Vers des CLSC inc. ? Non merci. - L'APTS dénonce des cadences de travail dignes d'une chaîne de restauration rapide

MONTRÉAL, le 12 juin 2012 /CNW Telbec/ - L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a tenu une manifestation au son des casseroles à l'heure du midi, devant le CLSC de St-Henri, point de services St-Jacques, du CSSS Sud-Ouest-Verdun. On y a dénoncé les cadences de travail imposées par le projet d'« optimisation » des soins à domicile mis en place par la direction et sous-traité à la firme privée Proaction. Cette mécanisation du travail, calquée sur des modèles issus de l'entreprise privée, affecte la qualité des services et gruge l'autonomie professionnelle du personnel.

« Nous avons maintes fois alerté la direction du CSSS des effets pervers du projet d'optimisation des soins à domicile sur le personnel professionnel que nous représentons, sans que la direction bouge, déplore le responsable politique de l'établissement pour l'APTS, Stephen Léger. Les physiothérapeutes, les ergothérapeutes, les thérapeutes en réadaptation physique et les travailleuses sociales, entre autres, en ont ras le bol de voir leur autonomie professionnelle réduite par des mesures de contrôle statistique digne d'une entreprise de restauration rapide. » Par exemple, le projet d'optimisation oblige le personnel professionnel à considérablement limiter la durée de ses interventions à domicile. Or, chaque cas est différent et demande une attention particulière qui peut parfois prendre plus ou moins de temps. « Pour de bons soins à domicile, il est essentiel de respecter le rythme des personnes à servir. Une personne âgée ne peut pas être considérée comme une tâche à expédier le plus rapidement possible, poursuit Stephen Léger. C'est irresponsable et irrespectueux envers la population que nous desservons. Nos CLSC ne doivent pas devenir des CLSC inc.»

En cas de non-respect des cadences, la direction du CSSS agite sans cesse le spectre de coupures de postes. Des écrans affichant les résultats des différentes équipes de travail ont même été installés dans la salle des employés. Ceux-ci doivent également rencontrer leur supérieur aux deux jours afin de rendre des comptes sur leurs statistiques. « Imaginez le climat de tension et de compétition malsaine que cette pression à la performance crée entre les différentes équipes de travail et même à l'intérieur d'une même équipe, tonne Stephen Léger. Depuis l'implantation du système, plus du tiers des employés a quitté les soins à domicile. Qu'attend la direction pour arrêter cette hémorragie? »

Vers une généralisation du modèle

L'APTS s'inquiète en outre de la volonté affichée de la nouvelle présidente-directrice générale de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Danielle McCann, de généraliser les projets d'optimisation des soins à domicile à l'ensemble des CSSS de l'île de Montréal. Déjà, le CSSS de Ahuntsic-Montréal-Nord ainsi que le CSSS Cavendish ont mis sur pied des projets semblables, avec les mêmes résultats. « À la lumière de ces expériences, il serait insensé d'importer ce modèle aux autres établissements. Notre personnel professionnel partage le souci d'améliorer l'efficacité des services à la population. Toutefois, cela ne doit pas se faire au prix de la qualité des soins », avance la présidente de l'APTS, Carolle Dubé.

D'ailleurs, l'orientation prise lors du dernier congrès de l'APTS en fait preuve. En effet, les personnes déléguées ont donné leur accord pour participer, par exemple, aux projets d'optimisation de type Lean dans la mesure où certaines conditions sont respectées :

  • Adhésion du personnel ;
  • Aucune abolition de postes
  • Participation du personnel professionnel et technique aux comités décisionnels.

« Dans sa forme actuelle, le projet d'optimisation sous-traité à la firme Proaction ne respecte pas ces conditions minimales, affirme Carolle Dubé. Nous nous interrogeons sur les coûts associés à ce projet, ainsi que les conditions contractuelles qui lient la direction du CSSS à la firme. L'APTS a d'ailleurs effectué une demande d'accès à l'information pour obtenir le contrat. »

L'APTS demande à la direction du CSSS Sud-Ouest-Verdun de mettre un terme au projet. « L'Agence de la santé de Montréal doit également revoir ses plans. Si le gouvernement est sérieux dans son intention de prioriser les soins à domicile, comme il l'a annoncé en grandes pompes récemment, il doit le faire dans de bonnes conditions. La population, notamment les personnes âgées, mérite de recevoir des services de qualité », de conclure Carolle Dubé.

À propos de l'APTS

L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 29 000 personnes, occupant des postes professionnels et techniques dans le réseau de la santé et des services sociaux, dont des technologistes médicales, des techniciennes en loisir, des archivistes médicales, des technologues en radiologie, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des orthophonistes, des thérapeutes en réadaptation physique, des travailleurs sociaux, des psychologues, des techniciennes en diététique, des diététistes et des intervenants en soins spirituels.

SOURCE ALLIANCE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET TECHNIQUE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX (APTS)

Renseignements :

Francis Boucher, conseiller en communication
Téléphone : 514.609.2906 (cell.)

Profil de l'entreprise

ALLIANCE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET TECHNIQUE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX (APTS)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.