Vente d'équipements militaires à l'Arabie saoudite - Le Parti Québécois rappelle que Raif Badawi est toujours derrière les barreaux

QUÉBEC, le 13 avril 2016 /CNW Telbec/ - La députée d'Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole du Parti Québécois en matière de relations internationales, Carole Poirier, et le député de Verchères et porte-parole en matière de relations Québec-Canada, Stéphane Bergeron, ont déploré la décision d'Ottawa de donner le feu vert à la vente de blindés à l'Arabie saoudite et rappelé le traitement barbare infligé par ce pays au blogueur Raif Badawi. Ce matin en Chambre, Mme Poirier a d'ailleurs déposé une motion allant en ce sens, aussitôt rejetée par les libéraux de Philippe Couillard.

« La décision de Stéphane Dion, rendue publique aujourd'hui, de vendre des blindés légers à l'Arabie saoudite est une véritable insulte adressée à toutes les personnes qui luttent dans ce pays pour la liberté, en particulier la liberté d'expression, et qui subissent l'emprisonnement, la torture, et parfois même la mort dans des conditions parfaitement inhumaines », a déclaré la députée d'Hochelaga‑Maisonneuve.

Rappelons qu'en février 2015, l'Assemblée nationale avait adopté à l'unanimité une motion demandant aux gouvernements du Québec et du Canada de faire tout en leur pouvoir pour que Raif Badawi puisse enfin rejoindre sa conjointe et ses enfants au Québec. « Depuis son élection, le premier ministre du Canada semble beaucoup moins s'intéresser à la libération de Raif Badawi, alors que, pour lui et sa famille, l'urgence n'est pas moins grande, bien au contraire. Il y a quelques jours, Justin Trudeau disait même qu'il ne fallait pas aller trop vite dans ce dossier. Trop vite, alors qu'il croupit en prison depuis quatre ans? La priorité du nouveau gouvernement libéral canadien est visiblement de ne pas contrarier les autorités saoudiennes - et d'avoir le temps de livrer les blindés au royaume -, plutôt que de respecter ses engagements et de défendre les droits humains les plus élémentaires », a pour sa part ajouté Stéphane Bergeron.

« En refusant ce matin de donner son consentement à la motion, le gouvernement libéral fait de nouveau preuve d'incohérence et d'improvisation. Après avoir accordé un certificat de sélection du Québec à M. Badawi et s'être engagé à plaider sa cause auprès d'Ottawa, Philippe Couillard préfère une fois de plus plier l'échine devant le grand frère canadien. C'est incohérent et irresponsable. Ce gouvernement n'est tout simplement pas à la hauteur du courage dont font preuve Raif Badawi et sa famille », a conclu Carole Poirier.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.