Vestiges du Village des Tanneries : il ne suffit pas de sauvegarder quelques artefacts

MONTRÉAL, le 9 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Projet Montréal presse l'administration du maire Denis Coderre d'intervenir auprès des ministères des Transports (MTQ) et de la Culture et des Communications afin qu'ils renversent leur décision de remblayer les vestiges du Village des Tanneries découverts dans le cadre du projet Turcot. « Nous sommes face au plus vaste chantier archéologique du Québec; nous ne pouvons pas permettre que soit enfoui un tel trésor historique », a déclaré Anne-Marie Sigouin, conseillère de ville du district Saint-Paul-Émard et porte-parole en matière de patrimoine.

Contrairement à Denis Coderre, qui affirmait ce matin, au cours du comité exécutif, être satisfait des quelque 150 boîtes d'artéfacts récupérés sur le site et comprendre la nécessité de remblayer et de démanteler les vestiges afin de permettre la construction d'un collecteur d'eaux usées, les élus de Projet Montréal dans l'arrondissement du Sud-Ouest estiment qu'il serait possible de faire les choses autrement.

« Il est inconcevable qu'après deux mois de fouilles, le MTQ puisse faire disparaître sous des remblais les origines du quartier Saint-Henri, a rappelé Craig Sauvé, conseiller de ville du district Saint-Henri-La Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles et porte-parole en matière de transport. L'administration Coderre, qui organise activement les célébrations du 375e de Montréal, devrait se préoccuper davantage de sauvegarder cette part de son histoire. »

Sophie Thiébaut, conseillère d'arrondissement du district Saint-Henri-La Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles, a déposé, au conseil d'arrondissement du 1er septembre, une motion demandant à la Ville de Montréal d'interpeller les ministères de la Culture et des Communications et des Transports afin de considérer la possibilité, à cet endroit, de modifier le projet Turcot actuel dans le but de conserver un maximum des vestiges découverts afin qu'ils puissent être conservés, mis en valeur et rendus publics.

« Il ne suffit pas de sauvegarder quelques artefacts et de les exposer dans un musée, a soutenu Anne-Marie Sigouin. Pour garder vivante la mémoire de Montréal, il faut que les Montréalais y aient accès. Ils doivent être en mesure de découvrir et de visiter les vestiges du Village des Tanneries pour réellement apprécier l'histoire de Saint-Henri et, à travers elle, celle d'une des plus anciennes industries, présentes en Nouvelle-France dans les années 1660. »

Une motion directement inspirée de la motion adoptée par le conseil d'arrondissement du Sud-Ouest sera proposée par Anne-Marie Sigouin, appuyée par Craig Sauvé, lors du conseil municipal du 21 septembre.

Pour consulter la motion, cliquez ici : http://projetmontreal.org/patrimoine/motion-pour-une-conservation-maximale-des-vestiges-du-village-des-tanneries-2/

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.