Budget fédéral : familles, environnement, mobilité et emplois au cœur des priorités de Projet Montréal

MONTRÉAL, le 20 mars 2017 /CNW Telbec/ - À l'approche du dépôt du budget fédéral, Projet Montréal fait part de ses attentes envers le ministre fédéral des Finances. Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal, a ciblé quatre axes d'intervention pour aider le développement de Montréal, soit les familles, l'environnement, la mobilité et l'emploi.

Familles
Au cours d'une réunion en janvier, le gouvernement fédéral a annoncé son intention de collaborer avec les grandes villes du pays dans le dossier de l'habitation. « Ce dossier est important, car l'accès au logement est un frein majeur à l'implantation et la rétention des familles sur le territoire montréalais. La problématique est bien réelle : Montréal a perdu 46 173 résidents depuis 2013, signe que les familles quittent pour la banlieue », a déclaré Valérie Plante. Les chiffres de l'Institut de la statistique du Québec confirment ceux du recensement, selon lesquels la croissance de la population de Montréal est inférieure à la moyenne nationale et à celle de la banlieue. « L'exode des familles est extrêmement préoccupant alors nous demandons au gouvernement fédéral de bonifier les programmes de la SCHL visant à favoriser l'accès à la propriété pour les familles », a soutenu la cheffe de l'Opposition officielle.

Environnement
La cheffe de Projet Montréal a été troublée d'apprendre que l'administration américaine de Donald Trump avait récemment choisi d'éliminer le programme dédié à la protection des Grands Lacs. « Si le gouvernement fédéral n'intervient pas pour compenser cette lourde perte, nous risquons un désastre environnemental, non seulement pour les Grands Lacs, mais pour tout le fleuve Saint-Laurent », a affirmé Valérie Plante. Projet Montréal estime qu'il est impératif que le gouvernement de Justin Trudeau investisse massivement dans la protection des sources d'eau et qu'il signifie haut et fort son désaccord avec une politique américaine qui va mettre à mal l'écosystème unique du fleuve Saint-Laurent.

Mobilité
Si, tel que prévu, le gouvernement fédéral embarque dans le train électrique de la Caisse de dépôt et placement du Québec (REM), cela ne devrait pas se faire au détriment du développement du réseau de transport actuel et des usagers de l'est, du nord, du sud de Montréal, du Sud-Ouest et de Lachine, qui ne seront pas desservis par le REM. « Le réseau actuel est complètement saturé et nous devons trouver des solutions pour y remédier, ce que le projet de la CDPQ ne fait pas. Le sous-investissement de la présente administration municipale a exacerbé les problèmes et nous devons agir rapidement pour corriger la situation », a indiqué Valérie Plante. Projet Montréal estime que le gouvernement fédéral doit éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier et investir massivement dans le maintien du réseau actuel ainsi que dans de nouveaux projets de transport collectif afin d'améliorer significativement le service, partout sur l'île.

Économie et emploi
Le marché du travail est en pleine transformation, ce qui amène son lot de défis pour les villes et les travailleurs. Le premier concerne les pertes d'emplois et de revenus chez les commerçants qui ont pignon sur rue et qui sont désavantagés par les règles commerciales actuelles au profit du commerce en ligne. « La transformation des habitudes de consommation est réelle et rien ne justifie que les commerçants ne soient pas traités d'égal à égal en ce qui a trait au système de taxation », a souligné Valérie Plante.

La transformation du marché du travail s'accompagne également d'un changement dans le statut des travailleurs. « Les programmes du gouvernement fédéral doivent s'adapter à la réalité changeante des travailleurs, qui sont de plus en plus nombreux à avoir un statut précaire », a expliqué Valérie Plante. Projet Montréal croit que les programmes d'aide dédiés aux travailleurs devraient être modernisés afin d'être mieux adaptés à la réalité des travailleurs autonomes et contractuels. Le gouvernement devrait également encourager la formation continue des travailleurs et investir dans la recherche et développement.

Finalement, Projet Montréal est également préoccupé par le piètre état des brise-glace de la Garde côtière canadienne, qui compromet la circulation maritime hivernale sur le fleuve. Le gouvernement s'était engagé à régler la situation. Valérie Plante s'attend donc à ce que des sommes soient prévues dans le budget fédéral pour le remplacement de la flotte de brise-glace.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marc-André Viau, Attaché de presse, Opposition officielle à la Ville de Montréal, 514 872-1108 / 514 245-6838, marc-andre.viau@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

CNW Membership

Fill out a CNW membership form or contact us at 1 (877) 269-7890

Learn about CNW services

Request more information about CNW products and services or call us at 1 (877) 269-7890