XVIe Sommet de la Francophonie - Le Québec mobilise les pays francophones autour de la lutte contre la radicalisation menant à la violence

ANTANANARIVO, Madagascar, le 27 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Le XVIe Sommet de la Francophonie de Madagascar s'est conclu aujourd'hui avec l'adoption de la Déclaration d'Antananarivo et l'adoption, à l'initiative du Québec, d'une résolution sur la prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent pouvant conduire au terrorisme. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, qui participait à l'événement, a salué la capacité du Québec à mobiliser les acteurs de la Francophonie autour de cette question prioritaire.

« Encore une fois, par sa contribution au Sommet d'Antananarivo, le Québec a su jouer  un rôle proactif et rassembleur quant aux enjeux globaux qui interpellent nos partenaires de l'espace francophone. Grâce à cette résolution qui s'inscrit dans le droit fil des travaux réalisés lors de la Conférence Québec-UNESCO au début du mois, nous posons un nouveau jalon de collaboration en Francophonie afin de faire face ensemble au phénomène de la radicalisation menant à la violence », a déclaré le premier ministre.

Cette résolution sur la prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violent pouvant conduire au terrorisme, adoptée au cours du Sommet de Madagascar, contribuera de manière tangible à l'atteinte de plusieurs objectifs soutenus par le Québec, dont :

  • Miser sur la prévention afin d'offrir des alternatives à la violence armée.
  • Favoriser les initiatives et les partenariats de recherche pour mieux faire face aux phénomènes de la radicalisation et de l'extrémisme violent.
  • Proposer la mise en place d'un réseau francophone de prévention contre la radicalisation afin d'échanger et de diffuser de bonnes pratiques.

Déclaration d'Antananarivo

Le Sommet, qui s'est également conclu avec l'adoption de la Déclaration d'Antananarivo, à laquelle le Québec a fortement contribué, a permis d'obtenir un engagement consensuel des membres envers plusieurs enjeux prioritaires pour le Québec comme la lutte contre les changements climatiques, le développement économique dans l'espace francophone, la langue française, l'éducation, la démocratie et l'État de droit ainsi que l'égalité femmes-hommes.

À ce sujet, la Déclaration a également confirmé la volonté des membres de créer une entité permanente au sein de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour la promotion de l'égalité femmes-hommes, des droits et de l'autonomisation des femmes et des filles.

Adhésion de l'Ontario et rendez-vous 2018 et 2020

Par ailleurs, ce sommet aura été l'occasion de confirmer l'entrée de l'Ontario dans l'OIF comme membre observateur. Soulignons que le Québec a apporté un appui sans réserve à la candidature de l'Ontario, qui représente un partenaire de plus pour atteindre ses objectifs en Francophonie. « Avec son dossier irréprochable et plus d'un demi-million de francophones, l'Ontario est un grand promoteur des valeurs de démocratie, de droits de la personne et d'égalité entre les femmes et les hommes qui sont également chères au Québec », a fait valoir le premier ministre Couillard.

Enfin, les représentants des États et gouvernements membres ont désigné l'Arménie comme pays hôte du XVIIe Sommet de la Francophonie qui aura lieu en 2018, et la Tunisie pour celui de 2020.   

 

SOURCE Cabinet du premier ministre

Renseignements : Harold Fortin, Porte-parole du premier ministre, Directeur des communications, Cabinet du premier ministre du Québec, 418 643-5321

RELATED LINKS
www.premier-ministre.gouv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.