Vente de Rona à Lowe's - Pourquoi le gouvernement Couillard a-t-il vendu ses actions de Rona? Quand? À qui? Et à quel prix?

QUÉBEC, le 3 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Le chef de l'opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, le porte‑parole du Parti Québécois en matière d'économie, d'énergie et de ressources naturelles, Alain Therrien, ainsi que le porte-parole en matière de finances et de revenu, Nicolas Marceau, demandent à Philippe Couillard d'expliquer aux Québécois pourquoi Investissement Québec, sous son gouvernement, a liquidé le bloc d'actions qu'elle possédait et qui avait permis au gouvernement du Québec de bloquer la première tentative d'acquisition de Rona par Lowe's, en 2012.

« Alors que le gouvernement avait un bloc important d'actions lui permettant d'intervenir pour protéger Rona, on apprend ce matin que les libéraux ont vendu ces actions, envoyant le message à la Caisse de dépôt qu'elle pouvait faire de même. Le premier ministre doit expliquer pourquoi son gouvernement a laissé tomber les employés et les fournisseurs de Rona », a déclaré Pierre Karl Péladeau.

Le chef de l'opposition officielle estime que le gouvernement libéral doit faire preuve de transparence et indiquer pour quelle raison, quand, à qui et à quel prix les actions de Rona ont été vendues. « Si, aujourd'hui, le gouvernement se retrouve confiné au rôle de spectateur, c'est qu'il a préféré réaliser un gain à court terme pour améliorer les résultats financiers d'Investissement Québec plutôt que de privilégier le développement économique du Québec, ainsi que les emplois et les entreprises liés à Rona », a-t-il ajouté.

Promesses d'emplois
« Chaque fois qu'un fleuron québécois a été acheté, les Québécois se sont fait promettre que le siège social et les emplois resteraient ici. Or, on réalise qu'après 5, 6 ou 7 ans, ces promesses ne tiennent plus. Le Québec ne peut pas se permettre de perdre le siège social de Rona, avec la direction financière, la direction juridique et tous les emplois spécialisés que cela représente », a poursuivi Nicolas Marceau.

« En 2013, Philippe Couillard était d'accord avec la vente de Rona à des intérêts étrangers. Cela démontre bien qu'il ne connaît rien à l'économie et qu'il ne comprend pas l'importance des sièges sociaux pour le Québec. Le gouvernement du Parti Québécois avait déposé un rapport produit par des experts indépendants respectés du monde des affaires, dont Claude Séguin et Monique Jérôme-Forget, sur la protection des sièges sociaux. Ce rapport a été tabletté par les libéraux. Philippe Couillard doit pourtant mettre en œuvre les recommandations faites par le groupe de travail, et ce, sans tarder », a insisté M. Marceau.

Dominique Anglade échoue à son premier test
Alain Therrien estime quant à lui que la nouvelle ministre de l'Économie a lamentablement échoué à son premier test. « Mme Anglade se réjouit de la transaction. La porte-parole de Lowe's ne pourrait pas dire mieux, a-t-il tonné. Il y aura des impacts pour les 15 000 employés de Rona au Québec et les centaines de fournisseurs de l'entreprise. Actuellement, la moitié des achats de Rona sont faits au Québec, alors que les fournisseurs de Lowe's sont américains. Au Québec, Rona, c'est un impact économique de 2 milliards de dollars par année. Comment le gouvernement compte-t-il défendre nos fournisseurs lorsque les décisions seront prises en Caroline du Nord? », a conclu le député de Sanguinet.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.