Veiller à l'éducation est essentiel pour faire fleurir l'entrepreneuriat au Canada

EY presse les gouvernements du G20 à soutenir une culture propice à la création d'emplois

MONTRÉAL, le 5 nov. 2015 /CNW/ - Les entrepreneurs génèrent des emplois, soutiennent les collectivités et bâtissent des sociétés prospères, mais le Canada pourrait en faire davantage pour tirer parti de leur potentiel de création d'emplois. Selon un récent rapport d'EY traitant de la transition entre la salle de classe et la salle de conseil, From classroom to boardroom: creating a culture for high impact entrepreneurship, les gouvernements doivent soutenir les futures générations de jeunes entrepreneurs au moyen de politiques de l'éducation ciblées.

«Les jeunes Canadiens sont de jeunes entrepreneurs talentueux et motivés, mais il leur faut le soutien adéquat», dit Daniel Baer, associé de Certification et codirecteur du Grand Prix de l'Entrepreneur d'EY.

Daniel Baer remarque que les entrepreneurs les plus talentueux du Canada disent la même chose.

«Nous nous sommes entretenus avec les finalistes du Grand Prix de l'Entrepreneur d'EY sur le tapis jaune d'EY au cours des banquets partout au Canada cet automne, dit-il. Quand nous leur demandons ce qu'ils pensent que nous pouvons faire au Canada pour mieux soutenir l'entrepreneuriat comme choix de carrière, ils sont unanimes : il est essentiel de soutenir l'éducation.»

Le Canada met déjà des stratégies en place pour aider les entrepreneurs, et c'est une bonne chose. Selon notre sondage Baromètre de l'entrepreneuriat du G20, le Canada est bien placé par rapport à un certain nombre de piliers de la réussite pour l'entrepreneuriat, y compris la fiscalité et la réglementation, l'accès au financement et la culture entrepreneuriale. Le rapport note également qu'une culture entrepreneuriale solide est liée aux autres dimensions de cet écosystème et joue un rôle important dans l'accélération de l'activité entrepreneuriale. Le Canada a une longueur d'avance, mais doit porter l'accent plus nettement sur l'éducation pour dynamiser le système.

La formation à l'entrepreneuriat doit commencer dès l'école primaire et se poursuivre pendant les études secondaires et postsecondaires, dit Daniel Baer. Le Canada doit accorder plus d'importance à l'apprentissage expérientiel et à la formation à l'entrepreneuriat dans les écoles, ainsi que dans les programmes parascolaires. À long terme, voilà ce qui favorisera un état d'esprit d'entrepreneur et la conversion d'idées novatrices en entreprises créatrices d'emplois.

Le rapport d'EY From classroom to boardroom: creating a culture for high impact entrepreneurship énonce six recommandations de politiques, et souligne le rôle du Canada comme exemple pour ce qui suit :

  1. Créer un visa pour les entreprises en démarrage, qui serait en vigueur multilatéralement pour les entrepreneurs du G20. Le Programme de visa pour démarrage d'entreprise du gouvernement canadien destiné aux entrepreneurs immigrants, lancé en 2013, en est un exemple.
  2. Encourager le réseautage international. Le rapport cite comme exemple le Service des délégués commerciaux du Canada qui offre le programme des Femmes d'affaires en commerce international (FACI).
  3. Miser sur l'entrepreneuriat «de qualité» et sur l'emploi «de qualité». L'offre de services intégrée de Futurpreneur Canada destiné aux propriétaires d'entreprises en herbe âgés de 18 à 39 ans en est un exemple.

Pour obtenir la liste complète des recommandations, veuillez lire le rapport complet ici : From classroom to boardroom: creating a culture for high impact entrepreneurship.

À propos d'EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour plus d'information, veuillez visiter le site ey.com/CA/fr/. Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l'organisation mondiale des sociétés membres d'Ernst &Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.

SOURCE ERNST & YOUNG

Renseignements : Julie Fournier, julie.fournier@ca.ey.com, 514 874 4308; Leigh Kjekstad, leigh.kjekstad@ca.ey.com, 604 648 3807; Sasha Anopina, sasha.anopina@ca.ey.com, 416 943 2637

RELATED LINKS
www.ey.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.