Les Canadiens estiment toujours que l'achat d'une maison est un bon placement, mais ils retardent le moment de le faire, selon l'Enquête annuelle RBC sur les tendances du marché résidentiel de 2017

Les principales raisons qui motivent cette stratégie sont la possibilité que les prix baissent, le manque d'abordabilité et le caractère imprévisible de l'économie

  • Plus de 80 % des Canadiens croient que l'achat d'une maison est un bon ou un très bon placement.
  • Seulement le quart des Canadiens prévoient acheter une maison cette année (comparativement à 29 % en 2016) ; la proportion la plus élevée se trouve chez les milléniaux (de 18 à 34 ans).
  • Un Canadien sur trois s'inquiéterait si ses versements hypothécaires augmentaient de plus de 10 %.

TORONTO, le 10 avril 2017 /CNW/ - La clôture blanche est peut-être un symbole désuet, mais le rêve d'accession à la propriété se porte bien au Canada. Le prix moyen des maisons au Canada étant supérieur à 500 000 $ (Association canadienne de l'immeuble), bon nombre de Canadiens considèrent toutefois que la propriété d'une maison est inabordable.

Et pourtant, selon l'Enquête annuelle RBC sur les tendances du marché résidentiel de 2017, la majorité des Canadiens (82 %) croient que l'achat d'une maison est un bon investissement… mais pas tout de suite. Le pourcentage de Canadiens ayant l'intention d'acheter une maison d'ici deux ans a diminué pour se fixer à 25 %, comparativement à 29 % en 2016. Les milléniaux (18 à 34 ans) semblent toutefois plus optimistes que les autres groupes d'âge : deux répondants sur cinq (39 %) ont affirmé avoir l'intention d'acheter une maison d'ici deux ans.

Pourquoi les Canadiens retardent-ils l'achat d'une maison ?
Les trois principales raisons mentionnées sont la conviction que les prix des maisons pourraient baisser (58 %), l'incertitude économique (51 %) et les inquiétudes quant au prix abordable des maisons (38 %).

« Pour de nombreux Canadiens, l'achat d'une maison est une étape importante sur le plan financier et personnel ; il s'agit souvent du plus important investissement qu'une personne fera dans sa vie, déclare Nicole Wells, vice-présidente, Produits et segments, Financement sur valeur nette immobilière, RBC. Dans le marché actuel, la meilleure stratégie consiste à bien définir vos besoins et à déterminer combien vous pouvez vous permettre de payer avant de vous mettre à la recherche d'une maison. De cette manière, vous pourrez établir des attentes réalistes et trouver une maison qui correspond à votre budget et à votre mode de vie. Les connaissances et l'éducation sont la clé. »

Le coût de propriété à long terme
Les prix des maisons et les frais de possession continuent d'augmenter, et les Canadiens en ressentent la pression. Les Canadiens sont moins nombreux à s'estimer aptes à survivre à une baisse possible du prix des maisons (65 % comparativement à 73 % en 2016) ou à absorber une possible hausse des taux d'intérêt (57 % comparativement à 63 % en 2016). De plus, un Canadien sur trois (36 %) s'inquiéterait si ses versements hypothécaires augmentaient de 10 % ou plus.

« Les enjeux liés à la propriété surviennent bien avant la prise de possession et se poursuivent bien au-delà du premier versement hypothécaire. Établissez un budget et déterminez combien vous pourrez vous permettre de payer aisément sur une base continue Ensuite, obtenez des conseils spécialisés et ayez recours aux bons outils et aux bonnes ressources pour rester informé », ajoute Mme Wells.

Aider les consommateurs à prendre des décisions éclairées
À l'ère de l'information, les consommateurs ne manquent pas de ressources, mais plutôt de temps. Sachant quels outils sont offerts, ils pourront amorcer la recherche de maison au moment et de la façon qui leur conviennent. Des outils sont à votre disposition pour évaluer l'abordabilité d'une propriété, déterminer l'incidence des changements de taux d'intérêt, choisir le meilleur type d'hypothèque selon votre situation, et même trouver le quartier qui conviendra à votre mode de vie ; les recherches et l'information sont essentielles pour prendre de bonnes décisions.

Les attentes à l'égard des prix varient selon les régions
En ce qui a trait au prix des maisons, les attentes varient beaucoup d'une région à l'autre. Les résidents de la Colombie-Britannique et de l'Ontario estiment que leur marché est favorable aux vendeurs, la demande surpassant l'offre. Mais la comparaison s'arrête là. Pour la première fois en trois ans, les résidents de la Colombie-Britannique sont moins nombreux à croire que les prix augmenteront d'ici un an, ce qui indique un changement de perception qui pourrait influer sur le marché. Les résidents de toutes les autres provinces sont d'avis contraire.


Répondants qui croient que les prix
augmenteront

Marché favorable aux vendeurs


2016

2017

2016

2017

Colombie-Britannique

50 %

36 %

53 %

60 %

Alberta

22 %

35 %

6 %

10 %

Man./Sask.

23 %

41 %

30 %

27 %

Ontario

51 %

56 %

44 %

61 %

Québec

34 %

36 %

13 %

16 %

Atlantique

28 %

39 %

11 %

13 %

Qu'il s'agisse de votre première ou de votre cinquième maison, RBC vous offre les conseils suivants :

Armez-vous de patience : Quand on achète une maison, il est facile de laisser les émotions prendre le dessus. En gardant le cap et en faisant preuve de patience, vous éprouverez moins de stress et serez moins susceptible de prendre une décision précipitée.

Informez-vous : Des contraintes budgétaires aux préférences de quartier, déterminez ce qui compte pour vous et les éléments sur lesquels vous pouvez faire des compromis. Essayez l'outil Accessibilité réelle à la propriété RBC pour obtenir votre préadmissibilité à une hypothèque en 60 secondes et savoir combien vous pouvez vous permettre de payer.

Faites preuve de souplesse : Gardez l'esprit ouvert et envisagez d'autres quartiers qui correspondent à vos préférences et à votre budget. Faites l'essai du Localisateur de quartier RBC et découvrez le quartier qui pourrait être idéal pour vous, les commodités à proximité et le prix des maisons qui s'y trouvent. Vous avez peut-être jeté votre dévolu sur un quartier en particulier, mais un arrondissement avoisinant ou même un quartier semblable situé ailleurs pourrait correspondre à votre budget tout en présentant les caractéristiques que vous voulez.

Tenez compte de votre région : L'enquête de RBC démontre que l'expérience d'achat d'une maison varie selon l'emplacement. Demandez conseil à des experts qui connaissent votre ville et votre quartier, car ils seront en mesure de vous offrir les meilleurs conseils. Si vous avez déjà une maison et envisagez de déménager, faites l'essai de l'Estimateur de propriété RBC et découvrez ce que votre maison actuelle vaut aujourd'hui.

Tenez compte des coûts : Épargner pour une maison représente un tour de force dont l'exécution commence bien avant d'amorcer les recherches. Tout d'abord, mettez en place un plan d'épargne visant un montant supérieur à la mise de fonds minimale. Envisagez différents scénarios pour déterminer ce que vous pourrez vous permettre de payer au fil du temps et des fluctuations de votre revenu mensuel. Prenez en considération les éventuels changements à venir, comme la naissance d'enfants.

RBC
La Banque Royale du Canada est, selon la capitalisation boursière, la plus importante banque du Canada et l'une des plus grandes banques au monde. Elle est l'une des principales sociétés de services financiers diversifiés en Amérique du Nord et offre, à l'échelle mondiale, des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services de gestion de patrimoine, des services d'assurance, des services aux investisseurs ainsi que des services liés aux marchés des capitaux. Elle compte plus de 80 000 employés à temps plein et à temps partiel au service de plus de 16 millions de particuliers, d'entreprises, de clients du secteur public et de clients institutionnels au Canada, aux États-Unis et dans 35 autres pays. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez au www.rbc.com‎.

RBC contribue à la prospérité des collectivités en appuyant une grande diversité d'initiatives communautaires par des dons, des investissements dans les collectivités et le travail bénévole de ses employés. Pour en savoir plus, allez à : http://www.rbc.com/collectivites-durabilite/.

L'enquête annuelle RBC sur les tendances du marché résidentiel
Le présent communiqué expose quelques-unes des conclusions de l'Enquête annuelle RBC sur les tendances du marché résidentiel menée en ligne par Ipsos Reid du 13 au 25 janvier 2017 auprès de 2 073 Canadiens de 18 ans ou plus pour le compte de RBC. L'échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement et que les résultats du sondage soient représentatifs de l'ensemble de la population. La précision des sondages en ligne Ipsos est calculée en fonction d'un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, les résultats sont considérés comme précis à ± 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si tous les adultes canadiens avaient été sondés. L'intervalle de crédibilité sera plus important parmi les sous-ensembles de la population. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par d'autres types d'erreurs, notamment au chapitre de la couverture et des mesures.

SOURCE RBC Banque Royale

Renseignements : Sophie Connor, sophie.connor@rbc.com, Communications, RBC, 647 823-4790

RELATED LINKS
http://www.rbc.com

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

CNW Membership

Fill out a CNW membership form or contact us at 1 (877) 269-7890

Learn about CNW services

Request more information about CNW products and services or call us at 1 (877) 269-7890