Le marché résidentiel de la revente était stable en novembre

OTTAWA, le 15 déc. /CNW/ - En novembre 2010, les ventes résidentielles sur le marché de la revente continuent à se rapprocher des niveaux habituels au pays, après avoir progressé pendant quatre mois d'affilée, rapportent les statistiques publiées par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

Les ventes résidentielles désaisonnalisées réalisées à l'échelle nationale par l'entremise du système MLS® des chambres immobilières canadiennes ont accusé une hausse de 4,8 p. 100 en novembre 2010. Bien que l'activité n'ait pas réussi à atteindre le niveau record enregistré en novembre 2009, les ventes désaisonnalisées sont maintenant de 19,5 p. 100 supérieures aux niveaux répertoriés en juillet dernier, lorsque le marché a enregistré le plus bas niveau de l'année.

« Les ventes ont accusé une hausse dans plusieurs marchés locaux, tandis qu'elles ont ralenti ailleurs », a affirmé Georges Pahud, le président de l'ACI. « Les acheteurs d'habitations et propriétaires-vendeurs doivent prendre conscience que les tendances risquent d'être différentes dans les marchés à l'échelle locale et nationale; c'est la raison pour laquelle il serait dans leur intérêt de consulter un AGENT IMMOBILIER de leur localité, afin de comprendre comment évolue le marché résidentiel dans leur région. »

Comparativement au mois d'octobre, l'activité désaisonnalisée a augmenté dans deux tiers des marchés locaux, y compris dans huit des dix marchés canadiens les plus vigoureux. On a enregistré des hausses mensuelles à Toronto (+6,0 p. 100), à Montréal (+8,2 p. 100), dans la région métropolitaine de Vancouver (+11,3 p. 100), à Calgary (+2,6 p. 100), à Edmonton (+6,9 p. 100), à Ottawa (+4,2 p. 100), à Fraser Valley (+10,5 p. 100), et à London & St. Thomas (+6,5 p. 100). Ces marchés représentaient plus de la moitié de l'activité répertoriée à l'échelle nationale en novembre.

Les ventes réelles (non corrigées des variantes saisonnières) réalisées au Canada en novembre dernier étaient de 9,3 p. 100 inférieures aux niveaux atteints en novembre 2009.

La persistance des baisses significatives enregistrée d'une année à l'autre comparativement aux niveaux records atteint l'an dernier voilait l'amélioration soutenue des ventes enregistrées au pays depuis juillet 2010. Une comparaison de l'activité et des ventes enregistrées pour le même mois au cours des années précédentes laisse croire que les ventes suivent le cours normal. (Tableau 1 : http://www.crea.ca/public/news_stats/pdfs/2010_12_15_media_report_fr.pdf)

Les nouveaux mandats résidentiels désaisonnalisés inscrits aux Systèmes MLS® canadiens étaient en baisse de 0,7 p. 100 en novembre. Les nouveaux mandats sont toujours 14,6 p. 100 inférieurs au sommet atteint en avril 2010.

Le marché résidentiel national, qui se stabilise graduellement depuis juillet dernier grâce aux ventes qui s'améliorent et à la progression modeste du nombre de nouveaux mandats, demeure équilibré. Au Canada, environ 60 p. 100 des marchés locaux étaient en équilibre en novembre. Parmi les 40 p. 100 qui restent, trois quarts de ces marchés avaient un rapport ventes-inscriptions qui qualifiait le marché de marché vendeur. 

« Une hausse des nouveaux mandats permettra sans doute à plusieurs marchés vendeurs de reprendre l'équilibre au cours des prochains mois », déclara Gregory Klump, l'économiste en chef de l'ACI. On prévoit que si les ventes augmentent et les prix se stabilisent, les propriétaires-vendeurs qui attendaient que la conjoncture s'améliore pour inscrire leurs maisons sur le marché iront de l'avant maintenant que la demande en logements prend du mieux depuis quelques mois. »

Le nombre de mois en inventaire désigne le nombre de mois qu'il faudrait compter pour vendre l'inventaire actuel au taux de ventes actuel. Il permet également de mesurer l'équilibre qui existe entre l'offre et la demande de logements. Le nombre de mois d'inventaire désaisonnalisé à l'échelle nationale se situait à 5,8 mois à la fin de novembre : une amélioration de 6,1 mois comparativement au mois d'octobre. À l'heure actuelle, il est de 1,4 mois inférieur au niveau enregistré en 2010, lorsqu'il avait atteint le plus haut niveau cette année.

Le prix moyen des maisons vendues au pays en novembre 2010 s'élevait à 344 268 $, soit deux pour cent de plus qu'à pareille époque l'an dernier. Près de deux tiers des marchés locaux ont enregistré une hausse annuelle du prix moyen. Comparativement à pareille époque l'année dernière, au cours des derniers mois, le prix moyen à l'échelle nationale a subi l'influence des prix à la hausse par rapport aux ventes à la baisse dans certains des marchés canadiens les plus dispendieux.

« Suite aux baisses significatives qui ont été enregistrées au début de la récente récession économique et les hausses vertigineuses qui se sont produites pendant la reprise qui a suivi, le marché de l'habitation au pays semble retourner à des niveaux habituels », déclara Klump. « Les modifications prudentes et suffisantes qui ont été apportées aux règlements hypothécaires plus tôt cette année sont parvenues à empêcher l'activité spéculative sur le marché de l'habitation, tout en assurant que l'abordabilité des logements soit toujours une option pour plusieurs acheteurs d'habitations solvables. Cela est une bonne chose, puisque l'activité résidentielle a favorisé la croissance économique au Canada cette année. La hausse des taux d'intérêt et une croissance de l'emploi moins importante à l'horizon contribueront sans doute à une augmentation moins significative des ventes résidentielles et du prix moyen l'année prochaine, et tiendront compte d'une baisse des prévisions de la croissance économique. »

VOUS ÊTES PRIÉS DE NOTER que les renseignements que contient le présent communiqué représentent les données sur les ventes MLS® enregistrées le mois précédent dans les principaux marchés et à la grandeur du pays. 

L'ACI tient à signaler que le prix moyen s'avère pratique pour déterminer les tendances au cours d'une période de temps, mais qu'il ne révèle pas les prix réels dans les centres regroupant des quartiers très différents, ni ne tient-il compte des différences de prix d'une région géographique à l'autre. Les renseignements statistiques que renferme la présente analyse comprennent toutes les catégories de logements.

Le système MLS® est un système de commercialisation coopératif exploité seulement par les chambres immobilières canadiennes aux fins d'assurer la diffusion maximum des propriétés à vendre.

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales canadiennes à vocation unique, représente les intérêts de plus de 100 000 AGENTS IMMOBILIERS, qui relèvent de plus de 100 chambres et associations immobilières.

D'autres renseignements sont affichés au http://www.crea.ca/public/news_stats/pdfs/2010_12_15_media_report_fr.pdf et http://www.crea.ca/public/news_stats/media.htm.

SOURCE Association canadienne de l'immeuble

Renseignements : Renseignements:

Linda Kristal, Directrice des Communications
L'Association canadienne de l'immeuble
No de tél. : 613-237-7111 ou 613-447-4532
Courriel: lkristal@crea.ca


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

CNW Membership

Fill out a CNW membership form or contact us at 1 (877) 269-7890

Learn about CNW services

Request more information about CNW products and services or call us at 1 (877) 269-7890