Wellens plus fort que l'orage - 6e édition du Grand Prix Cycliste de Montréal

RÉSULTATS DU GRAND PRIX CYCLISTE DE MONTRÉAL »»»
PHOTO
(Credit: Patrick Beaudry) »»»
VIDEO
»»»

MONTRÉAL, le 13 sept. 2015 /CNW Telbec/ - À 23 ans, le Belge de l'équipe Lotto Soudal a remporté ce dimanche, dans des conditions météorologiques difficiles, la première classique de sa jeune carrière, en dominant le Britannique Adam Yates au sprint. En habitué des lieux, le Portugais Rui Costa complète le podium.

Tim Wellens se souviendra longtemps de sa première victoire sur une course d'un jour, ce dimanche sur le Grand Prix Cycliste de Montréal. Malgré des orages parfois violents tout au long de la journée le jeune belge s'est montré le plus fort dans le dernier tour en étant le seul à accompagner Adam Yates pour piéger tous les favoris. « Quand on voit comment la course a été dure, c'est vraiment une très belle victoire » dira le coureur de l'équipe Lotto Soudal qui fêtera ses 24 ans le 5 octobre prochain.

Le mauvais temps aura contribué à rendre la course longtemps très indécise. Dès la fin du premier tour, un groupe de 14 coureurs se détache: Voeckler (Team Europcar), S. Yates (ORICA GreenEDGE), Bérard et Domont (AG2R La Mondiale), Zandio (Team Sky), Spokes (Drapac Pro Cycling), Preidler (Team Giant-Alpecin), Arredondo (Trek Factory Racing), Vervaeke  (Lotto Soudal), Zakarin (Team Katusha), Alaphilippe (Etixx-Quick Step), Soler (Movistar Team), Van Emden (Team Lotto NL - Jumbo), Bennett (Bora-Argon 18). Mais après avoir compté 40 secondes d'avance, ils voient revenir le peloton après la troisième ascension de la côte Camillien-Houde (km 27). A l'abord du 4e tour, Soler (Movistar) part et reçoit le renfort de Juul-Jensen (Tinkoff) puis de Spokes (Drapac) mais le peloton n'est pas décidé à les laisser partir (km 44). C'est dans le sixième tour qu'un groupe important parvient à s'extraire. Ils sont alors 19 coureurs en tête : Juul-Jensen, Pires (Tinkoff-Saxo), Zakarin (team Katusha), Barguil (Giant), Benedetti, Voss (Bora-Argon 18), Slagter (Team Cannondale-Garmin), Fuglsang (Astana Pro Team), S.Yates, Albasini (ORICA GreenEDGE), Lampaert et Vermote (Etixx-Quick Step), Frank (IAM Cycling), Ulissi (Lampre-Merida), Soler, Sanz (Movistar Team), Pate (Team Sky), Wellens (Lotto Soudal), Van Avermaet (BMC Racing Team). Taaramae opère la jonction dans le septième tour. Au passage sur la ligne, les 20 leaders ont 50 secondes d'avance.

Sous l'impulsion des équipes AG2R La Mondiale et Team Lotto NL-Jumbo, le peloton opère la jonction et on retrouve en tête un groupe de sept coureurs qui comprend Kwiatkowski (Etixx-Quick Step), Bardet (AG2R La Mondiale), Barguil (Giant-Alp Team Giant-Alpecin), Dillier et Bookwalter (BMC Racing Team), Kelderman (Team Lotto NL - Jumbo) et Albasini (Orica GreenEdge) mais ils sont repris à la fin du 10e tour. C'est le moment que choisit Voeckler (Team Europcar) pour partir seul dans la côte de Camillien-Houde. Il est rejoint par Vervaeke (Lotto Soudal) et Quinziato (BMC Racing Team) et le trio fait le premier véritable écart de la course. Il boucle le 11e tour avec 40'' d'avance sur Juul-Jensen (Tinkoff-Saxo) et Grivko (Astana Pro Team), 1'50 sur le peloton. Grivko rejoint le trio de tête à 53 km de l'arrivée. À quatre tours de l'arrivée, le désormais quatuor compte 2'10 d'avance sur le peloton où l'équipe Orica-GreenEdge se charge de mener la poursuite. L'écart se réduit alors à 1'50 puis 1'30 mais les quatre courageux se présentent sur la ligne, à deux tours de l'arrivée, avec une minute d'avance. Dans l'avant-dernière ascension de la côte de Camillien-Houde, Voeckler et Vervaeke distancent leur deux compagnons d'échappée alors que le peloton est à 30 secondes. Valgren (Tinkoff) parvient à rejoindre les deux hommes mais le peloton reprend tout le monde à l'amorce du dernier tour.

Dans la dernière ascension comptant pour le Grand Prix de la Montagne, Adam Yates (ORICA GreenEDGE) place une attaque et emmène avec lui Kelderman (Team Lotto NL - Jumbo), Bakelants et Bardet (AG2R La Mondiale), Costa (Lampre-Merida) et Wellens (Lotto Soudal). Seul ce dernier parvient à suivre le rythme et les deux hommes s'isolent en tête. Ils ont 12'' sur leurs quatre anciens compagnons d'échappée alors que le peloton chasse à 15'' à moins de cinq kilomètres de l'arrivée et se présentent ensemble dans la dernière ligne droite. Le Belge l'emporte devant le Britannique alors que Rui Costa (Lampre-Merida), vainqueur de l'épreuve en 2011, prend la troisième place. « On a fait la course pendant trois heures et demie avant qu'une échappée ne se développe et que l'équipe ORICA GreenEDGE ne contrôle, racontait Wellens. On a attaqué à 500 mètres du dernier sommet avec Yates, mais on n'a jamais été sûr de pouvoir aller au bout. Je me sentais fort et dans le sprint, j'ai pu faire la différence. C'est vraiment très spécial car j'adore venir ici, ce sont de superbes courses. » La déception d'un premier Tour de France raté surmontée, Wellens est l'un des hommes de la fin de saison même s'il n'ira pas au Championnat du monde avec la sélection belge. « Je préfère me concentrer sur le Tour de Lombardie (4 octobre), dit-il. Mais avec ma victoire sur l'Eneco Tour et ici à Montréal, c'est vraiment une très belle saison pour moi. »

LA FICHE DU VAINQUEUR
Tim WELLENS
Né le 5 octobre 1991 à Saint-Trond (Belgique)
1,82 m - 65 kg
Professionnel en 2012 : Lotto-Belisol (juillet 12-14), Lotto-Soudal (15-17)
5 victoires: 6e étape et clas. final Eneco Tour 2014, 6e étape et clas. final Eneco Tour, GP de Montréal 2015
Cette saison: 10e Paris-Nice, 15e Milan-San Remo, 19e Amstel Gold Race
Tour de France: 129e en 2015
Tour d'Italie: 54e en 2014

À PROPOS DES GRANDS PRIX CYCLISTES DE QUÉBEC DE MONTRÉAL
Les Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal, les deux seules épreuves de l'UCI WorldTour présentées en Amérique, contribuent dans une mesure importante à la réalisation de l'un des objectifs prioritaires de l'Union Cycliste Internationale (UCI): la mondialisation du circuit WorldTour. Ces épreuves rejoignent celles déjà labellisées en Europe, en Océanie et en Asie. Depuis 2010, l'organisation est responsable de la planification ainsi que de la tenue des GPCQM et compte sur l'appui indispensable de partenaires publics et privés pour la tenue de ses événements: le Gouvernement du Canada, le Gouvernement du Québec, la Ville de Québec, la Ville de Montréal, la Commission des champs de bataille nationaux, l'Office du tourisme de Québec, Tourisme Montréal, Québecor, Air Transat et TVA Sports à titre de diffuseur officiel des GPCQM.

À PROPOS DE L'UCI
L'Union Cycliste Internationale (UCI) est la fédération internationale de cyclisme reconnue par le Comité International Olympique (CIO). L'UCI gère et développe, à l'échelon mondial, les huit disciplines du cyclisme.

 

SOURCE Événement GPCQM

Renseignements : Véronique Lavoie, Responsable des communications et relations médias, 514 554-2161, vlavoie@gpcqm.ca

RELATED LINKS
WWW.GPCQM.CA

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.