Vale désignée comme la pire entreprise au monde à l'issue d'un vote populaire

« Vale mérite certainement ce prix international » - Syndicat des Métallos

TORONTO, le 27 janv. 2012 /CNW/ - Selon le Syndicat des Métallos, la multinationale brésilienne Vale a reçu à juste titre le prix du public des Public Eye Awards 2012 remis à la pire entreprise au monde.

Le prix a été présenté aujourd'hui à Davos, en Suisse, où les chefs d'entreprise et les dirigeants politiques sont réunis dans le cadre de la réunion annuelle du Forum économique mondial.

Joseph E. Stiglitz, lauréat du prix Nobel d'économie, a remis le prix au nom de ses organisateurs, la Déclaration de Berne et Greenpeace Suisse.

M. Stiglitz a également lancé un appel aux multinationales, les pressant « de dépasser les exigences minimales des lois sur la protection de l'environnement, de traiter les travailleurs de manière décente et juste et de ne pas tirer parti de toutes les asymétries dont elles pourraient profiter lors de négociations. »

« Vale mérite certainement de recevoir ce prix international », a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos pour le Canada.

« En peu de temps depuis son arrivée au Canada en 2006 au moment de l'acquisition d'Inco Ltd., Vale a provoqué un nombre sans précédent de conflits de travail, attaqué les normes de travail, envenimé les relations de travail, sabré les emplois et annoncé des fermetures d'usines qui ont fait beaucoup de tort », a précisé M. Neumann.

« Par ailleurs, le bilan de Vale dans d'autres régions du monde est encore plus désastreux », a-t-il ajouté.

Plus de 88 000 personnes du monde entier ont voté dans le cadre des Public Eye Awards 2012. Le vote organisé par la Déclaration de Berne et Greenpeace Suisse vise à désigner les pires cas d'atteinte à l'environnement et aux droits de la personne.

« Ce vote montre que la population mondiale est de plus en plus consciente des terribles réalisations de Vale en ce qui a trait à la destruction des collectivités et de l'environnement, ainsi qu'à la violation systématique des droits des travailleurs », a affirmé Leo Gerard, président international du Syndicat des Métallos.

En décembre dernier, la Commission des relations de travail de l'Ontario a statué que Vale a agi de manière déloyale au cours d'une grève qui a duré un an à Sudbury. En juin 2011, deux travailleurs sont décédés dans un accident minier qui fait toujours l'objet d'une enquête.

Précédemment, une commission d'enquête industrielle mise sur pied par le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador afin d'enquêter sur une grève de 18 mois à Voisey's Bay a déterminé que « le comportement [de Vale] montre son manque de respect pour le rôle de l'agent de négociation. »

La candidature de Vale pour les Public Eye Awards a été présentée par Justice on the Rails, coalition brésilienne de groupes environnementaux et communautaires.

« Nous devons énormément à nos frères et à nos sœurs du Brésil qui continuent de dénoncer les activités destructives de cette entreprise », a conclu Leo Gerard.

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements :

Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos pour le Canada, 416-544-5950
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416-544-5966, 416-434-2221, bgallagher@usw.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.