Vieillissement de la main-d'œuvre et avenir de la retraite - La CSN prône des mesures pour atteindre un travail décent et une retraite décente

MONTRÉAL, le 10 févr. 2012 /CNW Telbec/ - Dans la cadre de la consultation publique sur le vieillissement de la main-d'œuvre et l'avenir de la retraite, entreprise par le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale et celui des Finances, la CSN réclame que le gouvernement développe une réelle stratégie visant à la fois le maintien en emploi des travailleuses et des travailleurs expérimentés et la mise en place de régimes de retraite qui assure à tous des revenus décents.

Selon la CSN, nous vivons actuellement une période de tensions importantes sur le marché du travail. Ces tensions sont générées notamment par le problème de rareté de main-d'œuvre ainsi par les difficultés que subissent les régimes de retraite.

« Plusieurs travailleurs âgés sont retirés malgré eux du marché du travail, car après avoir perdu leur emploi, comme c'est le cas lors de fermetures d'entreprises, ils ne sont plus en mesure d'en trouver un autre. Ce n'est pas vrai que les travailleurs plus âgés sont accueillis les bras ouverts, de commenter Denise Boucher, vice-présidente de la CSN. Pour d'autres, ils quittent, car les charges de travail deviennent trop lourdes. La rétention de la main-d'œuvre sera possible si des mesures structurantes sont mises en place. On parle d'organisation du travail, de formation continue, de mesures particulières d'accompagnement dans la recherche d'emploi et de l'utilisation de l'assurance-emploi comme un levier financier pour instaurer des mesures de formation et d'aide à l'emploi », poursuit-elle.

Régimes de retraite
Pour la CSN, la retraite constitue une responsabilité qui doit être partagée entre les individus, les employeurs et les gouvernements. « Avec nos régimes de retraite, nous nous retrouvons de plus en plus dans des situations complexes. L'augmentation de l'espérance de vie et les rendements qui ne sont pas au rendez-vous créent des pressions importantes sur ces derniers. L'absence de couverture d'un régime complémentaire de retraite pour nombre de travailleuses et de travailleurs constitue une aberration. La pauvreté dans laquelle se retrouve bien des personnes âgées est inacceptable de même que les risques d'instaurer un déséquilibre intergénérationnel », de soutenir Jacques Létourneau, vice-président de la CSN.

Pour la CSN, une réflexion en profondeur de l'ensemble des composantes des régimes de retraite, publics et privés, s'impose. « Mais quant à nous, il est difficile de penser que, sans contrainte législative, comportant explicitement une obligation pour les employeurs de cotiser dans les régimes complémentaires, le nombre de travailleurs couverts par un régime de retraite adéquat progressera de manière appréciable », de déclarer Jacques Létourneau.

Voilà pourquoi la CSN, et aussi d'autres organisations syndicales et patronales réclament du gouvernement depuis un certain temps la mise en place d'un comité tripartite qui aura comme responsabilité de proposer une réforme globale du système de retraite.

La CSN, fondée en 1921, regroupe 300 000 membres répartis dans les secteurs public et privé.

SOURCE CSN

Renseignements :

Jacqueline Rodrigue
Directrice
Service des communications de la CSN
Cell. : 514 773-0060 ; bur. : 514 598-2139


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.