2 Millions $ de gaspillage au Chantier Bonaventure : le SPSPEM demande au BIG d'enquêter

MONTRÉAL, le 18 mai 2016 /CNW Telbec/ - En cette deuxième journée de grève générale illimitée du Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM), les membres ont effectué une tournée de deux chantiers de Montréal afin de dénoncer les manquements à l'expertise interne et rappeler à l'administration le rôle essentiel qu'effectuent ses ingénieurs dans le contrôle des grands projets d'infrastructure.

Lors de la visite du Chantier Bonaventure, le SPSPEM a dénoncé avec vigueur le dérapage financier du projet qui fera l'objet d'un sauvetage au Conseil d'agglomération prévu demain. Comme le précise le dossier décisionnel présenté au Conseil municipal du 16 mai dernier, de nombreux ajustements techniques ont été requis afin de combler des omissions lors de la production des plans et devis effectués par une firme de génie privée. Ainsi, les budgets ont rapidement été dépassés, ce qui exige d'urgence l'injection d'un autre 2 M$. « Un tel gaspillage aurait pu être évité en impliquant davantage des ingénieurs de la Ville dans ce projet, mais l'administration a préféré donner un chèque en blanc au privé », a dénoncé André Émond, président du SPSPEM.

Suite à la visite du chantier, le SPSPEM a officiellement écrit au Bureau de l'inspecteur général afin de l'inviter à enquêter sur les circonstances ayant mené à cette piètre qualité de travail et à l'explosion des dépenses.

Rappelons que la Commission Charbonneau a mis en lumière l'importance de développer l'expertise interne afin de combattre la collusion et les abus du secteur privé. « Il n'y a toujours pas de processus rigoureux de la gestion des extras à la Ville de Montréal. Cette situation favorise les entrepreneurs et les firmes de génie-conseil. Il faut que l'administration comprenne que les ingénieurs de la ville sont des partenaires importants pour contrer les demandes d'extras abusifs ou injustifiés » a précisé André Émond, président du SPSPEM.

À propos du SPSPEM
Fondé en 2002 à la suite des fusions municipales sur l'île de Montréal, le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal regroupe 440 membres, soit les ingénieurs, les arpenteurs-géomètres, les chimistes et les médecins vétérinaires œuvrant à l'emploi de la Ville.

Les membres du SPSPEM sont sans contrat de travail depuis 31 décembre 2010. Depuis plus de cinq ans, le Syndicat a multiplié les propositions et les concessions pour conclure une entente, mais se bute au refus de l'employeur. La Ville de Montréal réclame une diminution récurrente de la rémunération globale de ses scientifiques de 9%, alors que ceux-ci sont déjà sous les conditions de travail du marché.

 

SOURCE Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM)

Renseignements : Stacy Patenaude, 514-795-9940, stacy@ryanap.com

Profil de l'entreprise

Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.