Vendeur de cigarettes illégales ET revendeur de la SAQ : le ministère des Finances doit rappeler sa société d'État à l'ordre

OTTAWA, le 4 févr. 2015 /CNW Telbec/ - En réaction à la une du Journal de Montréal d'hier « Fausse SAQ à Kahnawake-un stratagème prive l'État de taxes » et les articles rédigés par la journaliste Judith Plamondon, le sergent à la retraite de la Sûreté du Québec et porte-parole la Coalition nationale contre le tabac de contrebande Michel Rouillard a déclaré ceci :

« Il est inconcevable pour nous et pour l'ensemble des Québécois que d'une main, la Société des alcools du Québec approvisionne en toute légalité un client et revendeur avec permis en territoire mohawk, alors que celui-ci prend part activement à un réseau de distributeurs clandestins de contrebande de tabac au vu et au su de l'Agence du revenu du Québec et des forces policières.  Tandis qu'à la connaissance du gouvernement il n'y aurait rien d'illégal dans cette démarche commerciale par la SAQ, il y a certainement quelque chose d'immoral dans cette relation d'affaires entre une société d'État et un contrebandier de tabac.  Le ministre des Finances, à titre de ministre responsable de l'Agence du revenu du Québec et de la Société des alcools du Québec, doit faire cesser immédiatement cette pratique commerciale qui mine les efforts gouvernementaux de lutte à la contrebande de tabac et qui sert à enrichir un contrebandier de tabac. »

La contrebande de tabac demeure une problématique très sérieuse au Québec, estimée à un taux alarmant d'au moins 15%, ce qui représenterait 19 000 'baggies' de 200 cigarettes illégales vendues par jour.  Tous reconnaissent que les grands groupes criminels organisés sont les maîtres d'œuvre de cette problématique criminelle, fiscale et de santé publique.  La grande disponibilité de la contrebande de tabac à travers le Québec et son très bas prix ont également une incidence directe sur le tabagisme chez les jeunes, tout en permettant aux criminels d'empocher des millions de dollars en profits.

Un 'baggies' de 200 cigarettes illégales se vend entre 12$ et 20$ au Québec à travers un réseau apparenté aux réseaux de revendeurs de drogue. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) continue d'estimer que la vente du tabac de contrebande est utilisée par plus de 175 groupes criminels organisés aux fins de financer leurs activités illégales tels que le trafic de drogues et d'armes ainsi que la prostitution et le proxénétisme. Toujours selon la GRC, près de cinquante fabriques clandestines de cigarettes illégales sont en opération au Canada et approvisionnent les réseaux de distribution apparentés aux revendeurs de drogues et opérés par des groupes criminels organisés tels que les Hells Angels, les gangs de rue et la mafia.

Lien vers l'article : http://www.journaldemontreal.com/2015/02/03/letat-prive-des-taxes-sur-lalcool

AU SUJET DE LA COALITION NATIONALE CONTRE LE TABAC DE CONTREBANDE
La Coalition nationale contre le tabac de contrebande est constituée d'organismes et d'associations préoccupés par la problématique des cigarettes illégales. Les membres de la Coalition partagent un objectif commun et travaillent ensemble pour sensibiliser le public, le gouvernement et les médias à cette grave problématique qui sévit partout au Canada.  Pour plus d'information, visiter le site Internet www.nonalacontrebande.ca.

Les 17 membres de la Coalition sont : l'Association canadienne et québécoise des dépanneurs d'alimentation (ACDA-AQDA), l'Association des détaillants en alimentation (ADA), l'Association frontière hors taxe (AFHT), l'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ), Canadian Taxpayers Federation, la Chambre de commerce du Canada, le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), le Conseil canadien des fabricants des produits du tabac, le Conseil du patronat du Québec (CPQ), Échec au crime, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Manufacturiers et exportateurs du Canada, l'Association nationale des distributeurs aux petites surfaces alimentaires (NACDA), Ontario Chamber of Commerce, le Syndicat des Douanes et de l'Immigration, Toronto Crime Stoppers et le United Korean Commerce & Industry Association of Canada.

 

SOURCE Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC)

Renseignements : Carlos A. Godoy L., relationniste, (c) 514 458-9660, (e) info@nonalacontrebande.ca

Profil de l'entreprise

Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.