Yann Martel, aux côtés de plus d'une centaine d'auteurs à travers le monde, manifeste son soutien pour Greenpeace, le droit de parole et la protection de la forêt

Dominic Champagne, Alain Deneault, et Laure Waridel appuient Greenpeace

MONTRÉAL, le 31 mai 2017 /CNW Telbec/ - Plus d'une centaine d'auteurs à travers le monde dont Yann Martel (L'Histoire de Pi) et Margaret Atwood (La Servante écarlate), gagnants du Booker Prize; J.M. Coetzee, gagnant du Prix Nobel de littérature; l'écrivain et metteur en scène Dominic Champagne (Cirque du Soleil - Love); l'écrivain et comédien Stephen Fry (Mensonges, mensonges); Laure Waridel (L'envers de l'assiette et quelques idées pour la remettre à l'endroit), Alain Deneault (Noir Canada: Pillage, corruption et criminalité en Afrique), Serge Mongeau (La simplicité volontaire) ainsi que Naomi Klein (La Stratégie du Choc) ont signé un manifeste [1] à l'invitation de Greenpeace pour soutenir la liberté d'expression et défendre le droit de militer pour la protection des forêts.

Les auteurs signataires se sont engagés à défendre « la liberté d'expression en tant que pilier de nos sociétés démocratiques et pacifiques; le droit des individus de se réunir, de s'organiser et de protester sans être intimidés; [et] les personnes qui protègent pacifiquement les forêts du monde. »

« En définitive, nous bénéficions tous de la liberté d'expression. Si Produits forestiers Résolu parvient à faire taire Greenpeace avec ses tactiques juridiques de bâillon, nous sommes TOUS perdants. Il ne s'agit pas seulement de préserver notre environnement, mais également la société civile, » a déclaré Yann Martel.

Alain Deneault, dont le livre Canada Noir fut justement la cible d'une poursuite-bâillon, maintient que « Les entreprises qui recourent aux tribunaux pour contrer les organisations indépendantes ou les citoyens qui les critiquent, transforment l'appareil judiciaire en une arme tournée contre eux et font preuve en cela d'une lâcheté qui les condamne. »

Le 16 mai, Greenpeace a publié un rapport [2] qui démontre que plusieurs éditeurs internationaux achètent le papier destiné à l'impression de leurs livres auprès de Résolu. [3] Greenpeace invite ces maisons d'édition à soutenir son appel pour défendre la liberté d'expression et à travailler avec Résolu pour que la compagnie adopte des pratiques forestières plus durables.

« C'est un dilemme pour les éditeurs internationaux de s'approvisionner en papier auprès d'une entreprise qui menace aussi directement le droit à la liberté d'expression. Sans ce droit fondamental, pensez à combien de livres, combien d'idées auraient été censurés,» a dit Shane Moffatt, coordonnateur de la campagne Forêt pour Greenpeace Canada.

« Nous demandons à ces grands éditeurs d'aider à convaincre Résolu de mettre fin à ses poursuites contre Greenpeace et de concentrer ses efforts sur la protection des forêts. En tant que clients importants, il est de leur responsabilité de travailler avec Résolu pour développer des solutions qui garantissent une forêt saine pour les générations futures, le respect des droits des Peuples Autochtones et le soutien des communautés locales. »

Plusieurs autres auteurs ont signé le manifeste dont les gagnants du prix Man Booker Julian Barnes (Une fille, qui danse) et Ian McEwan (Expiation), la lauréate du Prix MacArthur Deborah Eisenberg (Le crépuscule des superhéros), Lev Grossman (Les magiciens), Anthony Doerr, lauréat du prix Pulitzer (Toute la lumière que nous ne pouvons voir), la gagnante du prix du Gouverneur général Miriam Toews (Drôle de tendresse), la romancière primée et membre de l'Ordre du Canada Louise Penny (En plein cœur), Dmitry Glukhovsky (Métro 2033), Lauren Groff (Les furies) Eve Ensler (Les Monologues du vagin), Rebecca Solnit (Les hommes m'expliquent des choses), Peter Wohlleben (La Vie secrète des arbres), William Shatner (Up Till Now), Alec Baldwin (Néanmoins), Jane Fonda (Ma Vie) et bien d'autres encore.  

« La fin des ouvrages La Servante écarlate, 1984 et Le Meilleur des mondes est déjà écrite. Celle de notre histoire ne l'est pas encore. C'est notre chance de défendre le droit de parole, la liberté de militer pour le changement, de critiquer l'autorité, et c'est aussi notre chance de renforcer la protection de ces libertés par des lois. En tant que société, nous avons besoin que le dénouement de cette histoire soit positif » a déclaré Margaret Atwood, auteure du roman dystopique La Servante écarlate -- récemment adapté pour la télévision -- qui dépeint un avenir où la liberté d'expression n'est qu'un lointain souvenir.

Greenpeace sera au salon du livre Book Expo de New York cette semaine afin d'établir un lien direct avec des éditeurs et des lecteurs. Des responsables de campagnes et des bénévoles présenteront une installation artistique appelée Treewhispers par l'artiste Pamela Paulsrud, œuvre issue d'une collaboration internationale censée rappeler notre connexion profonde aux arbres.

Notes aux éditeurs:

[1] Cliquez ici pour voir le texte intégral de l'engagement des auteurs et la liste des signataires, ou copiez l'URL suivante dans votre navigateur:http://act.gp/2rCDuDJ

[2] Cliquez ici pour accéder à la version complète « Couper le droit de parole: comment Résolu s'apprête à bâillonner la critique concernant ses pratiques d'exploitation forestière », ou copiez l'URL suivante dans votre navigateur: http://www.greenpeace.org/canada/couperdroitparole/

[3] Dans son rapport, Greenpeace demande à Produits forestiers Résolu:

  • Adopter un consentement libre, préalable et éclairé comme base pour s'engager auprès des peuples autochtones afin d'assurer que la planification forestière est motivée par la connaissance et la gouvernance autochtones.
  • Suspendre l'exploitation forestière et l'approvisionnement dans les forêts à haute valeur de conservation, y compris les paysages forestiers intacts et l'habitat du caribou forestier jusqu'à ce que la planification de la conservation fondée sur la science ait lieu.
  • Soutenir publiquement les aires protégées à grande échelle, basées sur les données scientifiques et les connaissances autochtones.
  • Réitérer son engagement au système FSC et récupérez les certificats perdus.
  • Travailler avec les organisations environnementales, les syndicats et les communautés pour répondre aux préoccupations économiques légitimes et assurer le maintien des emplois.

[4] Cliquez ici pour obtenir des images, des vidéos et autres documents liés à ce communiqué, ou copiez l'URL suivante dans votre navigateur: http://media.greenpeace.org/collection/27MZIFJJU3322

 

SOURCE Greenpeace

Renseignements : Philippa Duchastel de Montrouge, Greenpeace Canada, pduchast@greenpeace.org, 514-929-8227

Profil de l'entreprise

Greenpeace

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.