Le gouvernement du Canada et le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard signent un accord bilatéral sur l'apprentissage et la garde des jeunes enfants

Un nouveau soutien pour les nourrissons, les enfants d'âge préscolaire et les enfants dont les parents ont un emploi saisonnier ou un horaire par quarts

CHARLOTTETOWN, PEI, le 29 août 2017 /CNW/ - Le gouvernement du Canada fait des investissements considérables dans les systèmes d'apprentissage et de garde des jeunes enfants en vue d'améliorer la vie des enfants canadiens et de leurs familles. Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Jean-Yves Duclos, et le ministre de l'Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture de l'Île-du-Prince-Édouard, l'honorable Doug Currie, ont conclu aujourd'hui un accord bilatéral d'une durée de trois ans qui confirme leur engagement et leur soutien envers les besoins particuliers de l'Île-du-Prince-Édouard en matière d'apprentissage et de garde des jeunes enfants.

L'accord prévoit l'octroi de 10,5 millions de dollars sur trois ans à l'Île-du-Prince-Édouard au titre de l'apprentissage et la garde des jeunes enfants. Ce financement servira principalement à améliorer l'accès à des services d'apprentissage et de garde pour les enfants vulnérables, comme les nourrissons, les enfants d'âge préscolaire et les enfants dont les parents ont un emploi saisonnier ou un horaire par quarts, de même que pour les groupes sous-desservis dont les familles de nouveaux arrivants, et les collectivités acadiennes et francophones. Les fonds serviront aussi à la formation professionnelle d'éducateurs de la petite enfance dans le but d'améliorer la qualité et la richesse des expériences pour les enfants.

Cette annonce fait suite à l'accord historique conclu le 12 juin par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l'apprentissage et de la garde de jeunes enfants concernant un Cadre multilatéral d'apprentissage et de garde des jeunes enfants. Le Cadre jette les bases qui amèneront les gouvernements à travailler à la concrétisation d'une vision commune à long terme, selon laquelle tous les enfants du Canada profitent de services de qualité en matière d'apprentissage et de garde des jeunes enfants, qui créent un environnement enrichissant. Les principes sur lesquels repose le Cadre comprennent l'amélioration de la qualité, de l'accessibilité, de la souplesse et de l'inclusivité de l'apprentissage et de la garde des jeunes enfants, en tenant compte des besoins des familles qui ont le plus besoin de services de garde.

L'accord bilatéral est une autre mesure qui permettra d'assurer aux enfants de l'Île-du-Prince-Édouard le meilleur départ possible dans la vie et la possibilité de développer leur plein potentiel. Il est appuyé par les investissements à long terme au titre de l'apprentissage et de la garde des jeunes enfants annoncés par le gouvernement du Canada dans les budgets de 2016 et de 2017, qui s'élèvent à 7,5 milliards de dollars sur 11 ans.

Citations

« La mise sur pied de systèmes d'apprentissage et de garde des jeunes enfants est l'un des meilleurs investissements que peut faire notre gouvernement pour renforcer les familles canadiennes, la société et l'économie. En combinant nos efforts avec ceux de l'Île-du-Prince-Édouard, nous obtiendrons des résultats concrets et progressifs pour les enfants qui en ont le plus besoin. »
- L'honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

« Si le système d'apprentissage et de garde des jeunes enfants de l'Île-du-Prince-Édouard est un chef de file mondial, c'est en partie en raison de nos normes élevées, de son accessibilité, des éducateurs de la petite enfance agréés et du curriculum provincial. Quand nous faisons des investissements essentiels dans les enfants de zéro à quatre ans et dans leurs familles, c'est dans l'avenir de toute la province que nous investissons. »
- L'honorable Doug Currie, ministre de l'Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture de l'Île-du-Prince-Édouard

Les faits en bref

  • Dans les budgets de 2016 et de 2017, le gouvernement fédéral proposait d'investir 7,5 milliards de dollars sur 11 ans, à compter de 2017-2018, pour soutenir et créer un plus grand nombre de places abordables et de qualité dans les garderies partout au pays, notamment pour les familles qui en ont le plus besoin. Sur cette somme :
    • 95 millions de dollars serviront à combler les lacunes en matière de données pour mieux comprendre à quoi ressemblent les services de garde d'enfants au Canada et pour suivre les progrès;
    • 100 millions de dollars seront affectés à l'innovation en matière d'apprentissage et de garde des jeunes enfants;
    • un montant sera consacré au renforcement des services d'apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones adaptés sur le plan culturel.
  • Le gouvernement fédéral conclura avec chaque province et chaque territoire un accord bilatéral d'une durée de trois ans qui précisera les besoins d'apprentissage et de garde des jeunes enfants propres à chaque administration auxquels il faut répondre ainsi que l'affectation des fonds à cette fin.
  • Dans le cadre des accords bilatéraux, le gouvernement du Canada versera aux provinces et aux territoires une somme de 1,2 milliard de dollars au cours des trois prochaines années au titre des programmes d'apprentissage et de garde des jeunes enfants. Les gouvernements présenteront chaque année un rapport sur les progrès accomplis par rapport au Cadre et aux accords bilatéraux.
  • Les investissements bilatéraux à l'Île-du-Prince-Édouard appuieront des investissements considérables dans la prochaine génération, notamment :
    • agrandir des espaces, particulièrement ceux destinés aux nourrissons;
    • soutenir les enfants qui ont des besoins spéciaux et les familles vulnérables qui pourraient bénéficier de services d'apprentissage et de garde de qualité;
    • répondre aux besoins de longue date des familles de l'Île qui ont des emplois saisonniers ou qui travaillent par quarts.
  • Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard investit actuellement 11,4 millions de dollars dans des programmes et des services d'apprentissage préscolaire, en plus de 1,5 million de dollars dans les services à la petite enfance pour les autistes. Au total, 45 centres de la petite enfance désignés recevront un financement. 
  • Actuellement, il existe 139 programmes autorisés à l'Île-du-Prince-Édouard, c'est-à-dire 45 centres de la petite enfance, 26 garderies, 9 centres préscolaires, une maison familiale et 58 garderies complémentaires de l'école.

Liens connexes

Cadre multilatéral d'apprentissage et de garde des jeunes enfants

Suivez-nous sur Twitter


Document d'information


ACCORD ENTRE LE CANADA ET L'ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD SUR L'APPRENTISSAGE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

Le 12 juin 2017, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l'apprentissage et de la garde des jeunes enfants ont signé le Cadre multilatéral d'apprentissage et de garde des jeunes enfants. Il s'agit d'une étape très importante, puisque les gouvernements se sont entendus pour résoudre certains des principaux problèmes nationaux en matière d'apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Les gouvernements travailleront à concrétiser leur vision commune à long terme du Cadre, qui veut que tous les enfants du Canada puissent fréquenter un établissement d'apprentissage et de garde de jeunes enfants qui soit de qualité et qui constitue pour eux une expérience enrichissante. Ils se sont engagés à accroître la qualité, l'accessibilité, l'abordabilité, la flexibilité et l'inclusivité des services d'apprentissage et de garde d'enfants, tout particulièrement pour les familles qui en ont le plus besoin.

La mise en œuvre de ce Cadre, et d'un cadre distinct d'apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones, à élaborer en collaboration avec Autochtones, est appuyée par les investissements fédéraux proposés dans les budgets de 2016 et de 2017, lesquels totalisent 7,5 milliards de dollars sur 11 ans. Ces accords bilatéraux précisent les besoins d'apprentissage et de garde des jeunes enfants propres à chaque administration auxquels il faut répondre ainsi que l'affectation des fonds à cette fin. Dans cette optique, gouvernement du Canada versera aux provinces et aux territoires une somme de 1,2 milliard de dollars au cours des trois prochaines années.

Les gouvernements du Canada et de l'Île-du-Prince-Édouard ont conclu un accord bilatéral sur l'apprentissage et la garde des jeunes enfants. Dans le cadre de cet accord d'une durée de trois ans, le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard recevra 10,5 millions de dollars en vue d'investir pour agrandir des espaces (particulièrement ceux destinés aux nourrissons), soutenir les enfants qui ont des besoins spéciaux et les familles vulnérables qui pourraient bénéficier de services d'apprentissage et de garde de qualité et répondre aux besoins de longue date des familles de l'Île qui ont des emplois saisonniers ou qui travaillent par quarts.

D'ici à la fin de cet accord de trois ans, le financement permettra :

  • d'augmenter l'accès pour les enfants vivant dans les collectivités mal desservies et les enfants qui sont plus vulnérables, y compris les nourrissons, les enfants d'âge préscolaire, les enfants dont les parents occupent un emploi à horaire atypique ou un emploi saisonnier et les enfants des familles de nouveaux arrivants;
  • d'augmenter les services d'apprentissage et de garde des jeunes enfants pour les enfants les plus vulnérables, y compris les enfants ayant des capacités uniques et les enfants de collectivités acadiennes et francophones;
  • d'accroître la qualité des expériences d'apprentissage et de garde offertes aux jeunes enfants par le personnel en mettant à la disposition de celui-ci du soutien à la formation en matière d'apprentissage et de garde des jeunes enfants.

 

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Renseignements à l'intention des médias : Émilie Gauduchon-Campbell, Attachée de presse, Cabinet de l'honorable Jean-Yves Duclos, C.P., député, Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, 819-654-5546 ; Jean Doherty, Agente principale des communications, Ministère de l'Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture, 902-368-6449 ; Demande de renseignements généraux : Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

CNW Membership

Fill out a CNW membership form or contact us at 1 (877) 269-7890

Learn about CNW services

Request more information about CNW products and services or call us at 1 (877) 269-7890