Vente de Rona à Lowe's - Le Québec perd un de ses fleurons et le gouvernement Couillard applaudit, déplore la CAQ

QUÉBEC, le 3 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, s'est dit très inquiet de voir le Québec se transformer en une économie de succursales sous le régime libéral, à la suite de l'annonce de l'acquisition de Rona par l'américaine Lowe's pour 3,2 milliards de dollars. M. Legault est d'autant plus stupéfait de la réaction de la nouvelle ministre libérale de l'Économie, qui a applaudi la transaction, mercredi matin. Il s'agit pourtant d'une très mauvaise nouvelle pour le développement économique du Québec.

« Aujourd'hui, nous sommes placés devant un fait accompli et c'est un triste jour pour le Québec. C'est toujours trop peu, trop tard avec le gouvernement libéral. Un des gains de la Révolution tranquille, un des gains des nationalistes québécois, tous partis politiques confondus, a été de faire du Québec une économie de propriétaires. Maintenant, les libéraux acceptent que nous soyons une économie de succursales. Jamais les Américains, les Allemands, les Japonais n'accepteraient ça. Philippe Couillard et le Parti libéral sont résignés! », a déclaré François Legault, en réaction à cette première sortie publique consternante de la ministre de l'Économie.

Des questions qui demeurent en suspens

M. Legault a poursuivi en indiquant qu'il faut avoir l'honnêteté de dire la vérité aux Québécois : il est trop tard pour empêcher la vente de Rona. Des questions importantes restent cependant en suspens et les libéraux ont le devoir de donner l'heure juste. « Pourquoi Investissement Québec a vendu son bloc d'actions dans Rona en 2015? Est-ce parce que Philippe Couillard a dit que c'était une erreur d'intervenir en 2012? Il a envoyé ce signal en contestant les actions de Raymond Bachand pour empêcher la vente de Rona en 2012. C'était malheureusement le premier clou dans le cercueil de Rona comme entreprise québécoise », a regretté le chef caquiste.

La fuite d'une autre réussite québécoise vers l'étranger, après Provigo, Alcan, Astral et le Cirque du Soleil pour ne nommer que ceux-là, est un signe de plus prouvant que notre économie ne donne aucun indice apparent de reprise, a ajouté M. Legault. « On sacrifie des emplois payants au siège social, on sacrifie les professionnels qui gravitent autour des sièges sociaux, on sacrifie les fournisseurs québécois. Aujourd'hui, le gouvernement libéral accepte la vente en baissant la tête, mais je ne peux pas croire que le premier ministre ne se battra pas minimalement pour conserver la totalité des emplois et pour protéger les fournisseurs québécois de Rona », a tonné M. Legault.

Le chef de la CAQ a terminé en indiquant que le manque de sensibilité nationaliste du gouvernement Couillard atteint de nouveaux sommets. « Même l'ex-ministre des Finances, Raymond Bachand, avait réagi vivement en 2012 pour protéger Rona d'une vente à Lowe's. Raymond Bachand considérait que Rona était un actif stratégique pour le Québec, mais aujourd'hui, Philippe Couillard n'a tout simplement aucun intérêt à la défense de nos sièges sociaux », a conclu François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.