Vers l'établissement d'un plan pour l'amélioration de la qualité de vie des
peuples Autochtones

TORONTO, le 28 avr. /CNW/ - Les ministres provinciaux et territoriaux responsables des affaires autochtones et les dirigeants des organisations autochtones nationales progressent dans l'élaboration d'un plan qui permettra aux Premières nations, aux Inuits et aux Métis d'aborder les défis particuliers auxquels ils sont confrontés et de saisir les occasions qui se présentent à eux. Le plan est axé sur trois objectifs clés :

    
    -  combler l'écart sur le plan de l'obtention d'un premier diplôme;
    -  combler l'écart sur le plan du revenu;
    -  mettre fin à la violence contre les femmes et les filles autochtones.
    

Le Groupe de travail sur les affaires autochtones (GTAA), qui est composé des ministres et dirigeants, s'est réuni à Toronto cette semaine. Les discussions ont porté sur la formulation d'une approche nationale coordonnée visant à combler l'écart socioéconomique qui sépare les Premières nations, les Inuits et les Métis des Canadiens non autochtones. Les ministres et dirigeants ont aussi identifié les prochaines étapes en vue de la préparation de la réunion des premiers ministres provinciaux et territoriaux et les dirigeants des organisations autochtones nationales qui se tiendra au début d'août 2010 au Manitoba, en marge de la rencontre du Conseil de la fédération.

    
    Faits saillants de la réunion du GTAA
    -------------------------------------
      -  Soutien de la demande d'une réunion fédérale-provinciale-
         territoriale des premiers ministres pour discuter des enjeux propres
         aux Premières nations, aux Inuits et aux Métis;
      -  Affirmation qu'un solide processus concerté auquel participeraient
         les ministres provinciaux et territoriaux et les dirigeants des
         organisations autochtones nationales et régionales est essentiel
         pour améliorer les conditions socioéconomiques des Autochtones, en
         tenant compte des distinctions entre les hommes et les femmes;
      -  Renouvellement de la demande que le gouvernement fédéral se joigne
         aux discussions continues du GTAA visant l'atteinte de résultats
         concrets et mesurables, compte tenu particulièrement des rapports
         uniques qui existent entre la Couronne fédérale et les peuples
         autochtones;
      -  Entente sur un plan d'action visant à améliorer la réussite
         scolaire;
      -  Entente sur les domaines qui favoriseront les occasions d'affaires
         en matière de développement économique pour tous les Autochtones;
      -  Entente sur des processus collaboratifs nécessaires pour mettre fin
         à la violence contre les femmes et les filles autochtones;
      -  Reconnaissance de l'importance de la collaboration entre les peuples
         autochtones, les organismes communautaires, le milieu des affaires
         et tous les ordres de gouvernement.

    Recommandations du GTAA
    -----------------------
    L'éducation est la clé du succès. L'amélioration des résultats scolaires
mènera à une meilleure qualité de vie pour les Premières nations, les Inuits
et les Métis et à une prospérité et à une plus grande équité pour tous les
Canadiens. Les ministres et les dirigeants s'entendent sur le fait qu'il est
prioritaire de combler l'écart qui existe sur le plan de l'obtention d'un
premier diplôme, entre les Autochtones et les autres Canadiens. Les points
suivants doivent être considérés comme prioritaires :

      -  Mobiliser le gouvernement fédéral dans l'amélioration des résultats
         scolaires sur et hors réserves;
      -  Collaborer avec le Conseil des ministres de l'éducation (Canada) sur
         des dossiers prioritaires comme la collecte des données et le
         financement fédéral;
      -  Travailler, au niveau régional, avec les organismes scolaires, les
         conseils et établissements scolaires autochtones ainsi que les
         gouvernements des Premières nations afin d'améliorer les taux de
         réussite scolaire avec un accent particulier placé sur des
         programmes scolaires adaptés à la culture des Premières nations, à
         une formation de qualité pour les enseignants et à la participation
         des parents;
      -  Améliorer les taux d'obtention d'un premier diplôme, les résultats
         scolaires des étudiants autochtones et le partage des succès.

    Développement économique : Les ministres et dirigeants s'entendent sur le
fait que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, les
organisations autochtones nationales, les gouvernements autochtones et
d'autres organisations autochtones, ainsi que le secteur privé, doivent
collaborer à l'élimination des obstacles existants en matière de développement
économique des Autochtones. Il y a lieu d'explorer de nouvelles approches pour
:

    -  améliorer l'accès à du capital pour les entreprises autochtones;
    -  encourager les collectivités autochtones à faire preuve de leadership
       pour stimuler la croissance économique;
    -  prendre appui sur le Cadre fédéral pour le développement économique
       des Autochtones;
    -  collaborer à l'élaboration de partenariats avec le secteur privé pour
       améliorer les perspectives de développement économique.
    

Contrer la violence faite aux femmes et aux filles autochtones : Les ministres et dirigeants de partout au Canada reconnaissent que la crise engendrée par les meurtres et la disparition de femmes et de filles autochtones, inuites et métis doit faire l'objet de mesures prioritaires. Ils s'entendent sur le besoin d'augmenter la collaboration et l'engagement des gouvernements, des organismes non gouvernementaux, des organismes de services, des autorités policières, des gouvernements autochtones ainsi que des organisations autochtones nationales et autres afin d'instaurer des approches mieux coordonnées pour contrer la violence faites aux femmes et aux filles autochtones. Divers défis systémiques doivent aussi être abordés, notamment le racisme, le sexisme, le besoin d'améliorer l'état de santé général ainsi que le statut social et économique des femmes autochtones.

Participation du gouvernement fédéral : Tout en reconnaissant les responsabilités principales et spéciales conférées par la Constitution au parlement et au gouvernement du Canada en ce qui a trait aux Premières nations, aux Inuits et aux Métis, les participants sont d'avis que tous les gouvernements doivent contribuer à l'amélioration de la qualité de vie des peuples autochtones. Les ministres et dirigeants croient que des progrès ont été réalisés et que la pleine participation du gouvernement fédéral est nécessaire - y compris la convocation d'une réunion fédérale-provinciale-territoriale des premiers ministres et des dirigeants autochtones nationaux en 2010 qui permettra de relever les défis et de tirer pleinement parti des occasions qui se présentent.

Le Groupe de travail sur les affaires autochtones reconnaît que les divers peuples autochtones ainsi que les femmes et les jeunes et les autochtones vivant en milieu urbain abordent les enjeux dans une perspective propre à chacun de ces groupes et qu'il faut tenir compte des droits existants -ancestraux ou issus de traités - conférés dans l'article 35 de notre Loi constitutionnelle.

Prochaines étapes : Les ministres et dirigeants ont demandé à leurs représentants de faire cheminer les recommandations convenues aujourd'hui. En déterminant les priorités particulières dans chacun des trois objectifs clés communs, toutes les parties collaboreront à la préparation du rapport qui sera présenté aux premiers ministres et aux dirigeants nationaux autochtones à la réunion qui aura lieu au début d'août 2010 au Manitoba, en marge de la rencontre du Conseil de la fédération.

    
    Éducation
      -  Rassembler les données de base existantes;
      -  Déterminer les pratiques exemplaires;
      -  Élaborer, dans la mesure du possible, des cibles en reconnaissant la
         diversité entre les peuples des Premières nations, des Métis et des
         Inuits, et en tenant compte des distinctions entre les hommes et les
         femmes.

    Développement économique
      -  Rassembler les données existantes;
      -  Identifier les initiatives et les programmes existants;
      -  Convenir des prochaines initiatives.

    Lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles autochtones
      -  Identifier tous les partenaires gouvernementaux et non-
         gouvernementaux et l'information requise;
      -  Identifer les pratiques exemplaires et expliquer pourquoi elles
         fonctionnent;
      -  Convenir des prochaines initiatives.
    

/AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo accompagnant ce communiqué est disponible à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/

SOURCE Ministère des Affaires autochtones de l'Ontario

Renseignements : Renseignements: Ministère des Affaires autochtones de l'Ontario, Christy Arnold, Cabinet du ministre: (416) 706-2523, christy.arnold@ontario.ca; Greg Flood, Direction générale des Communications - (416) 314-9455, greg.flood@ontario.ca

Profil de l'entreprise

Ministère des Affaires autochtones de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.