Vacances de la construction : prudence sur les routes, rappelle CAA-Québec

QUÉBEC, le 19 juill. 2013 /CNW Telbec/ - Alors que des milliers de Québécois prendront d'assaut les routes du Québec, du reste du Canada et des États-Unis pour les traditionnelles vacances estivales d'ici quelques jours, CAA-Québec souhaite rappeler quelques consignes afin que les vacanciers se déplacent en toute sécurité.

Partir du bon pied
Une des clés du succès pour affronter un voyage de plusieurs heures consiste à partir reposé. Et puisque rien ne sert de courir, mieux vaut planifier son itinéraire afin de prévoir des arrêts fréquents, soit toutes les deux heures, et ainsi prendre le temps de se délier les muscles, de divertir les enfants et de se restaurer. « La fatigue au volant représente la troisième cause de mortalité sur les routes du Québec. Faire une pause de quelques minutes toutes les deux heures permet d'éviter cette fatigue et le stress de la conduite accumulé. De plus, prévoir une collation lors de ces arrêts permet de prévenir l'effet de somnolence souvent présent après un repas trop copieux », souligne Yvon Lapointe, directeur du service de l'éducation routière à CAA-Québec.

Des distances adéquates
Un conducteur devrait minimalement conserver trois secondes de distance avec le véhicule qui circule devant lui. Pour déterminer cet écart, il choisit un point précis sur la route (arbre, commerce, écriteau) et dès que le véhicule devant lui l'atteint, il calcule en secondes le temps nécessaire avant d'arriver à ce même point. « Idéalement, l'écart entre les véhicules devrait se situer entre 3 et 6 secondes et encore plus si l'on conduit un véhicule tirant une remorque. De cette manière, le conducteur adopte une conduite plus fluide, sans freinage ni accélération inutiles, et peut davantage apprécier la route en ayant une vue plus globale de son environnement. À moins de trois secondes, il devient très difficile d'anticiper et de réagir adéquatement », précise M. Lapointe.

Tracter une remorque
Avant tout, il faut connaître la capacité de remorquage d'un véhicule. Celle-ci est indiquée dans le manuel du propriétaire et il ne faut jamais la surestimer, car une charge trop lourde pourrait endommager certains composants du véhicule et même représenter un risque important pour la sécurité des usagers de la route. De plus, le comportement au volant devra s'adapter aux dimensions et au poids du chargement. Ainsi, les changements de voie, les accélérations, la négociation des virages et, surtout, les manœuvres de décélérations doivent se faire en douceur puisque la charge tirée influencera grandement le comportement routier du véhicule et pourrait prolonger de beaucoup les distances de freinage en situation d'urgence.

Par ailleurs, il faut aussi vérifier que la remorque est fixée de façon sécuritaire au véhicule tracteur et s'en assurer à chaque pause tout au long du voyage. La manœuvre de marche arrière avec une remorque ou une roulotte étant des plus complexes, toute improvisation est à éviter. En cas de doute quant aux capacités à effectuer cette manœuvre en toute sécurité, il est recommandé de s'exercer dans un endroit peu fréquenté - idéalement loin de toute circulation automobile - avant de prendre la route. Certaines écoles de conduite, dont celle de CAA-Québec, offrent des cours spécialisés en la matière.

Véhicules surchargés, attention!
Alors que le coffre est rempli à ras bord, plusieurs ont recours à des boîtes de transport adaptées au véhicule. Hermétiques et aérodynamiques, ces boîtes sont très sécuritaires lorsqu'elles sont bien fixées au support prévu à cet effet. Par contre, les bagages qui sont rangés sur le toit sans boîte doivent être empilés sous forme pyramidale et sanglés correctement. « Personne ne souhaite perdre des effets personnels sur l'autoroute, c'est évident! Mais plus important encore, de tels débris sur la chaussée représentent un réel danger pour les automobilistes et peuvent entrer en collision avec les véhicules qui suivent quand ils tombent. Enfin, la lunette arrière ne devrait jamais être obstruée pour permettre au conducteur de bien couvrir tous les angles », précise M. Lapointe.

Conseils en vrac
Une vérification de la pression des pneus et de la roue de secours, du niveau des fluides ainsi que de leur réservoir (huile à moteur, à frein, lave-glace) est toujours de mise. Toutefois, un entretien estival chez un garagiste de confiance est fortement recommandé. Enfin, les membres CAA-Québec ont accès au Service routier d'urgence en cas de problème - et ce, peu importe leur destination en Amérique du Nord - ainsi qu'à des cartes et à des tracés routiers adaptés.

Rappelons que 69 % des répondants au sondage estival 2013 de CAA-Québec réalisé en mai dernier ont affirmé prendre des vacances cet été. On peut consulter le communiqué publié à ce sujet pour en apprendre davantage sur ce sondage annuel.

CAA-Québec, un organisme à but non lucratif fondé en 1904, offre à ses 1 220 000 membres des services et privilèges dans les domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et des services financiers.

SOURCE : CAA-Québec

Renseignements :

Montréal
Cédric Essiminy
Relationniste
514 861-7111, poste 3210
Cell. : 514 717-4040
cessiminy@caaquebec.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.