WANTED Technologies rapporte des flux de trésorerie positifs et une
augmentation de sa base de revenus récurrents

    
      La société poursuit avec succès ses efforts de diversification au-delà
        du marché des médias, ce dernier faisant face à d'importants défis

    - Augmentation des liquidités de 246 204 $ pour atteindre 2,5 millions.
    - Ajout de 3 nouvelles ententes avec des agences gouvernementales d'États
      américains et 13 nouvelles ententes conclues avec des clients dans le
      secteur du Recrutement
    - Suite aux initiatives de diversification, 22% de la base de revenus
      récurrents provient maintenant de sources à l'extérieur du marché de
      Média, comparativement à 8 % en début d'année financière
    - Revenus de 1 143 740 $ au deuxième trimestre, comparativement à 1 610
      643 $ au deuxième trimestre de l'exercice précédent, une diminution de
      29 %.
    - Perte nette de 177 925 $, comparativement à un bénéfice net de
      113 599 $ au deuxième trimestre de l'exercice 2009, une diminution de
      291 524 $.
    - Impact significatif du taux de change sur les revenus et la
      rentabilité.
    

QUÉBEC, le 18 févr. /CNW Telbec/ - Corporation WANTED Technologies (TSX-V : WAN), principal fournisseur d'informations en temps réel sur le marché de l'emploi, a rapporté aujourd'hui une perte nette de 177 925 $ et des revenus de 1 143 740 $ pour le deuxième trimestre de 2010 terminé le 31 décembre 2009. Cette perte survient à la suite de 13 trimestres consécutifs profitables et reflète les effets persistants de la récession dans le secteur des services liés à l'emploi. De plus, 43% de la diminution des revenus, soit approximativement 200 000 $, résulte des variations négatives des taux de change sur le dollar américain. Tous les montants sont en dollars canadiens, à moins d'indication contraire.

"Nous croyons que ce dernier trimestre représente le creux du cycle économique pour notre entreprise et celles du secteur des services liés à l'emploi," a affirmé Bruce Murray, président et chef de la direction de WANTED. "Il y a des indications, qu'après deux années de récession, nous pourrons observer une reprise de l'emploi en début d'année 2010."

"Nos efforts pour diversifier notre base de clients ont rapporté au cours de ce dernier trimestre", a déclaré Bruce Murray. "Nous avons signé des contrats avec treize nouvelles firmes de recrutement et, par le biais de notre collaboration avec le "Conference Board", signé des ententes avec trois nouvelles agences gouvernementales d'états américains", a déclaré Bruce Murray. "Nous avons également développé un nouveau créneau de clients dans le secteur du droit du travail, pour lequel notre base de données historiques sur l'embauche est unique et procure un avantage compétitif important."

"De plus, nous avons complété le développement et les essais de notre nouvelle plateforme, WANTED Analytics(MC) Apps, laquelle a été lancée le 11 janvier de cette année", a déclaré Bruce Murray. Le lancement de WANTED Analytics(MC) Apps établit les bases pour fournir des services liés à l'offre de candidats ("Labor Supply"), services dont le lancement est prévu plus tard au cours du présent exercice financier.

Les sommes investies pour diversifier la base de clients et l'introduction des applications sur l'offre de candidats ("Labor Supply") avec WANTED Analytics(MC) Apps permettent à WANTED d'accéder au marché le plus vaste des services de capital humain. Au moment où l'économie reprend et la demande d'embauche augmente, les opportunités pour les agences de services de recrutement s'améliorent grandement. WANTED s'attend à ce que sa nouvelle plateforme, WANTED Analytics(MC) Apps, lui permette de maximiser sa participation dans les opportunités qui accompagneront la croissance de l'embauche.

Les revenus pour le deuxième trimestre terminé le 31 décembre 2009 ont été de 1 143 740 $, en baisse de 29 % sur les revenus de 1 610 643 $ enregistrés au cours du trimestre correspondant de l'année précédente. Pour la période de six mois terminée le 31 décembre 2009, les revenus ont atteint 2 279 202 $, comparativement à 3 021 180 $ pour la période correspondante de l'exercice précédent, une diminution de 25 %. La majorité des clients de WANTED signent une entente d'abonnement, sur une base annuelle, à WANTED Analytics(MC), la plateforme en ligne de la société. Les revenus récurrents tirés de ces clients ont compté pour approximativement 96 % des revenus totaux de WANTED pour le deuxième trimestre de 2010, comparativement à 92 % pour le deuxième trimestre de 2009.

Au 31 décembre 2009, la base de revenus récurrents de la société se situait à approximativement 4,6 millions sur une base annualisée. Ceci se compare à une base de revenus récurrents annualisés d'environ 6,3 millions au 31 décembre 2008, une diminution de 27 %. Cette diminution dans la base de revenus récurrents de WANTED est la résultante des coupures effectuées majoritairement par les clients œuvrant dans le secteur des Médias, certains d'entre eux ayant été aux prises, au cours de la dernière année, avec des revenus tirés de l'emploi en baisse jusqu'à 50 %. La base de revenus récurrents fut également affectée significativement par une variation défavorable des taux change. Malgré cet environnement présentant d'importants défis en 2009, WANTED a su renouveler ses ententes d'abonnement avec ses dix plus importants clients, bien que certains de ces renouvellements se soient réalisés à des valeurs moins élevées conséquemment aux coupures effectuées dans leurs propres forces de ventes.

La base de revenus récurrents de WANTED a augmenté au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2010. La base de revenus récurrents de 4,6 millions au 31 décembre représente une hausse de 7 % sur la base de revenus récurrents de 4,3 millions au 30 septembre 2009. L'augmentation de la base de revenus récurrents, la deuxième augmentation trimestrielle consécutive en dollars américains, est largement attribuable au succès de notre collaboration avec le "Conference Board", lequel fournit des indicateurs économiques aux États américains et aux gouvernements.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                              Périodes de trois          Périodes de six
                                mois terminées            mois terminées
                               les 31 décembre           les 31 décembre
                           ------------------------  ------------------------
                                 2009         2008         2009         2008
                                 (non         (non         (non         (non
                              vérifié)     vérifié)     vérifié)     vérifié)
                           -----------  -----------  -----------  -----------
                                    $            $            $            $
    Chiffre d'affaires      1 143 740    1 610 643    2 279 202    3 021 180
    Coût des
     marchandises vendues       1 785       29 449        2 028       37 192
                           -----------  -----------  -----------  -----------
    Marge brute             1 141 955    1 581 194    2 277 174    2 983 988

    Dépenses
      Frais de recherche
       et de développement,
       nets des crédits
       d'impôt                394 225      404 280      733 078      727 786
      Frais de commerciali-
       sation et de vente     561 465      694 071      971 096    1 171 894
      Frais généraux et
       d'administration       278 542      370 174      525 576      674 183
      Amortissement des
       actifs incorporels      40 770       52 311       81 540      104 623
      Frais financiers,
       montant net             14 275       10 156       24 057       19 027
                           -----------  -----------  -----------  -----------
                            1 289 277    1 530 992    2 335 347    2 697 513
                           -----------  -----------  -----------  -----------
    Bénéfice (perte)
     avant autres revenus
     (dépenses) et impôts
     sur les bénéfices       (147 322)      50 202      (58 173)     286 475
    Autres revenus
     (dépenses) :
      Gain (perte) de change  (15 800)     122 761      (82 655)     171 117
      Gains sur disposition
       d'immobilisations
       corporelles                              50                        50
                           -----------  -----------  -----------  -----------
    Bénéfice (perte)
     avant les impôts
     sur bénéfice            (163 122)     173 013     (140 828)     457 642
    Impôts sur le bénéfice     14 803       59 414       31 323      119 294
                           -----------  -----------  -----------  -----------
    Bénéfice net (perte
     nette) et
     résultat étendu         (177 925)     113 599     (172 151)     338 348
                           -----------  -----------  -----------  -----------
                           -----------  -----------  -----------  -----------
    Bénéfice net (perte
     nette) par action
     de base et dilué          (0,007)       0,005       (0,007)       0,014
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les frais d'exploitation sont passés de 1 530 992 $ au deuxième trimestre de 2009 à 1 289 277 $ au deuxième trimestre de 2010, une diminution de 16%. Pour les deux premiers trimestres de l'exercice 2010, les frais d'exploitation ont été de 2 335 347 $, comparativement à 2 697 513 $ pour la même période de l'exercice précédent, soit une diminution de 362 166 $ ou 13%. Ces baisses sont principalement attribuables à des diminutions au niveau des frais de commercialisation et de vente et des frais d'administration. La société continue d'exercer un contrôle prudent de ses dépenses en fonction du contexte économique. Une diminution de 11 541 $ de la charge d'amortissement sur les actifs incorporels, résultat des ententes de non-concurrence entièrement amorties au 30 juin 2009, a également contribué à la diminution des frais d'exploitation au cours du dernier trimestre.

Le BAIIA négatif pour le deuxième trimestre de 2010 s'est élevé à 60 834 $, en baisse de 339 045 $, comparativement à 278 211 $ enregistré pour le deuxième trimestre de 2009. Pour les six premiers de l'exercice 2010, le BAIIA s'est élevé à 57 795 $ en comparaison avec un BAIIA de 666 282 $ pour les six premiers mois de l'exercice précédent, une diminution de 608 487 $. Le BAIIA représente le bénéfice net avant les frais financiers nets, les impôts sur les bénéfices ainsi que l'amortissement sur les immobilisations corporelles et actifs incorporels. Puisque les principes comptables généralement reconnus au Canada ne donnent pas de sens normalisé à cette mesure, celle-ci peut ne pas être comparable à des mesures semblables utilisées par d'autres compagnies.

La perte nette pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009 s'est élevée à 177 925 $ (0,007 $ par action), comparativement à un bénéfice net de 113 599 $ (0,005 $ par action) lors du deuxième trimestre de l'exercice précédent, soit une diminution de 291 524 $. Pour les six premiers mois de l'exercice 2010, la perte nette enregistrée fut de 172 151 $, comparativement à un bénéfice net de 338 348 $ au cours des six premiers mois de l'exercice précédent, une variation négative de 510 499 $. Ces variations négatives résultent de la combinaison d'une diminution des bénéfices avant autres revenus et dépenses et de l'enregistrement d'une perte de change. Lorsque comparés à la période correspondante de l'exercice précédent, les bénéfices avant autres revenus et dépenses ont diminué de 197 524 $ et 344 648 $ pour les périodes de trois et six mois terminées le 31 décembre 2009. En ce qui a trait au taux de change, les taux défavorables ont mené la société à enregistrer des pertes de change de 15 800 $ et 82 655 $ pour le deuxième trimestre et la période de six mois terminés le 31 décembre 2009, ce qui représente des variations négatives respectives de 138 561 $ et 253 772 $ comparativement aux périodes correspondantes de l'exercice précédent.

Les pertes nettes pour les périodes de trois et six mois terminées le 31 décembre 2009 furent cependant partiellement compensées par des provisions d'impôts moins élevées. La société a enregistré des provisions de 14 803 $ et 31 323 $ pour les périodes de trois et six mois terminées le 31 décembre 2009, comparativement à des provisions de 59 414 $ et 119 294 $ pour les périodes correspondantes de l'exercice précédent, représentant des diminutions de 44 611 $ et 87 971 $ respectivement.

Au 31 décembre 2009, WANTED avait des liquidités (encaisse et placements temporaires) totalisant 2 469 491 $ et un fonds de roulement de 1 953 866 $. Ceci se compare à des liquidités de 2 262 835 $ et un fonds de roulement de 2 365 848 $ au 30 juin 2009, représentant une augmentation de 206 656 $ et une diminution de 411 982 $ respectivement. Cette augmentation de 206 656 $ dans les liquidités de la société résulte essentiellement de flux de trésorerie positifs de 339 658 $ tirés des activités d'exploitation. Cette augmentation fut cependant partiellement compensée par l'utilisation de flux de trésorerie de 17 275 $ et 115 727 $ pour les activités d'investissement et de financement respectivement. La présentation, dans le passif à court terme, du solde de 418 623 $ échéant en juillet 2010 de l'emprunt à terme a contribué à la diminution du fonds de roulement.

L'actif total s'établissait à 6 074 148 $ au 31 décembre 2009, soit une diminution de 183 948 $ comparativement à un solde de 6 258 096 $ au 30 juin 2009. Cette diminution est principalement attribuable à des diminutions de 121 656 $ de l'actif à court terme et de 81 540 $ des actifs incorporels, compensée partiellement par une augmentation de 19 248 $ des immobilisations corporelles.

WANTED nomme un nouveau président du conseil

Par ailleurs, WANTED est fière d'annoncer la nomination d'André Forest à titre de président de son conseil. M. Forest siège au conseil de WANTED depuis 2002. Celui-ci possède une longue expérience comme administrateur de sociétés et entrepreneur dans les secteurs des médias interactifs et des technologies de l'information. Il remplace Jan Oosterwaal qui quitte après plusieurs années de service. "Ce fut très gratifiant de réaligner la stratégie de l'entreprise et de concentrer ses ressources à élargir sa clientèle. Je suis confiant que le modèle d'affaires résultant saura accroître ses revenus et créer de la valeur pour les actionnaires" a affirmé M. Oosterwaal. "Je suis très honoré de prendre la relève de Jan qui a certainement été un facteur déterminant dans le succès de WANTED. Je suis désolé de le voir nous quitter et regretterai son sens aigu des affaires." a ajouté M. Forest.

L'information complète incluant les états financiers consolidés non vérifiés au 31 décembre 2009, les notes afférentes et le rapport de gestion sont disponibles aux parties intéressées par voie électronique à l'adresse www.sedar.com et sur le site Internet de la Société à l'adresse www.wantedtech.com dès le jeudi 18 février 2010.

À propos de Corporation WANTED Technologies

WANTED est le principal fournisseur d'information en temps réel sur le marché de l'emploi. La Société fournit de l'information spécialisée et de veille par le biais de sa famille d'applications (Apps) de WANTED Analytics(MC) accessible à www.wantedanalytics.com. Les clients des secteurs des médias, ressources humaines/services de recrutement et gouvernements utilisent les Apps de WANTED Analytics(MC) pour prioriser les pistes de ventes, cerner les tendances économiques et analyser les activités du marché et de la concurrence.

WANTED est également le fournisseur exclusif de données pour l'indice d'emploi Help-Wanted Online Data Series(MC), soit l'indicateur économique mensuel de l'offre d'emplois aux États-Unis, utilisé par le Conference Board de ce pays.

WANTED Technologies (TSX-V : WAN) a été fondée en 1999. La Société a son siège social à Québec, au Canada, et maintient une filiale américaine avec ses bureaux principaux à New York. Elle accumule, depuis octobre 2002, les détails associés aux offres d'emploi et maintient actuellement une base de données surpassant 500 millions d'offres d'emploi uniques. Pour obtenir un exemple des services offerts par WANTED, visitez www.wantedanalytics.com.

Pour des informations supplémentaires concernant la manière dont WANTED aide les entreprises à prendre de meilleures décisions et accroître leurs revenus, visitez www.wantedtech.com.

La Bourse de croissance TSX n'assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse. Toute déclaration qui semble prospective ne doit pas être interprétée comme telle.

SOURCE Corporation WANTED Technologies

Renseignements : Renseignements: M. Bruce Murray, président et chef de la direction, (418) 523-6663, poste 222; M. Martin Auclair, vice-président des finances et chef de la direction financière, (418) 523-6663, poste 337; Source: Corporation WANTED Technologies

Profil de l'entreprise

Corporation WANTED Technologies

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.