Vote sur la rémunération des hauts dirigeants de la Banque Royale du Canada
(RBC) - Le MÉDAC recommande de voter "contre"

MONTRÉAL, le 2 mars /CNW Telbec/ - Le Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) recommande à ses membres, actionnaires de la Banque RBC de voter "contre" le rapport sur la rémunération des hauts dirigeants de cette banque, tel que présenté dans la circulaire de la direction et soumis demain à un vote "consultatif" des actionnaires, réunis à l'occasion de leur assemblée annuelle à Toronto.

Le MÉDAC croit que ce rapport ne s'attaque pas à un problème fondamental de la rémunération des hauts dirigeants, soit l'écart entre la rémunération globale du chef de la direction et le salaire moyen d'un employé de la Banque. Comme la rémunération globale du chef de la direction de la Banque Royale au cours de la dernière année (12.1 M$) représente 96 fois le salaire moyen, nous la considérons inacceptable. Il est impérieux que la Banque diminue de manière sensible et soutenue ce ratio d'équité de manière à s'approcher d'un ratio moralement plus acceptable.

"Toutefois, a tenu à souligner la porte-parole du MÉDAC, Madame Louise Champoux-Paillé, nous avons trouvé certaines modifications positives à la politique de rémunération, soit

    
    - l'adoption d'une politique selon laquelle la rémunération des membres
      de la haute direction de RBC et des employés de RBC Marchés des
      capitaux pourrait être perdue ou devoir être remboursée à RBC en cas de
      fraude ou d'inconduite ;
    - la révision de l'approche de la rémunération par un comité de
      surveillance de la gestion des risques afin de s'assurer que cette
      approche s'accorde bien avec les principes de gestion des risques de la
      Banque ;
    - le plafonnement des fonds alloués aux primes incitatives pour les
      membres de la haute direction.
    

Cependant, plusieurs éléments importants de cette politique vont à

l'encontre des principes de rémunération que nous défendons depuis plus

de 15 ans, soit:

    
    - l'augmentation de la rémunération totale du chef de la direction de
      26 % en 2009 alors que le bénéfice de la Banque a chuté de 15 % au
      cours de la même période;
    - le changement du groupe de référence pour la comparaison de la
      rémunération incitative à moyen et long terme, incorporant des
      institutions internationales, non directement comparables en taille ou
      en activités à celles de la Banque Royale, ce qui fait en sorte de
      pousser à la hausse l'échantillon de comparaison;
    - la part trop importante des actions et des options dans la rémunération
      du président, ce qui rend sa rémunération davantage liée aux
      fluctuations du marché qu'à l'atteinte des objectifs stratégiques de
      celle-ci.
    

SOURCE MOUVEMENT D'EDUCATION ET DE DEFENSE DES ACTIONNAIRES - MEDAC

Renseignements : Renseignements: Normand Caron, (514) 286-1155

Profil de l'entreprise

MOUVEMENT D'EDUCATION ET DE DEFENSE DES ACTIONNAIRES - MEDAC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.