Valener annonce ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013

BÉNÉFICE NET RÉCURRENT EN HAUSSE DE 10 % GRÂCE À LA BONNE PERFORMANCE DE TOUS LES SECTEURS D'ACTIVITÉS DE GAZ MÉTRO

Faits saillants :

Valener

  • Bénéfice net récurrent de 24,0 millions $, en hausse de 2,2 millions $; et
  • Maintien du dividende trimestriel à 0,25 $ par action ordinaire.

Gaz Métro

  • Bénéfice net récurrent de 115,8 millions $, en hausse de 9,2 millions $;
  • Hausse de 7,2 millions $1 du bénéfice net généré au Vermont à la suite de l'acquisition de Central Vermont Public Service conclue en juin 2012;
  • Maintien de la position concurrentielle favorable du gaz naturel dans tous les segments de marché; et
  • Taux de rendement de 8,90 % sur l'avoir ordinaire autorisé par la Régie de l'énergie pour les activités de distribution de gaz naturel au Québec pour l'exercice 2013.

MONTRÉAL, le 13 mai 2013 /CNW Telbec/ - Valener Inc. (« Valener ») (TSX: VNR), véhicule d'investissement pour le public dans Société en commandite Gaz Métro (« Gaz Métro »), annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars 2013.

Résultats de Valener

Excluant les éléments non récurrents, Valener enregistre un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 24,0 millions $ (0,64 $ par action ordinaire) pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013, comparativement à 21,8 millions $ (0,58 $ par action ordinaire) pour la même période l'exercice précédent. Pour les six premiers mois de l'exercice 2013, Valener enregistre un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 38,3 millions $ sur une base récurrente (1,02 $ par action ordinaire) comparativement à 32,0 millions $ (0,86 $ par action ordinaire) au premier semestre de l'exercice 2012.

Ces hausses de 2,2 millions $ pour le trimestre et de 6,3 millions $ pour le semestre s'expliquent principalement par l'augmentation du bénéfice net généré par Gaz Métro dans son activité de distribution d'énergie au Vermont depuis l'acquisition de Central Vermont Public Service Corporation (« CVPS ») et par l'augmentation du bénéfice net provenant de l'activité de distribution gazière au Québec.

« Les actionnaires de Valener continuent de bénéficier de l'essor des activités de distribution d'énergie de Gaz Métro au Vermont. Les résultats tirés des acquisitions réalisées au fil des ans témoignent de la compétence de Gaz Métro à mener des initiatives stratégiques créatrices de valeur pour ses associés », a déclaré monsieur Pierre Monahan, président du Conseil d'administration de Valener.

Avantages économiques et environnementaux : le gaz naturel porteur pour le développement commercial

La baisse des prix du gaz naturel, une tendance observée depuis plus de quatre ans, en fait la source d'énergie la plus concurrentielle parmi toutes celles distribuées au Québec, et ce, dans tous les segments de marchés. De plus, à titre de combustible fossile le plus propre, l'utilisation du gaz naturel en remplacement d'autres énergies telles que le diesel et le mazout lourd permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) d'environ 25 % et 32 % respectivement. Au cours des dernières années, Gaz Métro a initié plusieurs projets énergétiques porteurs permettant de réduire l'empreinte environnementale de l'économie québécoise tels que l'utilisation du gaz naturel comme carburant dans le secteur du transport lourd en remplacement du diesel et des projets de prolongement du réseau gazier au Québec dans des régions industrielles éloignées.

« Gaz Métro mise sur les atouts économiques et environnementaux du gaz naturel pour asseoir ses initiatives de développement et inscrire le gaz naturel comme le combustible de choix dans plusieurs secteurs, notamment ceux du marché industriel et du transport lourd. Au Québec, le mouvement pour utiliser le gaz naturel comme carburant dans le transport lourd est lancé. Gaz Métro Solutions Transport assure le déploiement de stations de ravitaillement pour satisfaire à la demande grandissante des transporteurs de marchandises qui souhaitent alimenter une partie de leur flotte au gaz naturel liquéfié. Au Vermont, notre filiale Vermont Gas Systems travaille sur un projet d'extension de son réseau pour servir la demande industrielle, projet qui pourrait doubler la taille de ses actifs actuels. Une fois de plus, le gaz naturel s'illustre comme la solution gagnante pour combler de nombreux besoins énergétiques tout en alliant économie et environnement », a déclaré madame Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro.

Projets éoliens de la Seigneurie de Beaupré : en progression selon l'échéancier prévu

Valener et Gaz Métro détiennent indirectement des participations respectives de 24,5 % et de 25,5 % dans les projets éoliens de la Seigneurie de Beaupré développés conjointement avec Boralex inc. (le « consortium »).

Projets éoliens 2 et 3

Après l'arrêt des travaux de construction sur le chantier en décembre dernier pour la période hivernale, les activités ont recommencé le 25 février 2013. Depuis cette date, 11 tours de béton ont été livrées et les travaux de montage ont débuté avec un nombre réduit d'équipes. Le chantier reprendra ses activités normales à compter de la mi-mai. Les travaux se déroulent selon les budgets et les échéanciers établis. Les projets éoliens 2 et 3, représentant une puissance installée de 272 mégawatts et un investissement total d'environ 750 millions $ (incluant les frais de financement), sont situés sur les terres privées de la Seigneurie de Beaupré. Il est toujours prévu que ces parcs soient entièrement opérationnels au 1er décembre 2013.

Projet éolien 4

Après avoir franchi avec succès l'étape-clé des approbations environnementales, le consortium poursuit les travaux requis pour la mise en service du projet éolien 4 et maintient le cap sur les étapes-clés prévues au cours de leur réalisation. Les négociations pour la signature des ententes définitives avec Enercon, le fournisseur de turbines et des services d'entretien, sont complétées ainsi que celles avec Borea Construction pour la réalisation des travaux de génie civil. Les travaux de déboisement sont complétés et le consortium attend l'émission de certains certificats d'autorisation afin de poursuivre les travaux. Il est prévu que les activités sur le chantier débutent à la mi-mai. En plus de la mise en place du financement, le consortium compte réaliser, d'ici la fin de la saison des travaux, une portion importante des travaux liés à la construction des fondations, des routes et du réseau collecteur. Le projet éolien 4, également situé sur les terres privées de la Seigneurie de Beaupré, représente un investissement total d'environ 190 millions $ (incluant les frais de financement) pour une puissance installée totalisant 68 mégawatts. Sa mise en service est prévue en décembre 2014.

Déclaration des dividendes trimestriels

Valener prévoit maintenir un niveau de dividende à 0,25 $ par action ordinaire pour chacun des trimestres de l'exercice 2013. À cet égard, le Conseil d'administration de Valener a déclaré un dividende de 0,25 $ par action ordinaire pour le trimestre se terminant le 30 juin 2013, payable le 15 juillet 2013 aux actionnaires ordinaires inscrits aux registres à la fermeture des bureaux le 28 juin 2013. Ce dividende prend en compte que Valener recevra de Gaz Métro, au cours de l'exercice 2013, 6,7 millions $ de distributions en plus de celles qui lui seraient autrement payables, tel que prévu lors de la réorganisation de Gaz Métro en septembre 2010. La prochaine distribution qui sera versée par Gaz Métro constitue la dernière distribution qui inclura la hausse des distributions de Gaz Métro autrement payables à Valener d'un montant de 1,7 million $. Une fois versée, le montant aura totalisée 20,0 millions $ sur une période de trois ans qui se terminera le 30 septembre 2013.

Le Conseil d'administration a également déclaré un dividende trimestriel de 0,271875 $ par action privilégiée de série A, pour la période du 16 avril 2013 au 15 juillet 2013, payable le 15 juillet 2013 aux actionnaires privilégiés inscrits aux registres à la fermeture des bureaux le 9 juillet 2013.

Escompte maintenu à 5 % dans le cadre du régime de réinvestissement des dividendes

Dans le cadre du régime de réinvestissement des dividendes de Valener, le Conseil d'administration a approuvé, pour le dividende payable le 15 juillet 2013, que le réinvestissement des dividendes en actions ordinaires supplémentaires se fera par une émission de nouvelles actions ordinaires de Valener à un escompte de 5 % par rapport au cours moyen pondéré pour la période de cinq jours de bourse précédant immédiatement la date de versement du dividende.

Bénéfice net consolidé attribuable aux actionnaires ordinaires, excluant la quote-part des éléments non récurrents de Gaz Métro, nette de l'impôt

  3 mois terminés
le 31 mars
6 mois terminés
le 31 mars
(en millions de dollars, sauf lorsque indiqué autrement) 2013   2012   2013   2012
Bénéfice net consolidé 25,1   21,7   43,7   31,8
  Quote-part des éléments non récurrents de Gaz Métro -   0,1   (4,3)   0,2
  Impôts sur les bénéfices relatifs à la quote-part des
éléments non récurrents de Gaz Métro
-   -   1,1   -
Bénéfice net consolidé, excluant la quote-part des
éléments non récurrents de Gaz Métro, nette de
l'impôt 
25,1   21,8   40,5   32,0
Moins : Dividendes cumulatifs sur actions privilégiées de
série A
1,1   -   2,2   -
Bénéfice net consolidé attribuable aux actionnaires
ordinaires, excluant la quote-part des éléments non
récurrents de Gaz Métro, nette de l'impôt (1)
24,0   21,8   38,3   32,0
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation
(en millions d'actions ordinaires)
37,6   37,4   37,6   37,4
Bénéfice net consolidé attribuable aux actionnaires
ordinaires, excluant la quote-part des éléments non
récurrents de Gaz Métro, nette de l'impôt, par
action ordinaire (en $) (1)
0,64   0,58   1,02   0,86
(1) Ces  mesures sont des mesures financières non définies en vertu des principes comptables généralement reconnus (« PCGR »)
du Canada. Pour plus de détails, se référer à la rubrique Mesures financières non conformes aux PCGR du Canada dans le
rapport de gestion de Valener pour le semestre terminé le 31 mars 2013.


Résultats de Gaz Métro

Excluant les éléments non récurrents, le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro s'établit à 115,8 millions $ pour le deuxième trimestre de l'exercice 2013, comparativement à 106,6 millions $ pour la même période l'exercice précédent. Pour les six premiers mois de l'exercice 2013, Gaz Métro enregistre un bénéfice net attribuable aux associés de 183,6 millions $ sur une base récurrente comparativement à 161,9 millions $ au premier semestre de l'exercice 2012.

Ces hausses de 9,2 millions $ pour le trimestre et de 21,7 millions $ pour le semestre s'expliquent entre autres, par une augmentation de 7,2 millions $2 au deuxième trimestre et de 13,5 millions $2 au premier semestre du bénéfice net généré par la distribution d'énergie au Vermont découlant principalement de l'acquisition de CVPS en juin 2012. S'ajoutent également les hausses de 2,6 millions $ au deuxième trimestre et de 8,4 millions $ au premier semestre du bénéfice net généré par l'activité de distribution gazière au Québec, tel qu'expliqué ci-après.

Distribution de gaz naturel au Québec (Gaz Métro-daQ)

Les volumes de gaz naturel distribués normalisés de Gaz Métro-daQ au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2013 sont en baisse de 1,3 % pour se situer à 1 960 millions de mètres cubes, comparativement à 1 985 millions de mètres cubes au cours du deuxième trimestre de l'exercice précédent.

Pour les six premiers mois de l'exercice 2013, les volumes sont en hausse de 0,5 % pour se situer à 3 542 millions de mètres cubes comparativement à 3 524 millions de mètres cubes durant les six premiers mois de l'exercice précédent.

Dans le marché industriel, les volumes sont en hausse de 1,7 % par rapport au premier semestre de l'exercice 2012. Cette hausse s'explique par une hausse de la consommation provenant essentiellement des secteurs des pâtes et papiers et de la métallurgie partiellement compensée par la baisse de la consommation des secteurs de la production électrique et de la pétrochimie. Par ailleurs, la baisse de 1,9 % des volumes distribués normalisés dans le marché industriel au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2013 est expliquée essentiellement par une baisse de la consommation dans les secteurs de la production électrique et de la pétrochimie.

Le marché résidentiel de son côté présente une hausse de 3,2 % des volumes distribués normalisés par rapport au premier semestre de l'exercice 2012 (hausse de 5,6 % pour le deuxième trimestre), essentiellement expliquées par la maturation des nouvelles ventes plus importante au cours du premier semestre de l'exercice en cours.

Pour sa part, le marché commercial présente une baisse de 2,3 % des volumes distribués normalisés au cours du premier semestre du présent exercice (baisse de 2,9 % durant le deuxième trimestre), principalement expliquées par la mise en place de mesures en efficacité énergétique par les clients de Gaz Métro-daQ, jumelée à la croissance économique relativement faible.

Le bénéfice net attribuable aux associés relié à Gaz Métro-daQ s'établit à 95,0 millions $ pour le deuxième trimestre et à 144,5 millions $ pour le premier semestre de l'exercice 2013, soit des hausses respectives de 2,6 millions $ et 8,4 millions $ comparativement aux périodes correspondantes de l'exercice précédent. Ces hausses sont expliquées essentiellement par :

  • un décalage entre le profil de reconnaissance des revenus du service de distribution, qui suit le profil de la consommation des clients et celui des coûts. Cet écart, qui se chiffrait à 2,9 millions $ au premier trimestre, s'est résorbé en partie au cours du deuxième trimestre, tel qu'anticipé au trimestre précédent;
  • l'effet favorable découlant de la température plus près de la normale au cours du premier semestre de l'exercice 2013 alors que la température avait été considérablement plus chaude que la normale au cours du premier semestre de l'exercice 2012. Cette situation climatique, propre au premier semestre de l'exercice 2012, avait affecté négativement le bénéfice net de cette période, l'application du mécanisme de normalisation n'ayant pas généré une pleine compensation au niveau des revenus; et
  • l'effet de la baisse des coûts de transport et d'équilibrage du premier semestre de l'exercice 2013 par rapport à ceux de l'exercice 2012 qui résultait en 2012 des effets de la température, tel qu'expliqué précédemment, et de la hausse des coûts moyens des outils d'équilibrage découlant de l'évolution de la demande des clients du marché industriel qui avaient, tous deux, affecté négativement le bénéfice net de cette période;

Ces éléments sont atténués par :

  • l'effet défavorable de la baisse du taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire présumé ainsi que la baisse des revenus liés à l'incitatif à la performance provenant du Plan global en efficacité énergétique (PGEÉ).

Perspectives des effets du dossier tarifaire 2013 de Gaz Métro-daQ proposé à la Régie de l'énergie (« Régie »)

Le 5 mars dernier, la Régie a indiqué qu'elle autorisait la suspension de l'application de la formule d'ajustement automatique pour déterminer le taux de rendement de base sur l'avoir ordinaire présumé et qu'elle maintenait, pour l'exercice 2013, le taux de rendement de base de 8,90 % fixé en 2012. Les revenus de Gaz Métro reflètent ce taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire présumé de 8,90 % ainsi que les paramètres du coût de service inclus au dossier tarifaire 2013. Pour leur part, les clients sont facturés sur la base des tarifs en vigueur au 30 septembre 2012, autorisés à titre provisoire par la Régie. L'écart entre les revenus facturés aux clients et les revenus comptabilisés ont été enregistrés dans un compte de frais reportés.

Il est anticipé que le dossier tarifaire proposé à la Régie pour l'exercice 2013, en fonction d'un taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire présumé de 8,90 %, se traduirait par une baisse du bénéfice net attribuable aux associés pour les 12 mois de l'exercice 2013 de l'ordre de 6,6 millions $ par rapport au bénéfice net réalisé au cours de l'exercice 2012. Cette baisse résulterait principalement de :

  • la baisse du taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire présumé en 2013 (8,90 %) par rapport à celui autorisé en 2012 (9,69 %, incluant les gains de productivité);
  • la baisse des revenus de 4,0 millions $ liés à l'incitatif à la performance provenant du PGEÉ; et
  • l'effet qu'aucune quote-part d'un excédent de rendement n'est prévue au dossier tarifaire 2013 alors qu'une quote-part de 1,0 million $ a été réalisée au cours de l'exercice 2012;

partiellement compensés par :

  • la hausse de la base de tarification moyenne jumelée à la hausse des investissements hors base.

La ventilation trimestrielle des effets sur le bénéfice net attribuable aux associés du dossier tarifaire 2013 proposé à la Régie a pour effet d'augmenter le bénéfice net attribuable aux associés des deux premiers trimestres de l'exercice 2013 et de diminuer le bénéfice net attribuable aux associés des deux derniers trimestres par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice 2012.

Mécanisme incitatif

Le mécanisme incitatif de Gaz Métro-daQ, en vigueur depuis le 1er octobre 2007, est échu depuis le 30 septembre 2012. Une première proposition de mécanisme incitatif par le groupe de travail constitué de Gaz Métro-daQ et des intervenants a été déposée le 2 septembre 2011 mais celle-ci a été refusée par la Régie. Le 30 novembre 2012, Gaz Métro-daQ a déposé une nouvelle proposition de mécanisme incitatif en distribution applicable à compter de son exercice 2014 et ce, pour une durée de cinq ans. Le 24 avril 2013, la Régie a rendu sa décision à l'effet qu'elle mettait fin à l'examen de ce dossier et demandait à Gaz Métro-daQ de lui soumettre une nouvelle proposition de mécanisme incitatif qui prendrait en compte ses directives ainsi que les modifications à venir aux structures tarifaires. Entre-temps, la Régie établit que Gaz Métro-daQ sera réglementée sur la base d'un coût de service.

Projet de desserte de la Côte-Nord

La Côte-Nord est la dernière grande région industrielle du Québec qui ne bénéficie pas encore des avantages environnementaux et économiques du gaz naturel. Le projet de desserte de la Côte-Nord requerrait la construction d'un gazoduc de près de 450 km reliant Saguenay à Sept-Îles. Le 21 mars dernier, Gaz Métro a annoncé qu'elle reportait toutes les activités reliées à la réalisation de ce projet. Au terme des études de faisabilité, Gaz Métro a constaté que la conjoncture économique mondiale en regard des marchés des métaux, principalement celui du fer et de sa transformation, rend très difficile la conclusion d'ententes à long terme avec les principaux clients industriels de la Côte-Nord. De plus, les décisions annoncées dernièrement par certaines entreprises quant au report d'importants investissements et à la cessation d'opérations pour une période indéterminée de leur usine ont amplifié la situation. En conséquence, les volumes minimaux de gaz naturel qui seraient nécessaires pour entreprendre les activités de la phase suivante du projet ne sont pas au rendez-vous. Des contributions financières ou autres formes de support des paliers de gouvernement seraient nécessaires à la reprise des activités du projet. À l'heure actuelle, il n'est pas possible pour Gaz Métro de prévoir quand ce projet pourrait être relancé.

Biométhanisation

Le gouvernement du Québec a mis en place un programme de traitement de la matière organique par biométhanisation ou compostage afin de la détourner de l'enfouissement et de produire une nouvelle énergie verte, le biométhane, qui tendra à remplacer des carburants ou combustibles fossiles.

Au cours de la dernière année, des ententes ont été conclues avec les villes de Saint-Hyacinthe et de Québec. Celles-ci prévoyaient que Gaz Métro-daQ achèterait l'énergie produite par ces villes et mettrait en place les infrastructures nécessaires à l'injection du biométhane dans son réseau de distribution afin de le rendre disponible à sa clientèle. Ces projets sont assujettis à l'approbation de la Régie.

Le 28 septembre 2012, un projet d'investissement pour l'injection de biométhane produit par la Ville de Saint-Hyacinthe a été déposé à la Régie par Gaz Métro-daQ.

Le 20 mars 2013, la Régie a rejeté la demande de Gaz Métro-daQ car elle juge que certains des investissements de ce projet ne sont pas des actifs destinés à la distribution du gaz naturel aux termes de la Loi sur la Régie de l'énergie. La biométhanisation étant un projet auquel Gaz Métro accorde une grande importance, Gaz Métro-daQ travaille présentement à redéfinir les modalités d'injection du biométhane dans son réseau afin de déterminer une solution optimale.

Distribution d'énergie au Vermont

Le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro provenant de l'activité de distribution d'énergie au Vermont se situe à 14,6 millions $3 pour le deuxième trimestre et à 27,3 millions $3 pour les six premiers mois de l'exercice 2013, soit des hausses respectives de 7,2 millions $ et 13,5 millions $ par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent.

Ces hausses sont principalement expliquées par :

  • la hausse du bénéfice net de Green Mountain Power Corporation (« GMP ») à la suite de l'acquisition de CVPS en juin 2012, atténuée par l'effet défavorable de 1,2 million $ des coûts encourus au premier trimestre de l'exercice 2013 à la suite de l'ouragan Sandy, nets de la portion qui pourra être récupérée dans les tarifs futurs selon le mécanisme de partage des profits et des pertes;
  • la hausse du bénéfice net de Vermont Gas Systems, Inc. (« VGS ») attribuable à une augmentation des volumes de gaz naturel distribués due à l'effet favorable des températures plus froides comparativement au premier semestre de l'exercice précédent, à l'effet favorable du nouveau mécanisme de normalisation de la température et à la hausse du nombre de clients;

atténuées en partie par :

  • la hausse des frais financiers de 3,7 millions $ pour le trimestre (7,5 millions $ après six mois) résultant, notamment, du financement supplémentaire associé à l'acquisition de CVPS.

Intégration opérationnelle de GMP et CVPS

Dans le but de procéder efficacement à l'intégration opérationnelle de GMP et de CVPS, GMP s'est dotée d'un plan triennal afin de fusionner les processus des deux entités. Ce plan comprend la fusion des systèmes informatiques, des procédures de travail, des programmes de sécurité, des contrôles financiers et de présentation de l'information financière, des conventions collectives et des autres volets opérationnels de GMP et de CVPS. Au 31 mars 2013, un certain nombre d'étapes ont été franchies par GMP, notamment :

  • la négociation d'une nouvelle convention collective unique entre GMP et les travailleurs syndiqués échéant en janvier 2018;
  • la fusion des opérations financières, des contrôles financiers et de présentation de l'information financière;
  • la mise en service d'un nouveau système de facturation et d'information à long terme sur la clientèle qui deviendra la plateforme cible pour la conversion des opérations et des données liées à la clientèle de CVPS; et
  • la consolidation des régimes de retraite et autres avantages sociaux.

GMP s'efforce d'accélérer la mise en œuvre de son plan triennal afin que ses clients et elle puissent bénéficier le plus rapidement possible des efficiences et synergies. À l'heure actuelle, GMP est en avance sur son échéancier. Pour l'exercice 2013, dans le cadre de son mécanisme de partage des synergies, GMP a l'obligation de remettre aux clients 2,5 millions $ par l'entremise des tarifs.

Projets de développement du réseau de VGS

Le 17 octobre 2012, VGS a annoncé la conclusion d'une entente avec International Paper Company selon laquelle le service de gaz serait prolongé à l'une des usines de cette dernière à compter de la fin de l'année civile 2015, en vertu d'un contrat à long terme. Le prolongement du réseau requis pour concrétiser cette entente serait ajouté au projet de prolongement du réseau de VGS actuellement prévu vers le comté d'Addison, afin de desservir les collectivités de Vergennes et de Middlebury, qui a fait l'objet d'une demande d'autorisation réglementaire par VGS en décembre dernier. Une décision du Vermont Public Service Board (« VPSB ») est attendue d'ici la fin de l'exercice 2013 en vue d'amorcer la construction en 2014.

VGS prévoit demander les approbations réglementaires nécessaires pour prolonger le service à International Paper Company d'ici la fin de l'année 2013. S'ils sont approuvés, ces prolongements du réseau de VGS pourraient donner lieu à des investissements d'environ 100 millions $ US.

Transport de gaz naturel

Le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro relié aux activités du secteur du transport de gaz naturel se situe à 6,0 millions $4 pour le deuxième trimestre et à 10,4 millions $4 pour le premier semestre de l'exercice 2013, soit des hausses respectives de 0,6 million $ et de 0,9 million $ par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent. Ces hausses proviennent principalement de la hausse de 3,0 millions $ (4,5 millions $ après six mois) de la quote-part dans le bénéfice avant impôts de Portland Natural Gas Transmission System (« PNGTS »), qui a pu, entre autres, bénéficier de la baisse de gaz naturel disponible sur les autres réseaux et ainsi augmenter ses ventes à court terme. Le tout est atténué par l'allocation de la charge d'impôts de 9265-0860 Québec inc. (« 9265-0860 »), filiale à part entière de Gaz Métro, à Gazoduc Trans Québec & Maritimes (« TQM ») d'un montant de 0,6 million $ (1,7 million $ après six mois).

Rappelons que 9265-0860 a été créée au cours de l'exercice 2012 pour contrer les effets d'un changement de fin d'exercice imposé par la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et visant les structures de sociétés de personnes à paliers multiples. La charge d'impôts liée à TQM est comptabilisée, depuis le 1er octobre 2012, au niveau de Gaz Métro au lieu d'être au niveau de ses associés, Valener et Gaz Métro inc. (« GMi »).

Dossiers tarifaires de PNGTS

Le 20 mars 2013, la Federal Energy Regulatory Commission des États-Unis (« FERC ») a rendu des décisions sur deux dossiers tarifaires déposés par PNGTS le 1er avril 2008 et le 12 mai 2010 respectivement. Le tarif de transport applicable, à la suite de la décision sur le dossier tarifaire 2008, est de 0,85 $ US par dth/jour alors que le tarif de transport applicable à compter du 1er décembre 2010, à la suite de la décision sur le dossier tarifaire 2010, est de 0,87 $ US par dth/jour. PNGTS a déposé une demande de révision, le 19 avril 2013, à la FERC afin que certains aspects spécifiques des décisions rendues soient réévalués.

À l'heure actuelle, Gaz Métro n'est pas en mesure de déterminer les impacts finaux de ces décisions sur ses résultats financiers consolidés. Jusqu'à la réception de ces décisions de la FERC, PNGTS a comptabilisé ses revenus sur la base des plus récents tarifs approuvés par la FERC. La différence entre les tarifs intérimaires facturés par PNGTS et les plus récents tarifs approuvés par la FERC a été enregistrée dans un compte de passif.

Production d'énergie

Ce nouveau secteur englobe les activités de production d'énergie non réglementées découlant des projets de construction de parcs éoliens situés sur les terres privées de la Seigneurie de Beaupré. Les projets éoliens sont en construction et ne génèrent pas encore de revenus.

Services énergétiques, entreposage et autres

Outre le gain net de 14,7 millions $ réalisé sur la disposition de la participation dans HydroSolution, s.e.c (« HydroSolution ») survenue au premier trimestre de l'exercice 2013, le bénéfice net attribuable aux associés de Gaz Métro relié aux activités du secteur des services énergétiques, entreposage et autres se situe à 2,0 millions $5 au deuxième trimestre et à 4,6 millions $5 pour les six premiers mois de l'exercice 2013, soit des baisses respectives de 0,5 million $ et de 0,2 million $ par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent.

Ces baisses s'expliquent principalement par le bénéfice net réalisé par HydroSolution au premier semestre de l'exercice précédent alors que la participation dans cette société a été vendue au cours du premier trimestre de l'exercice 2013, par l'effet sur le bénéfice net de l'augmentation du coût du combustible de Climatisation et Chauffage Urbains de Montréal, s.e.c. supérieur à celui du premier semestre de l'exercice précédent et par l'allocation de la charge d'impôts de 9265-0860 à Intragaz d'un montant de 0,3 million $ pour le trimestre (0,6 million $ après six mois). Tout comme pour TQM, la charge d'impôts liée à Intragaz est, depuis la création de 9265-0860, comptabilisée au niveau de Gaz Métro au lieu d'être au niveau de ses associés, Valener et GMi.

Gaz naturel comme carburant dans le transport

Gaz Métro Solutions Transport, S.E.C. (« Solutions Transport ») est à mettre en place, depuis juillet 2011, les installations requises pour l'alimentation en gaz naturel liquéfié (« GNL ») de 180 camions de transport de marchandises, selon l'entente conclue avec Transport Robert 1973 Ltée (« Transport Robert »). Ce projet représente, pour Solutions Transport, un investissement initial d'environ 5 millions $. Deux stations privées installées aux terminaux de Transport Robert à Boucherville et à Mississauga sont actuellement en service. Dans l'attente de la construction de la station publique permanente de Lévis, Solutions Transport a installé, en octobre dernier, une station de ravitaillement mobile temporaire sur le terrain de Transport Robert à Lévis, pouvant aussi être utilisée pour approvisionner d'autres transporteurs. Au cours de l'exercice 2013, il est également prévu que deux autres stations publiques permanentes soient construites à Rivière-du-Loup et à Cornwall.

Résultats sectoriels de Gaz Métro - Bénéfice net consolidé attribuable aux associés

  3 mois terminés les 31 mars   6 mois terminés les 31 mars
(en millions de dollars) 2013   2012   Variation   2013   2012   Variation
Distribution d'énergie                      
  Gaz Métro-daQ 95,0   92,4   2,6   144,5   136,1   8,4
  VGS et GMP 19,1   8,2   10,9   36,7   15,7   21,0
  Frais reliés au financement des
investissements dans ce secteur (1)
(4,5)   (0,8)   (3,7)   (9,4)   (1,9)   (7,5)
  109,6   99,8   9,8   171,8   149,9   21,9
Transport de gaz naturel                      
  TQM, PNGTS et Champion 6,3   6,1   0,2   11,1   11,2   (0,1)
  Frais reliés au financement des
investissements dans ce secteur (1)
(0,3)   (0,7)   0,4   (0,7)   (1,7)   1,0
  6,0   5,4   0,6   10,4   9,5   0,9
Production d'énergie (2)                      
  Gaz Métro Éole et Gaz Métro Éole 4 (0,1)   (0,1)   -   (0,2)   (0,7)   0,5
  Frais reliés au financement des
investissements dans ce secteur (1)
-   -   -   -   -   -
  (0,1)   (0,1)   -   (0,2)   (0,7)   0,5
Services énergétiques, entreposage
et autres (2)
                     
  Énergie et entreposage 2,2   3,0   (0,8)   19,9   6,1   13,8
  Frais reliés au financement des
investissements dans ce secteur (1)
(0,2)   (0,5)   0,3   (0,6)   (1,3)   0,7
  Gain net sur la disposition de la
participation dans HydroSolution
-   -   -   (14,7)   -   (14,7)
  2,0   2,5   (0,5)   4,6   4,8   (0,2)
Affaires corporatives (2)                      
  Affaires corporatives (1,7)   (1,3)   (0,4)   (3,0)   (2,4)   (0,6)
  Frais reliés à l'acquisition de CVPS -   0,3   (0,3)   -   0,8   (0,8)
  (1,7)   (1,0)   (0,7)   (3,0)   (1,6)   (1,4)
Bénéfice net consolidé attribuable
aux associés, excluant les éléments non récurrents
115,8   106,6   9,2   183,6   161,9   21,7
Éléments non récurrents -   (0,3)   0,3   14,7   (0,8)   15,5
Bénéfice net consolidé attribuable aux
associés
115,8   106,3   9,5   198,3   161,1   37,2
(1) Ces frais correspondent aux intérêts sur la dette à long terme encourus par la Société afin de financer les investissements dans les filiales,
coentreprises et satellites de chacun des secteurs.
(2) À partir du premier trimestre de l'exercice 2013, Gaz Métro a modifié sa structure de présentation de l'information financière sectorielle considérant les développements d'importants projets éoliens et la disposition de certaines sociétés. Ces modifications ont mené à la création du secteur Production d'énergie qui était auparavant inclus dans le secteur Affaires corporatives et autres. De plus, Gaz Métro a regroupé les secteurs Entreposage et Services énergétiques et autres en un seul secteur nommé Services énergétiques, entreposage et autres. Les données des deux premiers trimestres de l'exercice précédent ont été reclassées afin de présenter l'information financière selon les nouveaux secteurs d'exploitation. 


Conférence téléphonique

Valener tiendra une conférence téléphonique avec les analystes financiers aujourd'hui, lundi 13 mai 2013, à 11 h (heure de l'Est) afin de discuter de ses résultats et de ceux de Gaz Métro pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars 2013.

Aux termes d'une convention d'administration et de soutien de gestion intervenue entre Valener et Gaz Métro le 30 septembre 2010, Gaz Métro agit comme gestionnaire de Valener. À ce titre, Sophie Brochu, présidente et chef de la direction, et Pierre Despars, vice-président exécutif, Affaires corporatives et chef des finances de Gaz Métro, seront les conférenciers et une période de questions est prévue.

La conférence sera diffusée en direct par téléphone et sera accessible en composant le 647 427-7450 ou sans frais le 1 888 231-8191. La conférence téléphonique sera également disponible par webdiffusion sur le site Internet de Valener (www.valener.com) dans la section Investisseurs sous « Événements et présentations ».

Les médias et autres personnes intéressées sont invités à écouter cette conférence téléphonique. Les conférenciers seront disponibles après l'appel pour répondre aux questions des médias.

Une rediffusion de la conférence sera ensuite disponible durant une période de 30 jours en composant le 416 849-0833 ou sans frais le 1 855 859-2056 (code d'accès : 33265883). Il sera également possible de réentendre la conférence à l'adresse Internet susmentionnée au cours des 90 jours suivant l'appel.

Valener en bref

Valener détient une participation économique d'environ 29 % dans Gaz Métro. Par conséquent, Valener détient une participation dans le secteur de l'énergie et bénéficie du profil diversifié de Gaz Métro, tant sur les plans géographique que sectoriel. Valener détient également une participation indirecte de 24,5 % dans des projets éoliens développés avec Gaz Métro et Boralex inc. sur les terres privées du Séminaire de Québec. Les actions ordinaires et privilégiées de Valener sont inscrites à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole « VNR » dans le cas des actions ordinaires et sous le symbole « VNR.PR.A » dans le cas des actions privilégiées de série A. www.valener.com

Gaz Métro en bref

Comptant plus de 5 milliards de dollars d'actifs, Gaz Métro est un important distributeur d'énergie. Principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec, elle y exploite un réseau de conduites souterraines de plus de 10 000 km qui dessert 300 municipalités et rejoint plus de 185 000 clients. Gaz Métro est aussi présente au Vermont où elle dessert quelque 300 000 clients. Elle y est active sur le marché de la production d'électricité et celui de la distribution d'électricité et de gaz naturel. Gaz Métro s'implique dans le développement de projets énergétiques porteurs et novateurs tels que la production d'énergie éolienne, l'utilisation du gaz naturel comme carburant dans le transport et la valorisation du biométhane. Gaz Métro vise à satisfaire les besoins de ses clients, à soutenir les entreprises, les organismes communautaires, les familles et les collectivités ainsi qu'à répondre aux attentes de ses associés (Gaz Métro inc. et Valener) et de ses employés. www.gazmetro.com

Mise en garde relativement aux déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse peut contenir des informations prospectives au sens des lois applicables en matière de valeurs mobilières. Ces informations prospectives tiennent compte des intentions, des projets, des attentes et des opinions de la direction de GMi, en sa qualité de commandité de Gaz Métro, agissant à titre de gestionnaire de Valener (« la direction du gestionnaire »), et sont fondées sur des renseignements qui sont actuellement à la disposition de la direction du gestionnaire et des hypothèses à l'égard d'événements futurs. Les informations prospectives se remarquent par l'utilisation de mots comme « projette », « s'attend », « estime », « prévoit », « a l'intention », « anticipe » ou « croit » ou d'autres expressions similaires, de même que les formes négatives et les conjugaisons de ceux-ci. Les informations prospectives mettent en cause des risques et incertitudes connus et inconnus ainsi que d'autres facteurs indépendants de la volonté de la direction du gestionnaire. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels de Valener ou de Gaz Métro diffèrent de façon importante des attentes actuelles telles qu'elles sont exprimées dans les informations prospectives, notamment, sans limiter la généralité de ce qui précède, la teneur des décisions rendues par les organismes de réglementation, le caractère concurrentiel du gaz naturel par rapport à d'autres sources d'énergie, la fiabilité des approvisionnements en gaz naturel et en électricité, l'intégrité des systèmes de distribution de gaz naturel et d'électricité, l'évolution des projets éoliens et d'autres projets de développement, la capacité de réaliser des acquisitions attrayantes y compris leur financement et intégration, la capacité d'obtenir du financement dans le futur, la conjoncture économique générale, les fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, les conditions climatiques et d'autres facteurs décrits à la section « Facteurs de risque de Valener » et à la section « Facteurs de risque de Gaz Métro » du rapport de gestion de Valener de l'exercice terminé le 30 septembre 2012 et dans le dossier d'information de Valener et de Gaz Métro. Bien que les informations prospectives figurant aux présentes soient fondées sur ce que la direction du gestionnaire juge être des hypothèses raisonnables, notamment qu'aucun changement imprévu du cadre législatif et réglementaire du contexte d'exploitation des marchés de l'énergie au Québec et dans les États de la Nouvelle-Angleterre n'aura lieu, que les demandes soumises à la Régie notamment concernant les tarifs et le mécanisme incitatif seront consenties telles que soumises, que les prix du gaz naturel demeureront compétitifs, qu'aucun événement important survenu autrement que dans le cours normal des activités, tel qu'un désastre naturel ou un autre sinistre, n'aura lieu, que Gaz Métro pourra continuer de distribuer la quasi-totalité de son bénéfice net (excluant les éléments non récurrents), que les projets éoliens auxquels Valener et Gaz Métro participent indirectement seront terminés dans les délais et selon les paramètres prévus, que GMP aura la capacité d'intégrer rapidement et efficacement les activités de CVPS ainsi que d'autres hypothèses décrites dans le rapport de gestion de Valener et de Gaz Métro pour le trimestre terminé le 31 mars 2013, la direction du gestionnaire ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces informations prospectives. Ces informations prospectives sont présentées à la date des présentes et la direction du gestionnaire n'a pas l'obligation de les mettre à jour ni de les réviser afin de tenir compte de faits nouveaux ou de circonstances nouvelles sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

_______________________

1 Net des frais financiers
2 Net des frais financiers
3 Net des frais financiers
4, 5 Net des frais financiers

FAITS SAILLANTS                      
VALENER INC. 3 mois terminés les 31 mars   6 mois terminés les 31 mars  
(en millions de dollars, sauf pour les données par action qui sont en dollars 2013     2012     2013     2012  
et sauf lorsque indiqué autrement) (non audité)     (non audité)     (non audité)     (non audité)  
RÉSULTATS ET FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS                      
Quote-part du bénéfice net de Gaz Métro 33,6 $   30,8 $   57,5 $   46,7 $
Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires 24,0 $   21,7 $   41,5 $   31,8 $
Bénéfice net de base et dilué par action ordinaire 0,64 $   0,58 $   1,10 $   0,85 $
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 11,4 $   9,4 $   21,9 $   5,1 $
Dividendes déclarés par action ordinaire 0,25 $   0,25 $   0,50 $   0,50 $
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation
(en millions)
37,6     37,4     37,6     37,4  
AUTRES INFORMATIONS                      
Cotes des actions ordinaires à la Bourse de Toronto (TSX) :                      
  Haut 16,40 $   16,50 $   16,40 $   16,50 $
  Bas 15,74 $   15,17 $   15,68 $   13,55 $
  À la clôture 16,10 $   15,37 $   16,10 $   15,37 $
BILANS CONSOLIDÉS                      
              31 mars
2013
    30 septembre
2012
 
              (non audité)     (non audité)  
                       
Actif total             803,6 $   765,5 $
Dette totale             51,6 $   51,4 $
Avoir des actionnaires             708,6 $   675,7 $
                       
SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO 3 mois terminés les 31 mars     6 mois terminés les 31 mars  
(en millions de dollars, sauf pour les données par part qui sont en dollars et 2013     2012     2013     2012  
sauf lorsque indiqué autrement) (non audité)     (non audité)     (non audité)     (non audité)  
RÉSULTATS ET FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS                      
Revenus 782,0 $   679,0 $   1 404,8 $   1 215,6 $
Marge bénéficiaire brute 309,2 $   254,1 $   569,8 $   456,9 $
Bénéfice net attribuable aux associés 115,8 $   106,3 $   198,3 $   161,1 $
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 259,4 $   245,5 $   326,3 $   325,7 $
Acquisitions de propriétés, aménagements et équipements 58,7 $   58,2 $   173,3 $   176,2 $
Variations des frais et crédits reportés 47,3 $   25,5 $   98,2 $   67,9 $
Bénéfice net de base et dilué par part attribuable aux associés 0,77 $   0,85 $   1,33 $   1,28 $
Distributions déclarées par part aux associés 0,28 $   0,28 $   0,56 $   0,56 $
Nombre moyen pondéré de parts en circulation (en millions) 148,7     126,3     148,7     126,3  
AUTRES INFORMATIONS                      
Taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire présumé
(activité de distribution de gaz naturel au Québec de
Gaz Métro) (1) (3)
            8,90 %   9,69 %
Notations de crédit                      
  Obligations de première hypothèque (Standard & Poor's
(S&P)/DBRS Limited (DBRS)) (2)
            A/A     A/A  
  Papier commercial (S&P/DBRS) (2)             A-1(bas)/R-1(bas)     A-1(bas)/R-1(bas)  
BILANS CONSOLIDÉS                      
              31 mars
2013
    30 septembre
2012
 
              (non audité)     (non audité)  
                       
Actif total             5 324,7 $   5 118,0 $
Dette totale             2 521,3 $   2 474,1 $
Avoir des associés attribuable aux associés             1 437,9 $   1 303,3 $
Avoir des associés par part attribuable aux associés             9,67 $   8,77 $
(1) Y compris le partage des gains de productivité si applicable et excluant l'incitatif lié au Plan global en efficacité énergétique.
(2) Par l'entremise de son commandité, Gaz Métro inc.
(3) Selon la décision rendue par la Régie le 5 mars 2013.

 

SOURCE : VALENER INC.

Renseignements :

Investisseurs et analystes
Caroline Warren
Relations avec les investisseurs
514 598-3324

Médias
Marie-Christine Demers
Médias et relations publiques
514 598-3449

www.gazmetro.com/salledepresse
Des photos, vidéos (B-Roll) et logos de l'entreprise 
sont disponibles dans la médiathèque.

Profil de l'entreprise

VALENER INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.