,2


Activités d'investissement





Immobilisations corporelles






Coûts en immobilisations

(49,2)


(61,5)


(191,4)


(343,7)



Coûts d'emprunts capitalisés

(6,6)


(1,5)


(12,3)


(22,1)


Produits nets provenant de la disposition d'activités abandonnées

--


--


491,2


--


Produits provenant de la disposition d'un actif de redevances

--


--


52,5


--


Dividendes provenant des parties liées

8,2


--


12,3


--


Coûts en immobilisations d'actifs de prospection et d'évaluation

(4,2)


(3,1)


(9,3)


(10,9)


Augmentation de la trésorerie affectée

(67,0)


--


(67,0)


--


Acquisition d'une participation ne donnant pas le contrôle

(8,4)


--


(8,4)


--


Autres activités d'investissement

(0,8)


21,5


10,8


57,0


Trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités










d'investissement

(128,0)


(44,6)


278,4


(319,7)


Activités de financement






Intérêts payés

(15,6)


(20,8)


(33,1)


(22,7)


Produits de la facilité de crédit

70,0


--


70,0


--


Rachat de billets de rang supérieur non garantis

--


--


(11,5)


--


Produits de l'émission d'actions accréditives

3,7


--


43,0


--


Achat d'actifs détenus en vertu de contrat de location-financement

(28,3)


--


(28,3)


--


Autres activités de financement

(2,3)


(4,9)


(14,5)


(12,4)


Trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités de










financement

27,5


(25,7)


25,6


(35,1)


Incidence des variations des cours de change sur la trésorerie










et les équivalents de trésorerie

(5,8)


(1,7)


(19,5)


(9,2)


Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents










de trésorerie

(151,8)


--


310,5


(51,8)


Trésorerie et équivalents de trésorerie, au début de la période

632,8


170,5


158,5


222,3


Trésorerie et équivalents de trésorerie détenus en vue de la vente, au










début de la période

--


(12,0)


12,0


(12,0)


Trésorerie et équivalents de trésorerie, à la fin de la période


481,0

$


158,5

$


481,0

$


158,5

$

 

TÉLÉCONFÉRENCE

Une téléconférence aura lieu le jeudi 18 février 2016 à 8 h 30 (HNE) au cours de laquelle la direction discutera des résultats d'exploitation et des résultats financiers de la Société pour le quatrième trimestre et l'exercice de 2015. Une web diffusion de la téléconférence sera disponible sur le site Web d'IAMGOLD à l'adresse www.iamgold.com.

Renseignements au sujet de la téléconférence : Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-4610 ou 1 604 638-5340.

L'enregistrement de l'appel sera disponible pendant un mois après la téléconférence en composant : Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-6413 ou 1 604 638-9010, mot de passe : 1952#.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS 
Toute l'information contenue dans le présent communiqué de presse, y compris l'information relative au rendement financier ou aux résultats d'exploitation futurs de la Société et tout autre énoncé qui exprime les attentes ou les estimations de la direction quant aux rendements futurs, à l'exception des faits historiques, constitue des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont établis selon des anticipations, des estimations, des prévisions et des projections à la date du présent communiqué de presse. Par exemple, les énoncés prospectifs dans le présent communiqué de presse se retrouvent, sans s'y limiter, dans les titres des rubriques intitulées « Faits saillants de l'exercice 2015 » et« Prévisions de 2016 » et comprennent sans s'y limiter, les énoncés concernant les prévisions de la Société à l'égard de la production, le total des coûts décaissés, les coûts de maintien tout inclus, les charges d'amortissement, le taux d'impôt effectif, les coûts en immobilisations, les perspectives des exploitations, les initiatives de gestion des coûts, les projets de développement et d'expansion, la prospection, les cours futurs de l'or, l'estimation des réserves et des ressources minérales, la réalisation des estimations des réserves et des ressources minérales, le moment et le montant de la production future estimée, les coûts de production, les délais d'obtention des permis, les fluctuations des monnaies, les exigences d'investissement supplémentaire, la réglementation gouvernementale des exploitations minières, les risques environnementaux, les dépenses de réhabilitations non anticipées, les litiges liés aux titres de propriétés ou de claims et les limitations de couverture d'assurance. Les énoncés prospectifs sont offerts dans le but de donner des renseignements concernant les attentes actuelles de la direction et les plans au sujet de l'avenir. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par leur utilisation des termes, sans s'y limiter, « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « estimer », « prévoir » ou « chercher à » ainsi que « prévisions », « perspectives », « potentiel », « prospects », « cibles » « stratégie » ou « projet » y compris dans une tournure négative ou des variantes de ces termes ou une terminologie comparable. Les énoncés prospectifs s'appuient nécessairement sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que jugées raisonnables par la direction, sont, de par leur nature, assujetties à d'importantes incertitudes et éventualités d'ordre commercial, économique et concurrentiel. La Société met en garde le lecteur que de tels énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et autres facteurs pouvant entraîner des écarts considérables entre les résultats financiers, le rendement ou les réalisations réels d'IAMGOLD et les prévisions des résultats, du rendement ou des réalisations futurs, exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs ne constituent pas de garanties quant aux résultats futurs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs comprennent, sans s'y limiter, les fluctuations du cours mondial de l'or, du cuivre, de l'argent ou de certaines autres marchandises (comme le diesel et l'électricité); les fluctuations du dollar américain et des autres monnaies, des taux d'intérêt ou des taux d'emprunt de l'or; les risques découlant de la détention d'instruments dérivés; les niveaux de liquidités et des sources de financement; l'accès aux marchés financiers et le financement; les régimes fiscaux miniers; la capacité à réussir l'intégration des actifs acquis; l'évolution des lois, des politiques ou de l'économie des États dans lesquels la Société exerce des activités; les difficultés opérationnelles ou techniques pouvant survenir dans le cadre des activités d'exploitation et de développement; les lois et la réglementation régissant la protection de l'environnement; les relations de travail; la disponibilité et les coûts supérieurs associés aux intrants miniers et à la main-d'œuvre; la nature spéculative de la prospection et du développement, notamment les risques d'épuisement graduel des réserves ou la diminution de leur teneur; l'évolution défavorable des cotes de crédit de la Société; les contestations relatives aux titres de propriété, surtout dans le cas des propriétés non développées; et les risques associés à la prospection, au développement et à l'activité minière. Quant aux projets de développement, la capacité d'IAMGOLD d'assurer ou d'augmenter ses niveaux actuels de production d'or dépend en partie de la réussite de ses projets. Les risques et incertitudes inhérents à tous les projets incluent l'inexactitude des estimations des réserves et des ressources, la récupération métallurgique, les coûts en capital, les coûts d'exploitation de ces projets et les prix futurs des minéraux concernés. Les projets de développement n'ont aucun historique à partir duquel il est possible d'établir une estimation des flux de trésorerie futurs. Les coûts en immobilisations et le temps requis pour développer de nouvelles mines ou autres projets sont considérables, et des changements dans les coûts ou l'échéancier de construction peuvent avoir une incidence sur la rentabilité du projet. Les coûts réels et le rendement sur investissement peuvent varier considérablement des estimations faites par IAMGOLD ou IAMGOLD pourrait ne pas réussir à obtenir les approbations gouvernementales nécessaires pour exploiter un projet; dans un tel cas, le projet pourrait ne pas démarrer selon l'échéancier initial ou ne pas démarrer du tout.

Pour obtenir une analyse détaillée des risques auxquels la Société est confrontée, et qui peuvent faire en sorte que les résultats financiers, la performance ou les réalisations réelles d'IAMGOLD et les prévisions des résultats, de la performance ou des réalisations futures, exprimées ou sous-entendues par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs diffèrent de façon importante, se reporter à la plus récente notice annuelle de la Société déposée auprès des commissions des valeurs mobilières canadiennes sur le site www.sedar.com, et aussi dans le formulaire 40-F (Form 40-F) déposé auprès de la « United States Securities and Exchange Commission » sur le site www.sec.gov/edgar.shtml.Les risques décrits dans la notice annuelle (déposée et consultable sur les sites www.sedar.com et www.sec.gov/edgar.shtml et également disponible sur demande auprès de la Société) sont inclus par référence au présent communiqué de presse.

La Société ne s'engage nullement à mettre à jour publiquement ou à diffuser toute révision de ces énoncés prospectifs résultant de nouvelles informations, des événements futurs ou autres à moins que ce ne soit requis par la loi.

Personnes qualifiées

Les renseignements techniques concernant les activités de prospection contenues dans le présent communiqué sont préparés sous la supervision de Craig MacDougall, géologue professionnel, vice-président principal, Exploration pour IAMGOLD et sont revus et vérifiés par ce dernier. M. MacDougall est une personne qualifiée pour les besoins de la Norme canadienne 43-101.

Au sujet d'IAMGOLD

IAMGOLD (www.iamgold.com) est une société minière de rang intermédiaire possédant quatre mines d'or en exploitation situées sur trois continents. À sa solide base d'actifs stratégiques en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Afrique de l'Ouest s'ajoutent des projets de développement et d'exploration. IAMGOLD est en bonne position pour assurer sa croissance grâce à une saine santé financière, combinée à une expertise de gestion et d'exploitation.

Veuillez noter :
Vous pouvez obtenir une copie de ce communiqué de presse par télécopieur, par courriel, sur le site Web d'IAMGOLD à www.iamgold.com et sur le site Web du groupe CNW à www.newswire.ca. Vous pouvez obtenir tous les documents d'IAMGOLD sur le site www.sedar.com ou www.sec.gov.

The English version of this press release is available at http://www.iamgold.com/.

SOURCE IAMGOLD Corporation

Renseignements : Bob Tait, v.-p., Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation, Tél. : 416 360-4743, Cellulaire : 647 403-5520; Laura Young, directrice principale, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation, Tél. : 416 933-4952, Cellulaire : 416 670-3815; Sans frais : 1 888 464-9999 info@iamgold.com

RELATED LINKS
http://www.iamgold.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.