Groupe HNZ présente ses résultats de l'exercice 2016

  • Produits de 212,3 millions de dollars, contre 188,7 millions de dollars pour l'exercice précédent
  • BAIIAL ajusté de 45,2 millions de dollars ou 21,3 %, contre 32,6 millions de dollars ou 17,3 % pour l'exercice précédent
  • BAIIA ajusté de 27,1 millions de dollars ou 12,8 %, contre 22,0 millions de dollars ou 11,7 % pour l'exercice précédent
  • Résultat net de 3,4 millions de dollars, ou 0,26 $ par action, contre une perte nette de 13,8 millions de dollars, ou (1,05 $) par action, à la suite de la charge de dépréciation des noms commerciaux inscrite à l'exercice précédent
  • Position financière solide caractérisée par une situation de trésorerie de 15,0 millions de dollars et une facilité de crédit de 75 millions de dollars (65 miilions de dollars déduction faite des lettres de crédit)

MONTRÉAL, le 16 mars 2017 /CNW/ - Groupe HNZ Inc. (TSX : HNZ) (la « Société »), une entreprise internationale de transport par hélicoptère et de services de soutien connexes, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2016.

Faits saillants financiers

Trimestres clos les 31 décembre

Exercices clos les 31 décembre

(en milliers de dollars, sauf les données par action)

2016

2015

2016

2015

Produits

50 925

48 761

212 341

188 732

BAIIAL ajusté[1]

7 536

7 673

45 174

32 559

BAIIA ajusté[2]

2 270

3 432

27 088

22 036

Résultat net (perte nette)[3]

(3 001)

(2 652)

3 426

(13 766)


Par action - de base et après dilution ($)

(0,23)

(0,20)

0,26

(1,05)

Flux de trésorerie opérationnels

1 477

10 216

12 915

13 411

Moyenne pondérée du nombre d'actions en circulation (toutes catégories)

13 012 673

13 057 785

13 020 592

13 065 971

[1]

BAIIA ajusté (tel que défini ci-dessous) avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères, mais incluant les frais payés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués, comme la maintenance et les frais d'équipage (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS).

[2]

Résultat net avant charges financières, montant net, impôt sur le résultat et amortissement, ajusté en fonction du gain ou de la perte à la cession d'immobilisations corporelles, de la charge de dépréciation sans effet sur la trésorerie (le cas échéant) et de la variation de la juste valeur de l'obligation de racheter les actions de détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle de filiales, comme indiqué dans le rapprochement du BAIIA et BAIIAL (se reporter au rapprochement à la section sur les mesures non conformes aux IFRS).

[3]

Attribuable aux actionnaires de la Société.

 

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE
Au quatrième trimestre de 2016, les produits ont augmenté de 2,1 millions de dollars pour s'établir à 50,9 millions de dollars, comparativement à 48,8 millions de dollars pour l'exercice précédent, un résultat principalement attribuable à la hausse des produits liés aux services accessoires. La Société a effectué 8 304 heures de vol, contre 8 290 heures au quatrième trimestre de 2015, soit une hausse de 0,2 %.

Les produits liés aux activités accessoires ont augmenté de 1,3 million de dollars, ce qui s'explique principalement par une hausse des activités découlant du contrat de forfait d'entraînement au vol et de soutien (FEVS) et par une augmentation du côté de Nampa Valley et de Heli-Welders. Les produits côtiers ont augmenté de 0,8 million de dollars, essentiellement en raison de l'ajout des activités d'Acasta HeliFlight Inc. (« Acasta ») et d'une hausse des produits découlant du contrat du Système d'Alerte du Nord (SAN). Enfin, les produits extracôtiers sont demeurés stables, les gains réalisés en Asie du Sud-Est ayant été contrebalancés par une baisse des activités découlant du contrat de soutien extracôtier avec Shell Canada à Halifax et par une diminution des produits liés au contrat avec Shell aux Philippines.

Les dépenses d'exploitation avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères ont augmenté de 4,3 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent pour atteindre 43,7 millions de dollars au quatrième trimestre. Cette augmentation des dépenses d'exploitation résulte principalement d'une hausse des activités liées au contrat de FEVS, d'une augmentation des coûts de Norsk, de l'ajout d'Acasta et d'une hausse des activités en Asie du Sud-Est, partiellement contrebalancés par une diminution des coûts de HNZ Topflight et le contrat de services médicaux d'urgence en Nouvelle-Écosse.

La Société a enregistré un gain de change de 0,3 million de dollars au quatrième trimestre, comparativement à une perte de 1,7 million de dollars à la même période l'an dernier. L'écart de 2,0 millions de dollars s'explique principalement par la perte subie en 2015 à la réévaluation des comptes de fonds de roulement des filiales à l'étranger.

Le BAIIAL et le BAIIA ajustés pour le quatrième trimestre de 2016 s'élevaient à 7,5 millions de dollars et à 2,3 millions de dollars respectivement, soit 14,7 % et 4,5 % des produits, contre 7,7 millions de dollars et 3,4 millions de dollars l'année dernière.

Pour la période de trois mois close le 31 décembre 2016, la charge d'impôt de la Société était de 1,5 million de dollars (contre 1,7 million de dollars à la même période en 2015). La charge d'impôt ne tient pas compte des pertes subies par diverses filiales pour lesquelles aucune économie d'impôt n'a été constatée durant cette période.

La perte nette attribuable aux actionnaires de la Société s'est chiffrée à 3,0 millions de dollars, ou (0,23 $) par action, comparativement à une perte nette de 2,7 millions de dollars, ou (0,20 $) par action en 2015. Les flux de trésorerie opérationnels se sont chiffrés à 1,5 million de dollars au quatrième trimestre de 2016, contre 10,2 millions de dollars pour la même période à l'exercice précédent.

« Les résultats du quatrième trimestre témoignent de la croissance continue des services accessoires, mais aussi des fluctuations saisonnières et des tensions subies par le secteur côtier canadien en raison de la baisse des activités dans les ressources », a déclaré Don Wall, président et chef de la direction du Groupe HNZ inc. « L'ajout d'Acasta nous a permis d'élargir notre présence dans un segment solide du marché et notre investissement porte ses fruits. Même si les produits extracôtiers sont demeurés stables, les récentes attributions de contrats prouvent que nous avons notre place dans ce secteur. Nous sommes heureux d'avoir connu une année de rentabilité modeste malgré la conjoncture difficile qui prévaut sur le marché et de terminer 2016 avec un excellent bilan et 15,0 millions de dollars à notre disposition. »

Au 31 décembre 2016, la Société est forte d'un fonds de roulement de 58,1 millions de dollars et d'une trésorerie et équivalents de trésorerie de 15,0 millions de dollars.

RÉSULTATS DE L'EXERCICE
Pour la période de douze mois close le 31 décembre 2016, les produits s'élevaient à 212,3 millions de dollars, comparativement à 188,7 millions de dollars pour la période correspondante de 2015. Cette hausse s'explique par une augmentation de 13,8 millions de dollars des produits liés aux activités extracôtières, une augmentation de 7,5 millions de dollars des produits liés aux services accessoires et une hausse de 2,3 millions de dollars des produits provenant des activités côtières. La Société a effectué 40 828 heures de vol durant cette période, comparativement à 40 680 heures en 2015.

Le BAIIAL ajusté et le BAIIA ajusté, pour la période de douze mois, se sont chiffrés respectivement à 45,2 millions de dollars et à 27,1 millions de dollars, comparativement à 32,6 millions de dollars et 22,0 millions de dollars pour l'exercice précédent.

Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s'est établi à 3,4 millions de dollars, ou 0,26 $ par action, contre une perte nette de 13,8 millions de dollars, ou (1,05 $) par action en 2015. Les flux de trésorerie opérationnels se sont chiffrés à 12,9 millions de dollars, contre 13,4 millions de dollars pour la même période à l'exercice précédent.

Pour la période de douze mois close le 31 décembre  2016, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés totalisaient 10,6 millions de dollars, contre 10,3 millions de dollars en 2015.

FAITS SAILLANTS DE L'EXERCICE ET DES SUITES DE L'EXERCICE 2016
Contrat d'activités extracôtières en Nouvelle-Écosse
Le 9 mars 2017, la Société a annoncé la conclusion d'un nouveau contrat pluriannuel de services de transport par hélicoptère pour les activités extracôtières d'ExxonMobil Canada et d'Encana Corporation en Nouvelle-Écosse, au Canada. La Société fournira deux hélicoptères Sikorsky S‑92 pour une période de trois ans commençant vers la fin du deuxième trimestre 2017. Le transport par hélicoptère est d'un soutien indispensable pour la sécurité des activités quotidiennes du projet d'exploitation au large de l'île de Sable et du projet Deep Panuke, deux installations de production de gaz naturel situées à environ 200 kilomètres des côtes.

Prolongation du contrat de services médicaux d'urgence en Nouvelle-Écosse
Le 26 janvier 2017, la Société a annoncé la prolongation du contrat de services ambulanciers par hélicoptères LifeFlight des services médicaux d'urgence (« SMU ») avec la province de la Nouvelle-Écosse. HNZ, qui exerce ses activités sous le nom d'« Hélicoptères Canadiens », continuera à soutenir les SMU au moyen d'un contrat modifié prévoyant la fourniture de deux hélicoptères Sikorsky S‑76C+, une amélioration par rapport au modèle Sikorsky S‑76A actuellement utilisé. Le contrat modifié devrait entrer en vigueur le 1er août 2017 et expire le 31 mars 2032. Les produits d'exploitation tirés du contrat devraient atteindre quelque 105 millions de dollars en dollars canadiens.

Investissement en Australie aux fins du contrat extracôtier avec INPEX
Le 1er décembre 2016, la Société a annoncé qu'elle avait créé PHI HNZ Australia Pty Limited, une entité juridique distincte détenue à parts égales par PHI, Inc. («PHI») et la Société, afin de fournir des services de transport extracôtiers par hélicoptère au projet de gaz naturel liquéfié Ichthys dirigé par INPEX. L'entité fournira jusqu'à quatre hélicoptères lourds Sikorsky S­92 en collaboration avec le fournisseur actuel de services de transport aérien du projet Ichthys, à l'appui des activités d'installation, de raccordement, de mise en service et de production sécuritaires et efficaces des installations extracôtières de ce projet en Australie. Les hélicoptères loués auprès de PHI fourniront les services pour les installations extracôtières du projet Ichthys et seront déployés à partir de Broome, en Australie-Occidentale. Le contrat entrera en vigueur au plus tard le 1er avril 2017 et comportera une durée initiale de cinq ans de même que deux options de renouvellement de deux ans chacune.

PHI HNZ Australia Pty Limited est conçue pour fournir une solution de services aériens complète au projet Ichthys. En utilisant des hélicoptères de PHI et en employant des membres du personnel de HNZ, l'entité sera responsable de tous les aspects du contrat par l'entremise d'ententes de service en fournissant le personnel, l'équipement et le soutien nécessaires aux opérations en vol, à la maintenance et à l'administration.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités
Le 25 août 2016, la Société a annoncé le renouvellement de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités de jusqu'à 390 625 actions ordinaires ou actions avec droit de vote variable représentant environ 3 % des actions ordinaires et avec droit de vote variable émises et en circulation de la Société. La limite quotidienne est fixée à 1 059 actions, à l'exception des rachats de blocs. L'offre a été renouvelée pour une période de douze mois se terminant le 28 août 2017. Durant l'exercice clos le 31 décembre 2016, la Société a racheté 38 091 actions en contrepartie de la somme de 421 962 $ (comparativement à 27 467 actions en contrepartie de la somme de 303 245 $ en 2015).

Renouvellement du contrat de soutien par hélicoptère aux activités pétrolières et gazières extracôtières en Nouvelle-Zélande
Le 1er juin 2016, HNZ a annoncé que HNZ New Zealand a conclu un contrat de soutien par hélicoptère aux activités pétrolières et gazières extracôtières avec un consortium de clients, dont Shell Todd Oil Services Limited, AWE Taranaki Limited, OMV New Zealand Limited et Origin Energy Resources (Kupe) Limited, New Plymouth.

Le contrat a pris effet le 1er avril 2016, HNZ ayant alors commencé la prestation de services de relève d'équipe par hélicoptère depuis New Plymouth vers différentes plateformes pétrolières extracôtières en Nouvelle-Zélande au moyen de deux hélicoptères AgustaWestland AW139. Ce contrat remplace deux contrats antérieurs qu'HNZ avait avec le même groupe de clients qui utilisaient collectivement trois hélicoptères AW139. L'un des hélicoptères AW139 basés en Nouvelle-Zélande a été redéployé pour d'autres opportunités à l'extérieur du pays. Le contrat a une durée initiale de cinq ans et est assorti de cinq options de renouvellement d'un an, au gré du client.

Les produits d'exploitation tirés du contrat au cours de la durée initiale de cinq ans devraient atteindre quelque 60 millions de dollars (67 millions de dollars néo-zélandais), compte tenu des ajustements annuels au titre de l'inflation tout au long de la durée. Le contrat comporte des produits d'exploitation en dollars américains et en dollars néo-zélandais, correspondant aux frais sous-jacents de l'opération.

Renouvellement du contrat de soutien par hélicoptère aux activités pétrolières et gazières extracôtières de Shell Philippines Exploration
Le 1er juin 2016, HNZ a a obtenu une prolongation de cinq ans de son contrat existant avec Shell Philippines Exploration, BV (SPEX). Cette prolongation remplace les cinq périodes d'options d'un an initiales à l'expiration du contrat existant, et sera en vigueur d'août 2017 à août 2022. Le contrat avec SPEX prévoit la mise à disposition de deux hélicoptères AgustaWestland AW139 pour la prestation de services à la plateforme gazière Malampaya.

Les produits d'exploitation tirés de la prolongation de cinq ans devraient s'élever à quelque 61 millions de dollars (47 millions de dollars US). Des frais non récurrents d'environ 3 millions de dollars US ont été engagés pour le remplacement d'aéronefs au cours de l'exercice 2016.

PERSPECTIVES
« Nous continuons de miser sur l'élargissement de notre présence sur le marché extracôtier, qui a représenté près de 45 % de nos produits en 2016. Nous avons amélioré notre visibilité à long terme grâce aux contrats pluriannuels conclus au cours des douze derniers mois, comme le contrat avec INPEX pour son nouveau projet de GNL, Ichthys; le contrat de services médicaux d'urgence en Nouvelle-Écosse, rehaussé et prolongé jusqu'en 2032 tout juste après la fin de l'année; et le contrat de trois ans pour les activités extracôtières en Nouvelle-Écosse. Nous sommes bien placés pour tirer avantage de différentes occasions de croissance stratégiques, que ce soit des acquisitions, la formation de coentreprises ou la diversification », conclut M. Wall.

TÉLÉCONFÉRENCE
La Société tiendra une téléconférence le vendredi 17 mars 2017 à 11 h, heure de l'Est, pour discuter de ses résultats. Les personnes intéressées peuvent y participer en composant le 514 807‑9895 (à Montréal) ou le 1 888 231‑8191 (sans frais). Si vous ne pouvez pas vous joindre à l'appel en direct, vous pourrez écouter un enregistrement de la téléconférence en composant le 416 849‑0833 (à Toronto), le 514 807‑9274 (à Montréal) ou le 1 855 859‑2056 (sans frais), puis le code d'accès suivant : 74473973. L'enregistrement sera disponible jusqu'au 24 mars 2017.

À PROPOS DU GROUPE HNZ INC.
Groupe HNZ inc. est une entreprise internationale de transport par hélicoptère et de services de soutien connexes dont l'exploitation s'étend au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Norvège, en Antarctique, aux États-Unis et en Asie du Sud-Est. La Société exploite sous diverses bannières plus de 115 hélicoptères au service d'activités d'affrètement extracôtières et côtières. Les services d'affrètement extracôtiers à l'échelle mondiale sont offerts par l'entremise de Norsk en Norvège et de HNZ Global dans le reste du monde, alors que les services d'affrètement côtiers sont offerts par l'entremise de Hélicoptères Canadiens au Canada, par Acasta dans le Nord du Canada et par HNZ en Asie-Pacifique et en Antarctique. Les clients se composent de sociétés multinationales et d'organismes gouvernementaux, notamment dans les secteurs des activités pétrolières et gazières extracôtières et côtières, de l'exploration minière, du soutien militaire, de l'hydroélectricité et des services publics, de la gestion forestière, de la construction, ainsi que des services d'ambulances aériennes et de soutien aux missions de recherche et de sauvetage. En plus des services de transport par hélicoptère, la Société offre des services accessoires, notamment des services de réparation et de maintenance à des tierces parties et de la formation avancée au pilotage au centre d'entraînement de renommée internationale « HNZ Topflight » situé à Penticton, en Colombie-Britannique. La Société a son siège social près de Montréal, au Canada, et emploie environ 600 personnes dans 37 emplacements à travers le monde. Les produits liés aux activités extracôtières et aux services accessoires sont habituellement répartis sur toute l'année, tandis que les produits liés aux activités côtières sont saisonniers et atteignent un pic de mai à octobre.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des « énoncés prospectifs » qui comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs connus et inconnus qui peuvent faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats réels de la Société, ou les résultats de l'industrie, diffèrent considérablement du rendement, des réalisations ou des résultats futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Lorsqu'ils sont utilisés dans le présent communiqué, ces énoncés comprennent des termes comme « pouvoir », « avoir l'intention de », « devrait », « s'attendre à », « prévoir », « croire », « planifier », « anticiper », « estimer », « prédire », « éventuel », ou la forme négative de ces termes ou une terminologie semblable. Ces énoncés peuvent comprendre, entre autres, des énoncés sur la situation financière, les résultats d'exploitation, les objectifs, les politiques en matière de dividendes, la participation aux processus d'appel d'offres, le maintien de relations d'affaires avec d'importants clients actuels ou potentiels, les produits attendus des contrats avec des clients importants, les niveaux d'activité saisonniers, le maintien d'ententes contractuelles, toute perte de survaleur qu'entraînerait un changement dans ces relations, l'incidence de l'incertitude économique, l'habilité du Groupe HNZ à réduire ses coûts opérationnels, la concurrence prévue, l'utilisation de fonds disponibles, le maintien des relations stratégiques avec des communautés autochtones, le respect des règlements (notamment, les règlements en matière d'environnement et de transport) et des lois (notamment, la législation fiscale) qui s'appliquent à la Société. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Bien que les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse se fondent sur des hypothèses que la direction de la Société juge raisonnables, cette dernière ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels correspondront à ces énoncés prospectifs. Les hypothèses sur lesquelles se fondent les énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s'y limiter, les tendances économiques générales, les tendances sectorielles, les relations contractuelles et d'affaires actuelles, les marchés financiers et le contexte concurrentiel, gouvernemental, règlementaire et juridique actuel.

Ces énoncés sont fondés non pas sur des faits historiques, mais sur les attentes actuelles de la direction concernant les événements et le rendement opérationnel futurs et ne valent qu'à la date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques importants et ne devraient pas être considérés comme des garanties quant au rendement ou aux résultats futurs, et ils ne constitueront pas nécessairement des indications exactes concernant le fait que ces résultats seront atteints ou non. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats dont il est question dans les énoncés prospectifs, y compris, sans toutefois s'y limiter, les facteurs mentionnés dans ce communiqué de presse comme étant des « facteurs de risque ». Ces énoncés prospectifs sont faits en date du présent communiqué de presse, et la Société ne s'engage nullement à les mettre à jour ni à les réviser pour tenir compte de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances à moins d'y être tenue par les lois en vigueur.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS
Ce communiqué de presse contient certaines mesures financières non conformes aux IFRS, conformément à la définition énoncée dans les lois sur les valeurs mobilières applicables, notamment le BAIIA ajusté, le BAIIAL ajusté, le résultat opérationnel ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie. La Société est d'avis que de telles mesures financières non conformes aux IFRS améliorent la comparabilité d'un exercice à l'autre en ce qui a trait à ses résultats en donnant une analyse plus avancée du rendement des activités de base courantes. Conformément aux exigences au terme des lois sur les valeurs mobilières applicables, la Société a fourni les rapprochements entre ces mesures et les mesures prescrites par les IFRS qui sont le plus directement comparables. Nous invitons les investisseurs et les lecteurs à consulter les mesures financières prescrites par les IFRS connexes et le rapprochement entre les mesures non conformes aux IFRS et les mesures prescrites au titre des IFRS les plus directement comparables énoncées ci-après; ils devraient aussi considérer les mesures non conformes aux IFRS uniquement comme un supplément, et non comme une mesure de substitution ou une mesure de référence, aux mesures de rendement financier définies conformément aux IFRS.

  • Le « BAIIA ajusté » est défini comme étant le résultat net avant charges financières, impôt sur le résultat et amortissement, ajusté en fonction du gain ou de la perte à la cession d'immobilisations corporelles, de la charge de dépréciation du nom commercial (le cas échéant), de la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition (le cas échéant) et de la variation de la juste valeur de l'obligation de racheter les actions de détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle de filiales tel qu'il est indiqué à la rubrique « Sommaire des principales informations financières consolidées ». Les ajustements au BAIIA standard sont apportés par la direction pour normaliser les événements non récurrents.

  • Le « BAIIAL ajusté » est défini comme étant le BAIIA ajusté avant les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères, mais incluant les frais payés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués comme la maintenance et les frais d'équipage (tel qu'indiqué à la rubrique « Sommaire des principales informations financières consolidées »).

  • Le « résultat opérationnel ajusté » est défini comme étant le résultat moins les charges opérationnelles directes. Les charges opérationnelles directes comprennent les frais d'équipage et les coûts de maintenance, le coût des produits vendus (le cas échéant), les frais de base directs, les charges liées à la location d'hélicoptères et d'autres charges opérationnelles.

  • Les « flux de trésorerie disponibles nets ajustés » sont définis comme étant les flux de trésorerie opérationnels plus (moins) la variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés moins les « dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité ». Les dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité sont définies par la direction comme étant toutes les dépenses en immobilisations engagées pour maintenir la production actuelle de produits et de flux de trésorerie opérationnels, contrairement aux dépenses en immobilisations liées à la croissance qui sont engagées pour augmenter la capacité de la Société à croître comme défini par la direction.

  • Le « résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie » est défini comme le résultat net plus la charge de dépréciation des noms commerciaux (le cas échéant) et la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition (le cas échéant).

  • Le « résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie » est défini comme le résultat net par action plus la charge de dépréciation des noms commerciaux (le cas échéant) et la charge de dépréciation de l'écart d'acquisition (le cas échéant) par action, de base et dilué.

Comme le BAIIA ajusté, le BAIIAL ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie sont utiles pour de nombreux investisseurs pour évaluer le rendement en fonction de la capacité à générer des flux de trésorerie opérationnels de façon récurrente, la direction croit que, outre le résultat net, le BAIIA ajusté, le résultat opérationnel ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie sont des mesures supplémentaires utiles qui ne tiennent pas compte des éléments non récurrents ou des éléments qui ne sont pas liés aux opérations quotidiennes. La direction est d'avis que les flux de trésorerie disponibles nets ajustés offrent des renseignements additionnels utiles aux investisseurs concernant l'exploitation et les flux de trésorerie de la Société, dont le montant disponible aux fins de distributions aux actionnaires, de remboursement de la dette et d'autres activités d'investissement.

Le BAIIA ajusté, le BAIIAL ajusté, le résultat opérationnel ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat opérationnel ajusté, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie ne sont pas des mesures du résultat ou des flux de trésorerie reconnues selon les IFRS et n'ont pas une signification normalisée prescrite par les IFRS. Par conséquent, le BAIIA ajusté, le BAIIAL ajusté, le résultat opérationnel ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont avisés que le BAIIA ajusté, le BAIIAL ajusté, le résultat opérationnel ajusté, les flux de trésorerie disponibles nets ajustés, le résultat net compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie et le résultat par action de base et dilué compte non tenu des charges de dépréciation hors trésorerie ne doivent pas être considérés comme des substituts du résultat net ou du résultat par action établis conformément aux IFRS à titre d'indicateurs de la performance de la Société, ni comme des substituts des flux de trésorerie opérationnels, d'investissement et de financement à titre de mesures de la liquidité et des flux de trésorerie.

Rapprochement entre le BAIIAL ajusté et le BAIIA ajusté avec le résultat avant impôt


Trimestres
clos les 31 décembre

Exercices
clos les 31 décembre

(en milliers de dollars, à l'exception des actions et des montants par action)

2016

2015

2016

2015

Produits

50 925

48 761

212 341

188 732

Charges opérationnelles avant les charges liées à la location d'hélicoptères

43 676

39 378

166 910

156 091

Perte (gain) de change

(287)

1 710

257

82

BAIIAL ajusté

7 536

7 673

45 174

32 559

Charges liées à la location d'hélicoptères(1)

5 266

4 241

18 086

10 523

BAIIA ajusté

2 270

3 432

27 088

22 036

Amortissement

5 587

4 855

20 152

18 494

Charge de dépréciation des noms commerciaux(2)

--

--

--

17 400

Perte nette (gain net) à la cession d'immobilisations corporelles

(582)

210

(1 029)

(593)

Charges financières, montant net

112

135

584

593

Variation de la juste valeur

350

(40)

350

(40)

Perte (gain) avant impôt sur le résultat

(3 197)

(1 728)

7 031

(13 818)

Résultat net (perte nette) attribuable aux :





Actionnaires de la Société

(3 001)

(2 652)

3 426

(13 766)

Participations ne donnant pas le contrôle

(1 680)

(811)

(3 178)

(1 981)

Résultat net (perte nette)


(4 681)

(3 463)

248

(15 747)

 

Flux de trésorerie opérationnels ajustés et rapprochement des flux de trésorerie disponibles nets ajustés avec les flux de trésorerie opérationnels


Exercices clos les 31 décembre

(en milliers de dollars)

2016

2015

 

Flux de trésorerie opérationnels

12 915

13 411

Plus :

Variation nette des soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie et des produits différés

6 450

3 571

Flux de trésorerie opérationnels ajustés

19 365

16 982

Moins :

Dépenses en immobilisations liées au maintien de la capacité

(8 726)

( 6 724)

Flux de trésorerie disponibles nets ajustés

10 639

10 258

Avis aux lecteurs : Vous pouvez accéder à l'intégralité des états financiers consolidés et des rapports de gestion de la Société sur son site Web à l'adresse www.hnz.com et sur le site de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

1

Les charges opérationnelles liées à la location d'hélicoptères excluent les paiements versés aux locateurs pour couvrir les frais variables relatifs aux hélicoptères loués, comme la maintenance et les frais d'équipage.



2

Au troisième trimestre 2015, la Société a inscrit une charge de dépréciation des noms commerciaux de 17 400 $ (15 060 $ après impôt).

 

SOURCE Groupe HNZ Inc.

Renseignements : Groupe HNZ inc., Matthew Wright, Vice-président et chef de la direction financière, Tél. : 780 429-6903


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

CNW Membership

Fill out a CNW membership form or contact us at 1 (877) 269-7890

Learn about CNW services

Request more information about CNW products and services or call us at 1 (877) 269-7890