Victimes de Brookfield

OTTAWA, le 24 janv. 2012 /CNW/ - Je sympathise avec les retraités de Papier White Birch...voici ce que j'ai vécu avec la LACC.

J'ai travaillé pendant 39 années à l'usine de papier de Thurso. J'ai travaillé autant de nuit que de jour, ma santé en a mangé un coup.  Maintenant que je suis retraité et que j'ai enfin le droit de profiter de toutes ces heures travaillées à combattre le sommeil, voilà que la cour de justice de l'Ontario vient mettre un terme à tout ça et, en plus, c'est au profit d'une compagnie multimilliardaire qu'elle l'a fait.

Historique:

Le 6 janvier 2009 , la compagnie Brookfield Asset Management qui est déjà propriétaire majoritaire de Papiers Fraser à 60% fait l'acquisition de 16,3 millions d'actions ordinaires et 81,5 millions de bons de souscription d'actions ordinaires pour un montant de 120 millions de dollars et devient actionnaire majoritaire de Papiers Fraser à 75%.  Six mois plus tard, oui six mois plus tard, après avoir acheté pour 120 millions d'actions, Brookfield Asset Management demande à la cour de justice de l'Ontario de mettre la compagnie Papiers Fraser sous la loi de la protection de la faillite, ce que la cour de justice de l'Ontario lui accorde.  Bizarre !

L'usine de Papiers Fraser de Thurso est vendue à Papier Fortress.  L'usine de Papiers Fraser au Nouveau-Brunswick qui, à l'époque, aux yeux de Brookfield Asset Management n'était plus rentable car, ne l'oublions pas, cette usine a été mise sous la protection de la faillite par elle-même.  Aujourd'hui, qui en est le propriétaire majoritaire, encore Brookfield, mais l'usine fonctionne sous le nom de Twin Rivers.  Bizarre !

Aujourd'hui à Thurso, l'usine de papier sous la gérance de Fortress est soudainement devenue rentable, et l'usine Papiers Twin Rivers au Nouveau-Brunswick qui est gérée par nul autre que Brookfield elle-même, compagnie qui l'a mise en faillite en juin 2009, est soudainement devenue rentable.  Bizarre !

La cour de justice de l'Ontario nous a condamné ‒ nous retraités ‒ à payer une partie des créanciers de Papiers Fraser à même notre fond de pension.  Ce qui réduit, comprenez-moi bien, notre salaire d'environ 40% jusqu'à la fin de nos jours.  Imaginez-vous demain si on vous coupe 40% de votre salaire à vie sans espoir d'augmentation, et que vous devez subir quand même les augmentations tel que taxes, électricité, gaz etc... et ce, pour payer des créanciers comme des banques et ainsi de suite!  Bizarre!

Aujourd'hui, pendant que Brookfield Asset Management, qui soit dit en passant a un portefeuille de 150 MILLIARDS $, continu de faire des millions de profit et aussi même avec son usine Twin Rivers, fait de nous des victimes de Brookfield.  Nous avons dû dire adieu à nos rêves de retraite si chèrement gagnés, à nos loisirs et aussi à l'héritage à nos enfants.

Malheureusement la justice est ainsi faite; elle donne au plus riche le droit de se servir des lois pour voler.

SOURCE SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER

Renseignements :

Rémi Séguin
Victime de Brookfield
Thurso, QC
819-985-1600
remyseg@gmail.com

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.